Amical St-Prex, Gland, Bex et Montreux joueront la promotion

Amical St-Prex, Gland, Bex et Montreux joueront la promotion

Les matches au sommet approchent à grands pas. Et les deux affiches des finales de 2e ligue sont officiellement connues depuis dimanche: Bex affrontera Gland, alors qu’Amical St-Prex se frottera à Montreux (aller-retour). Les places de finalistes étaient chères. En effet, si, pour St-Prex, Gland et Bex l’affaire était déjà pliée depuis un moment, le doute planait encore pour la formation de la Riviera, dans la mesure où des rencontres de ce week-end pouvaient faire basculer les choses.

Les Montreusiens se sont qualifiés en battant la lanterne rouge Prilly (4-1). Et, malgré son extraordinaire victoire sur Aigle II (13-0), Pully ne participera pas au gâteau des finales, terminant à trois points de la 2e place.

Les paris sont donc désormais lancés. Qui de St-Prex ou Montreux sera sacré champion et décrochera son ticket de promotion pour la 2e ligue inter?

Vainqueur des Montreusiens en Coupe vaudoise cette saison, la troupe de Mario Chedly aura à cœur de rééditer l’exploit en barrages. Mais le FC Montreux, invaincu depuis quatre rencontres, aura assurément les crocs et ne lâchera pas le morceau facilement.

Et du côté de la confrontation Gland – Bex? Si les leaders bellerins ont caracolé en tête de classement toute la saison, les Glandois, eux, possèdent la 3e meilleure attaque du championnat et pourraient bien en surprendre plus d’un. Réponses les 10, 11, 17 et 18 juin prochains! Pour le tirage au sort officiel des finales, il faudra patienter jusqu’à mardi soir, 19 h 30.

En attendant, les quatre entraîneurs finalistes prennent la parole.

«Bex – Gland s’annonce comme un duel difficile»

La promotion en 2e ligue inter était-elle un objectif prioritaire ?

Mouloud Mekaoui , entraîneur de Bex: «A la base, l’objectif était le maintien. Car, l’année dernière, on s’est battu pour éviter la relégation. Cette saison, on voulait faire un meilleur championnat en visant le haut du tableau. Maintenant qu’on en est là, on aimerait monter bien sûr (sourire), mais ce sera du bonus et une belle manière de récompenser le travail fourni par mes joueurs depuis deux ans. »

Jamel Kaissi, coach de Gland: «L’objectif, c’était de se maintenir avec une équipe qui a subi un gros chamboulement l’été dernier; pas mal de cadres sont partis. On a vraiment rajeuni l’effectif, en allant recruter dans la volée des A inter. Du coup, la promotion n’était pas une fin en soi cette année, le but étant que les jeunes progressent rapidement. Il n’y a pas de pression car on vient de loin, mais on ne crache pas sur une promotion.»

A quoi vous attendez-vous comme confrontation ?

MM.:«Ça va être un duel difficile. Gland est une équipe qui cartonne, qui gagne ses matches, et où il y a de bons joueurs. Ils sont solides défensivement et ont une très bonne attaque. Sur l’ensemble du championnat nous sommes favoris, mais, sur les derniers matches, ils reviennent forts. Ce sera du 50/50, je pense. »

J.K.: «Les finales restent des finales: intensives et de qualité, c’est ce qui en fait la beauté. On sait qu’on va avoir de gros calibres en face de nous, mais on essaiera d’offrir un beau spectacle. Le favori, c’est clairement Bex, une équipe qui a survolé le championnat. Mais je n’ai pas préparé les finales en fonction des atouts de notre adversaire

Pourquoi serez-vous promus ?

M.M.: «Grâce à notre solidarité, qui a été notre force durant tout le championnat. J’ai une équipe très jeune, et réaliser une telle saison avec cette équipe, c’est juste exceptionnel

J.K.:«Parce que c’est une équipe de copains avant tout. Et, quand on a un aussi bel état d’esprit, on peut renverser des montagnes.»

Revanche de la coupe entre St-Prex et Montreux

La promotion en 2e ligue inter était-elle un objectif prioritaire ?

Mario Chedly, entraîneur de St-Prex: «L’équipe a fait les finales de 3e ligue sans moi la saison passée, ils étaient donc néo-promus. Deux finales en deux ans, il fallait le faire. Mon objectif au début était surtout de préparer une équipe, et d’amener une philosophie. Maintenant qu’on y est, si on peut monter, ce serait la cerise sur le gâteau.»

Pierre Cheminade, coach de Montreux : «C’était mon objectif, oui. Car l’année passée on avait fini 4e du championnat. Quand j’ai repris l’équipe en tant qu’entraîneur-joueur en juillet dernier, j’ai promis de tout faire pour qu’on soit promus. Avec 19 buts marqués pour 2 encaissés depuis le match contre Lutry mi-mai, on a pu emmagasiner de la confiance.»

A quoi vous attendez-vous comme confrontation ?

M.C.:«Les Montreusiens connaissent nos atouts et nos faiblesses, car on les a joués en Coupe vaudoise. lls menaient 3-0 et nous avons gagné 4-3. On était en rodage, maintenant qu’on est rodés, les choses se passeront autrement. Mais c’est une équipe qui joue bien au foot, ce sont de vieux briscards (rires). Après, en finale, il y a un impact psychologique sur les joueurs qui est très important. Il faudra déjà gérer ça.

P.C.:«On a l’avantage d’avoir déjà joué contre St-Prex en Coupe. Ils ont une équipe de qualité et sont en confiance. On devra être attentifs à leur état d’esprit, ils sont capables de bien réagir, même dans les moments compliqués. Selon moi, ce sera une rencontre équilibrée, mais on sait que les finales se jouent sur des détails. Et, sur un match aller-retour, il n’y a pas de favori

Pourquoi serez-vous promus ?

M.C.:«On est invaincus depuis octobre 2016, tout en n’ayant pas vraiment été aidés par certaines décisions arbitrales. Celui qui veut nous prendre la 1re place devra être costaud.»

P.C.: «Parce qu’on a la meilleure attaque et quatrième meilleure défense des deux groupes de 2e ligue, avec 84 buts marqués et 37 encaissés

Article rédigé par Joëlle Golay

Categories: 24 heures, FC Bex, FC Gland

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*