Coupe vaudoise

Back to homepage

Bien en place défensivement, la «deux » d’Yverdon s’est imposée aux tirs au but face à la « deux » du Stade Nyonnais qui aura tenté en vain de faire sauter le verrou yverdonnois. Revoilà la bande à Vagner Gomes en finale de la Coupe vaudoise, un an après la défaite contre Gland.

Plus opportuniste, Pully a fait plier le favori Genolier-Begnins (3-2). Ce succès permet aux hommes de Mario D’Alessandro d’atteindre la finale de la Coupe vaudoise et de se qualifier pour la Coupe de Suisse.

Mardi soir, la « deux » d’Yverdon affronte Concordia avec comme cadre les quarts de finale de la Coupe vaudoise. Malgré une ligue d’écart, la rencontre risque de se jouer sur des détails.

La neige a été l’invitée surprise des demi-finales de la Coupe vaudoise. Deux rencontres n’ont, en effet, pas pu aller jusqu’à leur terme, alors que Pully et la « deux » de Stade-Lausanne passent au prochain tour. Tour d’horizon.

Afin de développer notre site internet ainsi que votre entité, footvaud se tient à votre disposition pour toutes demandes de partenariat publicitaire.

Gingins a craqué dans la loterie des tirs au but, pour connaître une douloureuse élimination, face à un Gland tout heureux de se qualifier pour les quarts de finale de la Coupe vaudoise.

La vidéo ci-dessous montre le but du gardien (!) Mirco Mazzeo lors de la rencontre de la Coupe vaudoise entre le FC Saint-Sulpice et le FC Crissier. Menés 5-3, les Serpelious sont revenus à 5-4 (92e) grâce à cette réussite. Las, c’était trop tard. La troupe d’Alvaro Carballo et d’Alain Gendron s’est finalement qualifiée pour les huitièmes de finale.

Mardi soir, en supériorité numérique depuis la 45e, Genolier-Begnins a su faire preuve de patience et d’un certain panache pour passer l’épaule et éliminer un tenace, mais inférieur Renens (3-0).

Jeudi soir, Prilly affronte le FC Mont-Goulin, qui est un quartier de la commune de la banlieue lausannoise. Ironie du sort, les deux formations ne sont jamais affrontées en Coupe vaudoise. De plus, il n’y a jamais eu de rencontre entre les deux équipes fanions des clubs respectifs.

Après avoir mené 2-0, Bursins-Rolle-Perroy a vu revenir Chavornay, pourtant réduit à 10, à la 80e par l’inévitable Ristic. Finalement BRP a passé aux tirs au but. Le jeune ailier Giuseppe Morello, auteur de deux réussites, et le portier Anthony Girard se sont mis en évidence.