Aigle conserve son invincibilité et sa première place

Aigle conserve son invincibilité et sa première place

Kreuzlingen, Zofingen, Subingen, Bellinzona, Ibach, Dornach, Binningen et… le FC Aigle! La 2e ligue inter compte 84 clubs et seuls huit sont encore invaincus après sept journées, ce qui en dit long sur le début de saison exceptionnel du FC Aigle. Dans la foulée de leur superbe promotion, les Aiglons volent au dessus de la 2e ligue inter, comptant trois points d’avance sur leur poursuivant immédiat, le FC Meyrin qu’ils ont d’ailleurs déjà affrontés (et bien sûr battus). Ainsi, ce 0-0 du dimanche face à Collex-Bossy ne doit pas être interprété comme une contre-performance. En face, il y avait des Genevois solides, qui ont fait un bon match et qui seront sans doute des candidats à la montée jusqu’au bout. Ils l’avaient été la saison dernière et on ne voit pas trop de raisons pour que ça change cette année.

Une expulsion incompréhensible à la 41e

Bien sûr, Aigle peut regretter de ne pas avoir pris les trois points, ayant joué à 11 contre 10 pendant quarante-cinq minutes environ. L’arbitrage de cette rencontre avait été confié à un trio brésilien, en stage de formation en Suisse, et autant dire qu’il n’a de loin pas fait l’unanimité. L’expulsion de Cédric Dijoux, joueur de Collex-Bossy, à la 41e? Personne ne l’a comprise. Il y a eu une faute à mi-terrain, de celles que l’on voit à tous les matches des dizaines de fois. L’arbitre central a brandi le carton rouge à l’étonnement de tout le monde et même de son arbitre-assistant vu la réaction de celui-ci… On était juste à côté de lui et on n’a pas pu s’empêcher de s’étonner avec lui de cette expulsion, qui a d’ailleurs valu celle de l’entraîneur collésien Pierre-Yves Liniger à la pause. Bref, une décision incompréhensible, qui aurait dû faire le bonheur du FC Aigle.

Seljadin Biljali, du talent plein les pattes

Hélas, les Aiglons n’ont pas su trouver la faille jusqu’à la fin du match, malgré quelques solides frappes de loin de Seljadin Biljali. L’ancien joueur du FC Sion et de Naters a du talent plein les pattes, c’est une certitude et cela saute aux yeux. Une technique soyeuse, des coups de patte de génie et une accélération intéressante: ce jeune homme a de l’avenir, lui qui n’a que 22 ans et qui est très impressionnant en ce début de saison. Positionné à droite du 4-3-3 de Metin Karagülle, il a causé énormément de dégâts en rentrant pour frapper du gauche. Cette fois, il n’a pourtant pas trouvé la faille, lui qui a marqué cinq des treize buts du FCA depuis le début de la saison.

Collex-Bossy a dressé deux lignes de quatre

Et c’est toute son équipe qui n’a pas trouvé la solution, d’ailleurs. Une fois réduit à dix, Collex n’a fait que de défendre avec deux lignes de quatre, laissant le pauvre Kevin Eyer seul en pointe. Il n’a pas vu passer énormément de ballons, lui qui a dû batailler face aux quatre défenseurs du FCA sans trouver beaucoup de soutien. Logique, Collex-Bossy tenait à son point, mais s’est quand même procuré des occasions en contre. En clair? Aigle avait le ballon, mais ne savait pas trop comment se montrer dangereux.

Steve Saffioti sauve un penalty à la 85e

Et puis, il y a eu cette fin de match complètement folle avec l’expulsion de Charles Ravet, le capitaine aiglon, pour un deuxième carton jaune. Trois minutes plus tard, l’arbitre de la rencontre sifflait un penalty pour Collex-Bossy! Hold-up à la 85e? Non! Steve Saffioti choisissait le bon côté et plongeait sur sa droite, bloquant le penalty de Nicolas Lhoneux à ras de terre. 0-0, score final. Ouf, car une défaite aurait été très rageante pour le FC Aigle, surtout qu’il se serait agi de la première de la saison, on l’a dit.

Aigle est impressionnant de maîtrise

Les hommes de Metin Karagülle restent donc invaincus après sept rencontres, soit plus du quart du championnat, et ont désormais trois points d’avance sur Meyrin. Ils seront donc encore leaders après la prochaine journée, puisque leur classement fair-play est meilleur. C’est ainsi que doit être interprété ce match nul et on ne va pas reprocher à un néo-promu de ne pas gagner tous les matches, quand même. Oui, ce FC Aigle est impressionnant de maîtrise même si dimanche, il n’a pas montré son tout meilleur visage, notamment offensivement.

Les hommes du match

Steve Saffioti a très bien fait son travail, même s’il a été moins sollicité que dans d’autres matches. Il a su garder sa concentration et a choisi le bon côté sur le penalty de Lhoneux à la 85e. Un match solide de sa part. Très belle performance aussi du défenseur central Farid Goutel, un mur infranchissable. Enfin, une mention à Seljadin Biljali, l’un des seuls Aiglons véritablement dangereux.

Les prochains rendez-vous

Le FC Aigle se déplace à Plan-les-Ouates samedi prochain, à 17h30.

FC Aigle – FC Collex-Bossy 0-0

Arbitres: Un trio brésilien.

Aigle: Saffioti; Baqueiroz, Mavakala, Goutel, Maculusse; Ravet, M’Sabeg (87e Hyseni), Aboagye (68e Dubuis); Biljali, Drago (68e De Oliveira), Keita.

Entraîneur: Metin Karagülle.

Stade des Glariers. 41e, expulsion de Cédric Dijoux (Collex). 82e, expulsion de Charles Ravet (Aigle). 85e, Steve Saffioti arrête un penalty de Nicolas Lhoneux.

Aigle-CB2

Categories: 2e ligue inter, FC Aigle

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*