Aigle s’en sort vraiment très bien à Bex

Aigle s’en sort vraiment très bien à Bex

« Ce n’est pas forcément mérité? C’est vous qui le dites. Moi, je retiens qu’on a gagné 0-3 sur le terrain d’une très bonne équipe de Bex. Seule la victoire est belle et la vérité, c’est qu’on repart avec les trois points. » Metin Karagülle n’a pas vraiment apprécié notre remarque d’après-match lorsqu’on lui a suggéré que son FC Aigle était passé tout près de se faire rejoindre au score au cours d’une deuxième période où les Aiglons se sont faits trimbaler de tous les côtés. Alors, au final, oui, seule la victoire est belle, mais Aigle, clairement, n’a pas rigolé au Stade du Relais.

Aigle a sept points d’avance sur Forward

« Mais vous croyiez quoi? Qu’on allait leur tourner autour tout le long? On gagne de trois buts et la première chose que vous me dites après le match, c’est que c’est un miracle… », continue Metin Karagülle, lequel, on l’espère, nous pardonnera notre vision des choses d’ici à notre prochaine rencontre. Les chiffres donnent raison à l’entraîneur du FCA, qui a remporté 16 points en 6 matches de championnat en 2015, tout en se qualifiant pour les demi-finales de la Coupe vaudoise. Un bilan quasiment parfait, qui permet aux Aiglons de prendre de l’avance dans le groupe 2. Avec six points d’écart par rapport à Concordia (2e) et sept sur Forward (3e), les finales se rapprochent journée après journée et la richesse de son effectif est forcément un atout, même si Aigle sera privé de Yamadou Keita jusqu’à la fin du championnat. La raison? Une sombre histoire administrative, à laquelle le FCA est totalement étranger, et sur laquelle nous reviendrons prochainement.

Assist de Cedrico Franja, reprise de Paulinho: 0-1

Mardi, dans un Derby du Chablais bien suivi (plus de 150 spectateurs), les Aiglons ont été les premiers à frapper, à la 14e, grâce à un superbe service de Cedrico Franja pour Paulinho. Celui-ci reprenait à une touche pour offrir l’avantage au leader du groupe 2. La première mi-temps, relativement équilibrée, se terminait sur ce score, pas forcément immérité pour Aigle. Dario Drago avait semé le trouble par ses accélérations et, globalement, Aigle s’était montré plus dangereux. Bex, avec sa très jeune équipe, était loin d’être ridicule mais Aigle, de par sa maîtrise technique, était au dessus. Avec Julien Dubuis en défense centrale, la qualité de la relance était, de plus, largement assurée.

Il n’a manqué qu’un but au FC Bex en deuxième période

Mais en deuxième période, pardon, quel changement! Bex a passé la deuxième vitesse et complètement étouffé son adversaire de la 46e à la 70e minute. Le FC Aigle a passé vingt-cinq minutes en enfer, se retrouvant privé de ballons et se contentant de subir les assauts d’un FC Bex souverain. La seule chose qui a manqué? La principale, bien sûr: un but. Ardian Tafaj, Soufiane Rouimi, Taulant Ukhadja: tous ont eu l’occasion, plus ou moins nette, de tromper Steve Saffioti, mais l’ancien gardien du FC Sion s’est montré attentif (ou chanceux) sur chaque action. Pas une seule fois, les Bellerins n’ont réussi à le tromper, même lorsqu’Aigle était au plus mal. « On va craquer », prévenait même Julien Dubuis à l’heure de jeu, sentant son FC Aigle au bord de la rupture.

Salvatore Barbaro inscrit un très joli doublé en fin de match

Et, comme souvent dans le football, c’est au moment où Bex pressait pour égaliser qu’Aigle a fait la différence. Grâce à qui? Salvatore Barbaro, bien sûr. L’attaquant italien inscrivait une merveille de tir croisé à la 77e pour le 0-2 (« Je n’ai même pas cherché à cadrer, j’ai tiré à l’instinct ») avant de de réussir un lob parfait à la 90e pour le 0-3. Deux très jolis buts qui offrent trois points à Aigle et beaucoup de regrets à Bex.

Les quatre derniers résultats dans le Derby du Chablais sont d’ailleurs étonnants. L’an dernier, Bex était allé à gagner à Aigle (0-3) avant de s’incliner sur le même score de 0-3 à la maison. Cette saison, après le 2-2 de l’aller, Aigle vient gagner à Bex 0-3 ce soir.

 

Un derby agréable et très bien arbitré

On terminera en relevant plusieurs choses positives. En premier? L’arbitrage remarquable de M. Simon Rosset. Il est jeune, il comprend le football, il est respectueux des émotions des gens et la manière dont il parle aux joueurs et au staff est celle de quelqu’un de serein et de sûr de lui. Il a largement réussi son match. Cette partie a d’ailleurs été très correcte. Pas un mot plus haut que l’autre, pas une réclamation intempestive et à peine quelques cartons pour jeu dur (dont l’un peut-être un peu trop sévère pour Michael Mbo): ce derby a été engagé et très disputé, mais s’est déroulé dans un excellent état d’esprit. Cela méritait d’être dit.

Il a dit à Footvaud.ch

Julio Tejeda, entraîneur du FC Bex

C’est un peu toujours la même histoire, oui… On joue bien, mais on ne marque pas. Et comme on prend des buts bêtes, on perd. C’est le football, il faut marquer ses occasions pour espérer quelque chose. On peut dire qu’on méritait mieux, mais la vérité c’est qu’on ne mérite rien si on ne marque pas. On est sous la barre ce soir, mais je ne comprendrais pas qu’on ne récupère pas les trois points du match à Orbe. On attend la décision sereinement. Mais même avec ces trois points d’Orbe, ce ne sera pas assez. On se dirige vers les confrontations directes face à Champvent, Assens, Bursins-Rolle-Perroy, Bottens et on finira par Malley. On va quand même bien faire des points dans cette série de matches!

Les hommes du match

Du côté de Bex, on a bien aimé Ardian Tafaj à mi-terrain. Il court, il se bat, il a une technique très sûre. A 22 ans, le numéro 10 du FC Bex a un bel avenir devant lui, sans aucun doute. Gros match aussi de Liridon Rama, comme toujours. On parle de lui à chaque fois, mais c’est parce qu’il est vraiment très régulier et très élégant. Vraiment fort.

Du côté d’Aigle, on passera sur le cas de « Toti » Barbaro, dont on déjà parlé. Un doublé magnifique pour lui, mais de loin pas sa meilleure prestation de la saison. Paulinho, lui, confirme sa montée en puissance. Que ce soit comme milieu de terrain ou comme ailier droit, il réalise de grosses prestations depuis le premier tour. Il marque (le 0-1) et il fait marquer (le 0-3). Un joueur complet, très à l’aise balle au pied. Autre Aiglon à s’être mis en évidence mardi, le latéral gauche Nebil Miranda. Le Cap-Verdien a vraiment été très bon et le FCA n’a vraiment pas de problèmes de latéraux puisque Gaëtan Schöpfer, Mario Cvelbar et lui sont trois joueurs ayant un niveau largement supérieur à la moyenne en 2e ligue.

Les prochains rendez-vous

Les deux équipes rejouent le dimanche 3 mars. A 14h30, Assens accueillera Bex. A 16h, Aigle reçoit le FC Bottens.

FC Bex – FC Aigle 0-3 (0-1)

Buts: 14e Paulinho 0-1; 77e et 90e Barbaro 0-3.

Arbitres: M. Rosset, assisté de M. Aebi et de M. D’Angelo

Bex: Be. Gashi; Ayina, Rama, Dema, Delija (75e Navarro); A. Ukahdja, Tafaj, T. Ukhadja; Kokollari (42e Hajdari), Panxhaj (61e Jusufi), Rouimi.

Entraîneur: Julio Tejeda

Aigle: Saffioti; Schöpfer, Mavakala, Dubuis, Miranda (84e Lotici); Ravet, Franja, Schwindt (65e Mbo); Paulinho, Barbaro, Drago (55e Nuredini).

Entraîneur: Metin Karagülle

Stade du Relais.

Categories: 2e ligue, FC Aigle

Auteur

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.