Concordia veut continuer sur la dynamique de l’année passée

Concordia veut continuer sur la dynamique de l’année passée

Après avoir tenu en échec la « deux » de Stade Nyonnais à Colovray, Concordia Lausanne s’est imposé contre Ecublens mercredi. La saison de la troupe de Pablo Soutullo est lancée avec un très provisoire 3e rang. L’entraîneur qui entame sa 3e saison à la tête du club de la Tuilière a accepté de répondre à nos questions avec humilité, comme toujours, mais avec cette rage de vaincre qui caractérise le bouillant coach.

Concordia a terminé à la 4e place lors du dernier exercice, est-ce que le club a changé de dimension?

Oui et non, Concordia reste une petite équipe. C’est vrai qu’on a effectué un bon championnat. Le but est de poursuivre sur notre dynamique de l’année passée.

Est-ce que vous visez les finales de promotion cette année?

(Sourire) On ne va pas regarder vers le bas. Je veux gagner tous les matchs et si, par chance, on les remporte tous, on sera dans les 2 premiers. Je sais que j’ai des gars qui peuvent viser la victoire tous les week-ends contre n’importe quelle équipe. Parfois, on perdra, ça fait partie du jeu. Le contingent est étoffé, il y a du talent. En plus, on est des compétiteurs, on aime le foot. Les joueurs s’entraînent 3 fois par semaine et jamais je n’entends une excuse bidon pour justifier une absence.

Est-ce que la philosophie de jeu restera la même?

Oui, on propose une équipe qui joue au ballon. On veut profiter de la joie que procure le foot. Avec cet esprit, on pourra aller de l’avant et viser le haut.

Est-ce qu’il y a eu des changements dans l’équipe?

Nous avons renforcé chaque ligne. En revanche, j’ai perdu des gars, mais ce sont des départs naturels, il y en a un qui est parti en Erasmus, un à l’armée. Les nouveaux rentrent parfaitement dans le moule Concordia. Ils ont envie de travailler et de courir. Avec nos moyens financiers inexistants, on doit penser intelligemment. On fait venir les joueurs différemment. On n’a pas vraiment notre mot à dire sur le marché de 2e inter ou 2e ligue. Cependant, on n’a pas de concurrence dans les ligues plus basses.

Pablo, vous entamez votre 3e saison sur le banc de Concordia. Chaque année, le club se rapproche de la tête. Est-ce que vous pensez aux finales?

Cela serait la cerise sur le gâteau. J’ai des joueurs compétitifs et je déteste perdre. Quand je jouais, ça me faisait c… de perdre le match qui se passait à la fin de l’entraînement. J’ai envie de gagner toutes les parties, mais je sais que ça va être compliqué.

Cette année, vous avez changé de groupe avec plus d’équipes de La Côte. Qu’en pensez-vous?

Je suis hyper content. C’est un nouveau challenge. Nyon joue super bien au foot, Gingins aussi. Vevey, c’est mon ancien club. Toutes ces équipes aiment jouer au foot, du joli foot. J’adore ce genre de matchs. Il y aura également des derbys avec Dardania et Malley. Le duel de la Tuilière, c’est important de l’avoir. On se connait tous, c’est toujours une super rencontre, c’est tendu et à la fin on boit tous une bière ensemble. Avec ce groupe, mes joueurs seront connectés toute la saison, c’est peut-être plus glamour que l’autre poule.

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*