Andy Laugeois, un doublé et les trois points

Andy Laugeois, un doublé et les trois points

« La dernière fois que j’ai mis un doublé? En juniors D, je pense! Non, attendez… peut-être en M15 ou en M16. Non, en fait, je me rappelle, c’était en 4e ligue avec Saint-Prex! » Andy Laugeois a longtemps hésité, mais il a fini par s’en souvenir: oui, il a déjà marqué deux buts en actifs, mais il a bien été obligé d’avouer que cela ne lui arrivait pas souvent. Et surtout pas en 1re ligue. Alors, lorsque ces deux buts offrent trois points à son équipe, Stade-Lausanne-Ouchy, dans un match de très bon niveau face à Team Vaud M21, le milieu de terrain du SLO a deux fois plus de raisons d’être satisfait de lui. Stade-Lausanne-Ouchy, très convaincant, prend en effet la tête du groupe 1 de 1re ligue, à égalité de points avec Lancy (4 matches, 10 points). La machine est en marche.

Team Vaud ne tient pas encore 90 minutes avec la même intensité

Il faut commencer, pourtant, par rendre hommage à Team Vaud, auteur d’un très bon match. L’équipe d’Ilija Borenovic, on l’avait déjà constaté face à La Sarraz-Eclépens (lire ici), a pris une dimension supplémentaire cette saison. Andy Laugeois est d’accord: « On a joué contre eux en préparation et ça m’avait déjà frappé. Ils ont beaucoup progressé et ça se voit sur le terrain. Au milieu, ils bougent mieux, ils sont plus déterminés. Ils ne vont pas être faciles à battre cette saison, loin de là. » Son entraîneur Andrea Binotto est d’accord: « Ils ont vraiment beaucoup de qualité. Notre plan, c’était de maintenir la même intensité tout au long du match. On sait qu’ils sont perfectibles de ce point de vue-là. » Comme face à La Sarraz en effet, les jeunes Vaudois ont effectué une très bonne première mi-temps, avant de mettre moins de rythme. C’était moins flagrant qu’il y a deux semaines, mais cela a quand même été le cas ce mercredi. Reste que Stade a tremblé jusqu’au bout, faute d’inscrire le 3-1 libérateur.

Dorian Luwawa ou Carl Martinet à gauche?

Le SLO s’en est donc remis à un doublé d’Andy Laugeois, son infatigable milieu de terrain. Privés au coup d’envoi d’Ahmed Mejri (légèrement blessé), les Stadistes s’alignaient dans leur configuration habituelle mis à part l’absence du Tunisien. Si Sonny Kok et Brice Ngindu sont indiscutables, la troisième place d’attaquant est disputée. Ce mercredi à Vidy, le jeune Dorian Luwawa était titulaire, lui qui a été remplacé par le moins jeune Carl Martinet en cours de match. Ces deux profils très différents offrent beaucoup de possibilités à Andrea Binotto, qui peut choisir entre la vitesse et la puissance d’un côté et l’intelligence et l’élégance de l’autre, en caricaturant un peu. Hier, c’est donc Dorian Luwawa qui a débuté et il a fait plutôt un bon match.

La cohésion, un vrai avantage pour le SLO

Le grand monsieur de cette partie aura pourtant été, comme souvent, Andy Laugeois. Il a récupéré tous les ballons à mi-terrain, il a distribué et il s’est donc offert un doublé, avec un but lors de chaque mi-temps. Un match plein, sous les yeux de Michel Decastel, lequel a sans doute apprécié le spectacle. Ce n’est pas un secret, l’entraîneur de Neuchâtel Xamax FCS était à Vidy mercredi soir pour superviser Sonny Kok, ce qui a été fait. A-t-il été impressionné par la performance d’Andy Laugeois aussi? Trop tôt pour le dire, et on souhaite surtout à Stade-Lausanne de pouvoir conserver tout le monde, car ce que les hommes d’Andrea Binotto montrent depuis le début de saison est plus qu’intéressant. Laugeois, d’ailleurs, va dans le même sens: « Franchement, je ne pensais pas que le fait de bien se connaître constitue un tel avantage, mais je constate que c’est vraiment le cas. On se trouve bien, le vestiaire est top et sur le terrain, ça joue plutôt bien je crois! On constate qu’on a plus de vécu que les autres et ce qu’on est en train de vivre à Stade, c’est génial. »

Bientôt un nouvel attaquant à Team Vaud M21?

Team Vaud, de son côté, était privé de Mersim Asllani (avec l’équipe de Suisse), mais aussi, désormais, d’Andi Zeqiri, prêté à la Juventus. Cela s’est vu, parce qu’offensivement, il a manqué un petit quelque chose, même si Josias Lukembila est à créditer d’une bonne performance. Les hommes d’Ilija Borenovic ont été très convaincants dans le jeu, mais il leur a manqué un peu de percussion. Vont-ils enregistrer l’arrivée d’un nouvel attaquant tout bientôt? Ce n’est pas impossible, mais l’affaire n’est pas encore réglée. Patience, donc, mais on a envie de croire qu’un avant-centre qui travaille, qui pèse sur les défenses et qui marque est la seule chose qui manque à ce très joli collectif. On l’a déjà écrit, mais il n’y a pas de mal à répéter les vérités: ces M21 ont un certain style, perceptible surtout en première mi-temps. Il faut désormais réussir à garder la même intensité pendant 90 minutes et l’équipe d’Ilija Borenovic prendra de (très) gros points dans ce championnat de 1re ligue.

Paolo Frascatore s’est fait bouger par Sonny Kok

A noter que Paolo Frascatore a disputé l’intégralité du match au poste de latéral gauche. Renfort estival du LS (prêté par la Roma), le défenseur de 24 ans semble en forme et en pleine possession de ses moyens. Son match? Rien de spécial à signaler, si ce n’est qu’il s’est fait sérieusement bouger par Sonny Kok, se trouvant notamment au sol à la suite d’un duel à l’épaule le long de la ligne. Il ne s’est cependant pas fait trop remarquer, ni en bien, ni en mal, sous les yeux de Fabio Celestini. L’essentiel était surtout qu’il obtienne du temps de jeu, afin de pouvoir prétendre à une place dans le groupe du LS pour le prochain match, face à Vaduz. D’ici-là, il aura peut-être joué de nouveau avec les M21 ce samedi face à Carouge, à 16h à la Pontaise.

Eren Sahingöz pourra jouer samedi

Stade-Lausanne, lui, abordera son match face à La Sarraz-Eclépens (17h à Vidy) dans le rôle du leader, son adversaire étant dernier. Un vrai choc des extrêmes après 5 journées seulement. Aucun risque cependant que Stade aborde ce match à la légère, selon Andrea Binotto: « J’ai vu jouer La Sarraz cette saison, c’est du sérieux. On s’attend à un match compliqué, comme chaque semaine. » Tiens, d’ailleurs, Eren Sahingöz sera-t-il aligné dans les cages de La Sarraz, lui qui a été prêté par Stade? Andrea Binotto est d’abord surpris de la question, avant de sourire: « Non, on n’a pas mis de clause comme en Champions League, je vous rassure. »

Categories: 1re ligue

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*