Aigle est resté au sol pendant que Renens prenait son envol

Aigle est resté au sol pendant que Renens prenait son envol

Mené 2-0, Renens a renversé la vapeur en seconde période pour s’imposer 4-2 face à Aigle. Une victoire qui permet aux hommes d’Edin Becirovic de prendre leurs aises en tête du groupe 1 de 2e ligue.

Dans la cadre de la 9e journée du groupe 1 de 2e ligue, Aigle recevait Renens dans son antre des Glariers. Auréolés de six succès consécutifs, les joueurs de Pierre-Alain Suard, troisièmes à 3 points du leader, partaient légèrement favoris face à une équipe renanaise, première, mais qui restait sur une sévère défaite face à Champagne. C’était bien parti pour les Aiglons avec un avantage de 2-0 lors du thé, mais les Lausannois sont revenus et ont passé l’épaule pour finalement l’emporter 4-2.

(Crédit photo: Raul Ferreira)

Première mi-temps pour Aigle

Les 45 premières minutes ont vu les pensionnaires des Glariers être efficaces. Un but de Georges Weah Jr. sur un contre rendement mené et un cadeau du portier Hüseyin Kilinc, bien malheureux au premier poteau, et le tableau d’affichage indiquait 2-0 pour les locaux. Aigle aura fait son nid à la mi-temps et y sera resté un peu trop longtemps. Le temps pour Renens de s’envoler et laisser Aigle loin derrière. L’entrée de Daniel Ribeiro Fernandes à la 45e aura fait beaucoup de bien. Il est, en effet, impliqué dans les quatre réussites.

Un coaching gagnant qui ravit évidemment l’entraîneur-joueur-double buteur des visiteurs, Edin Becirovic : « Face à Champagne, je n’étais pas confiant à la mi-temps. Par contre, aujourd’hui (NDLR : hier), je l’étais. J’ai dit aux gars de gagner les duels et que ça viendrait. » Ça été le cas. Aigle s’est liquéfié au fil de la seconde période. La faute à l’expulsion (il n’y avait que 2-1), évidemment, jugée sévère par la plupart des spectateurs.

(Crédit photo: Raul Ferreira)

« Ce n’est pas la faute de l’arbitre si nous avons perdu »

Président du club aiglon, Charles-Henri Coutaz préfère botter en touche. « Si on a perdu, ce n’est pas la faute de l’arbitre. Il nous a manqué une certaine expérience. Renens était légèrement supérieur à nous. Nous sortons d’une série de six victoires consécutives en championnat, cette défaite peut nous faire du bien et nous faire travailler encore plus fort. Je reste cependant persuadé qu’un match nul aurait été mérité. »

Le plus grand regret des hommes de Pierre-Alain Suard doit venir du poteau en début de deuxième mi-temps. A 3-0, le match était différent. Cependant, à ce moment-là, Renens avait déjà touché à deux reprises les montants du portier Ismaël Metheni. « Becigoal » reconnait d’ailleurs les qualités de son adversaire. « Toutes les équipes du groupe sont prévenues. Il sera difficile de jouer ici. Aigle est meilleur que Champagne. Il va falloir compter sur cette équipe pour les finales. »

Champagne, 2e, a trois points d’avance sur Bavois II, 7e

La situation du groupe 1 se décante seulement pour la première place. Renens reprend solidement les rênes avec quatre points d’avance sur Champagne (18 points). Bavois, 7e, compte 15 points, c’est-à-dire seulement trois de retard sur la 2e place. Les rencontres jusqu’à la pause hivernale vont être importantes.

FC AIGLE – FC RENENS 2-4 (2-0)

Buts : 8e Weah Jr., 28e Käser, 55e/59e Becirovic, 68e De Barros, 73e Yattara

Aigle: Metheni; Nuredini, F. De Oliveira, Abaidia (C), Sauthier (19e Sakelis) ; Tafaj (65e Bajrami), Gagulic, G. De Olivieira ; Lascar, Bajrami, Weah Jr. ; Entraîneur : Pierre-Alain Suard

Renens : Kilinc ;Cadet, Montano, Mayila (C), Bekteshi (46e Ribeiro) ; Urosevic, Marques, Yattara, Stanojevic ; De Barros (70e Andric ) ; Becirovic (88e Özdemir ) ; Entraîneur Edin Becirovic

(Crédit photo: Raul Ferreira)

Categories: 2e ligue, FC Aigle, FC Renens

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*