Après 8 rencontres, le bilan d’Echallens II est satisfaisant

Après 8 rencontres, le bilan d’Echallens II est satisfaisant

Auteur d’un début de saison plus que correct, Echallens-Région II pointe à une encourageante 7e place après 8 matchs. Malgré le coup d’arrêt subi mardi contre Crissier (Victoire de Crissier 6-1), Dylan Ramel, entraîneur de cette jeune équipe, reste confiant pour la suite du championnat.

Dylan, 11 unités en 8 rencontres, un 7e rang avec 8 points d’avance sur la zone de relégation. Êtes-vous satisfait de ces premiers mois en 2e ligue?

Oui, sur les 7 rencontres, je suis content de mon équipe, moins sur la 8e (sourire). On aurait pu faire mieux sur certaines fins de matchs. On s’est fait reprendre dans les derniers instants. On manque d’efficacité sur certaines actions qui nous ont faire perdre des points bêtement. Mais pour un néo-promu, nous faisons mieux que de nous défendre.

Vous avez évoqué des problèmes devant les cages. Il semble que vous avez remédié à ce souci en engageant un nouvel attaquant.

Oui, nous venons de transférer Richard Bochud qui arrive de Renens. Nous n’avions qu’un attaquant depuis le début, c’était trop léger. Brian Mandulu a quitté le club en début de saison pour des raisons personnelles. On a vu ce soir ce qu’est ce que c’est d’avoir de vrais joueurs offensifs avec ceux de Crissier. Ils sont réalistes et agissent avec sang-froid.

La seconde garniture d’un club évoluant en 1re ligue a souvent un objectif de formation et d’amener des jeunes talentueux en 1re équipe. Est-ce votre cas?

C’est le but, oui, mais ça reste compliqué, il y a quand même un gouffre entre nos 2 divisions. Echallens II est le fer de lance de la section junior. 85% de mes gars viennent de notre filière. Il est nécessaire d’avoir une deuxième équipe compétitive et pourquoi pas agir comme tremplin pour le contingent de John Dragani. On travaille sur ce point depuis l’école de foot. C’est le souhait de notre président de voir plus de joueurs de la formation évoluer en 1re ligue, mais avec tous les recalés des différents Teams, il y a de la concurrence.

Quel est le but sportif avec cette belle équipe d’Echallens?

J’ai un groupe avec une moyenne d’âge de 22-23 ans. Il y a au moins 20 joueurs à l’entraînement. Si l’objectif premier est le maintien, je ne peux pas parler uniquement de ça. On veut faire le mieux possible chaque week-end et avoir une progression sur l’ensemble de l’année, tant individuellement que collectivement.

Quelle est votre relation avec la « une »?

On s’entraîne en parallèle. Elle est sur les terrains 4 fois par semaine et nous 3. Il y a des jeunes joueurs qui glissent entre les 2. Nous avons 2 stagiaires de la 1re équipe qui s’entraînent avec nous.

Esteban Parra, 21 ans et plusieurs sélections en équipe nationale M15 et M16, a évolué 10 minutes avec la 1re ligue depuis le début de la saison, mais il évolue plus souvent avec vous. Quel est son statut?

Il est contingenté avec nous. L’année dernière, il a quitté Echallens pour trouver du temps de jeu à Thierrens. Maintenant, il est chez nous pour prendre du plaisir avec ses copains. Ce n’est pas facile de concilier étude et foot à son âge. C’est un très bon défenseur central avec une excellente vision du jeu. C’est à ce poste qu’il est le plus efficace.

Pourtant, mardi contre Crissier, on l’a vu un peu partout sur le terrain.

Oui, c’est vraiment dommage d’avoir assisté à ce match, c’était notre plus mauvais (sourire). Du coup, Esteban est monté d’un cran sur la pelouse afin de plus participer au jeu. La saison passée, c’était notre numéro 10 en 3e ligue. Il s’agit d’un footballeur polyvalent avec un gros volume de jeu.

Merci, Dylan, et bonne saison.

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*