39 buts en trois matches pour YS II

39 buts en trois matches pour YS II

Est-il possible de faire mieux? Créée il y a quelques semaines à peine, la II d’Yverdon Sport a déjà trouvé un certain rythme, c’est le moins que l’on puisse dire. En battant Poliez-Pittet II (0-11) et Fey (20-0!) en championnat, et en allant gagner à Croy en Coupe vaudoise (0-8), les joueurs d’Alex Soussi ont prouvé qu’ils ne devraient pas rester longtemps en 5e ligue. « L’équipe a le niveau d’une 3e ligue, je pense. Cette année, on devrait arriver à monter, et l’an prochain faire un bon championnat. Après, pour la 3e ligue, il faudra se renforcer un peu », estime l’entraîneur d’YS II, qui a quitté Champagne II un peu précipitamment pour venir au Stade Municipal. Avec sa nouvelle équipe, il a posé des règles strictes, d’entrée: « En fait, il s’agit d’une équipe de copains, qui se connaît très bien. Ils ont joué ensemble aux Azzurri Yverdon, notamment. Il y a une super-ambiance, mais je leur ai dit que j’étais là pour amener une certaine discipline. Ils le comprennent très bien et l’acceptent. »

Du temps de jeu pour tout le monde

Et sur le terrain, YS II, c’est de la dynamite! « Mais je suis là aussi pour être sûr que tout le monde joue. Je tiens une comptabilité très précise des minutes de tout le monde, et je fais en sorte que chacun joue. C’est ce que je leur ai dit: on est dans une catégorie où on est supérieurs à la moyenne des équipes. Alors, tout le monde va aller sur le terrain. C’est sûr qu’on peut se le permettre quand on gagne 9-0 à la mi-temps, c’est plus facile », sourit le technicien yverdonnois.

Alex Soussi est un gagneur, un grand compétiteur, qui peut faire preuve d’énormément de caractère sur un terrain. Il joue d’ailleurs avec Valmont IIB, en 5e ligue aussi. « Je ne voulais pas jouer avec les jeunes d’YS. C’est mon équipe, je les entraîne, mais je ne me voyais pas prendre la place de l’un d’eux le week-end. C’est une équipe de copains, je n’ai pas à m’immiscer là-dedans. Du coup, je joue avec mes copains à moi à Valmont », explique-t-il.

« A 9-0 à la mi-temps, j’ai poussé une gueulée. Je ne supporte pas le manque de respect »

Il est donc lui-même un joueur de caractère, mais il n’a pas hésité à recadrer ses joueurs à la mi-temps du match contre Fey. « Ah oui, j’étais furieux. J’ai poussé une bonne gueulée dans les vestiaires. On arrivait à la mi-temps, on gagnait de neuf buts, quand un des mes joueurs a dribblé son adversaire dans les seize mètres, est ressorti, en a redribblé un, est revenu en arrière, l’a de nouveau dribblé… Je ne supporte pas ça, c’est un manque de respect. Je crois qu’ils l’ont compris, et je n’hésiterai pas à m’énerver à nouveau si je revois ça. On peut gagner d’un but ou de 30 buts, il faut respecter l’adversaire. On entre dans les seize mètres, on frappe au but ou on fait une passe décisive, on ne commence pas à faire le malin. Après, on ne va pas s’excuser de gagner 20-0. C’est le foot, on est plus forts, on joue. Mais on respecte les gens. D’ailleurs, à la fin, tous les gens de Fey sont venus me serrer la main et nous souhaiter bonne chance pour la promotion. »

Pavo Andelic et Dario Patricelli, les canonniers de l’attaque

Mais Alex Soussi tient à dire que tout se passe bien dans son équipe. « Ce sont de bons garçons. Et ils ont fait le choix de jouer ensemble, alors qu’ils l’assument et montrent un bon comportement. Mais vous savez, ils sont supers. Ils rangent le vestiaire, il sont là à l’heure, ils sont nombreux à l’entraînement… C’est un plaisir d’être leur entraîneur. » Parmi les bons joueurs de cet YS II, citons l’attaquant Pavo Andelic, qui a joué à Champagne, mais aussi à la I d’Yverdon Sport avec laquelle il a fait quelques apparitions en 1re ligue. Il a notamment marqué six buts contre Fey… Dario Patricelli est un attaquant de bonne qualité, et le gardien Yves Engeler est un rempart infranchissable à ce niveau. Robi de Campos et Marco Barra ont également clairement le niveau de 3e ligue.

Les fameux matches du dimanche matin en 5e ligue, un piège?

Reste que pour une équipe de copains, dont certains n’ignorent rien des (rares) bonnes adresses yverdonnoises où sortir le samedi soir, la 5e ligue et ses matches du dimanche matin peut apparaître piégeuse. « C’est normal de jouer le dimanche matin en 5e ligue. Prenez Fey, il y a beaucoup de pères de famille, ils ont envie de profiter du dimanche, et je le comprends. Pour mes jeunes joueurs, un piège? Il faut être psychologue, sourit Alex Soussi. Si je leur dis de ne pas sortir, cela ne sert à rien. Eh, ils ont travaillé toute la semaine, ils ont le droit de se détendre le samedi. Mais sortir, cela ne veut pas forcément dire faire les sacs. De nouveau, ils ont voulu créer cette équipe, c’est à eux d’être des adultes. Mais ils le sont, je vous assure. »

Iliria Payerne II et Cossonay II seront les rivaux principaux

YS II paraît lancé vers la promotion, mais n’est pas forcément la seule équipe à avoir des ambitions dans ce groupe 1 de 5e ligue. « Iliria Payerne II et Cossonay II seront de sérieux adversaires, je pense », conclut Alex Soussi. Ce dimanche, à 10h, ses joueurs et lui seront à Bottens II, qui est prévenu. Offensivement, il y aura du lourd en face!

Categories: 5e ligue

Auteur