Les Lausannoises mettent une déculottée à Bercher

Les Lausannoises mettent une déculottée à Bercher

En huitième de finale de la coupe vaudoise, l’équipe féminine du Lausanne-Sport s’est défaite du FC Bercher, mercredi à Vidy. La troupe lausannoise (3e ligue) a surclassé son adversaire, le FC Bercher Féminines (4e ligue) sur un score faramineux de 16 à 1.

Avant la rencontre, l’entraîneur du Lausanne-Sport Lionel Sigg nous confie qu’il redoute vingt minutes serrées avant que son équipe ne prennent les choses en main. Côté Bercher féminines, Alexandre Maillard, l’assistant de Cédric Pache, révèle que la motivation manque à l’appel. La raison est peut-être liée à une lourde défaite concédée dimanche face à ES Malley sur un score sans appel de 14 à 0. Mais sait-on jamais, la magie de la coupe pourrait requinquer son effectif espère-t-il sans grande conviction.

L’entraîneur des féminines du Lausanne Sport, Lionel Sigg, a vu juste. Il a fallu attendre un peu avant que son équipe ne déroule.

Match déséquilibré au climat frigorifique

Avant le coup d’envoi, il est difficile de penser à un match serré, les Lausannoises évoluent en 3e ligue et visent le titre. Elles restent sur une série de huit victoires consécutives et n’ont connu la défaite qu’une seule fois cette saison. Les joueuses de Bercher, quant à elles, occupent le milieu du classement en 4e ligue et viennent d’essuyer une lourde défaite en championnat.

20h30, le coup d’envoi est donné sous le regard d’un public peu nombreux mais courageux, venu bravé le froid pour encourager les joueuses, pour la plupart frigorifiées. Il faut attendre dix minutes pour voir la première frappe, elle est au compte de Bercher. Un tir lointain qui n’inquiète pas la gardienne du FC Lausanne-Sport Mathilde Carrard. Le jeu reste un peu flou de part et d’autre mais la tactique choisie par Bercher de jouer avec une joueuse en libéro permet aux lausannoises de trouver des espaces, c’est d’ailleurs ainsi que le premier but tombe à la 14e sur une très belle ouverture de Julie Bungener par dessus le bloc défensif qui trouve Julie Haas. L’helvetico-brésilienne contrôle pied droit avant de frapper pied gauche pour tromper la portière adverse. La mise est doublée sur un bel une-deux côté gauche conclu par Julie Bungener trois minutes plus tard.

Suspens de courte durée

Les joueuses de Cédric Pache vont réduire le score à la 26e sur coup de pied arrêté. Le coup franc est botté au 25 mètres, Mathilde Carrard ne parvient pas à bloquer la balle et Caroline Lüthi qui a bien suivi peut réduire la marque, 2 à 1. On espère alors un match relancé et disputé, mais la machine lausannoise est lancée, 30e le 3 à 1 est inscrit. Karine Rochat est sollicitée de façon permanente et résiste tant bien que mal pour repousser les tentatives de Julie Haas et ses coéquipières, mais le dispositif tactique et la qualité technique des joueuses de Lionel Sigg font la différence, à la mi-temps, le match est plié. Le Lausanne-Sport mène 7 à 1.

Sur le banc du FC Bercher, Alexandre Maillard et les remplaçantes ne pouvaient que constater les dégâts.

Capitaine d’un soir, patronne dans l’âme

En l’absence de la capitaine habituelle Charlotte Martin dans les rangs du Lausanne Sport, c’est Ida Tella qui revêt le brassard au bras. Appliquée et sérieuse, la jeune lausannoise dirige son équipe et intervient sur la plupart des attaques de Bercher, son placement est excellent et ses relances sont soignées. La plupart de ses passes permettent immédiatement à son équipe de se trouver en position favorable, pour créer le danger dans le camp adverse. A souligner également le très bon travail de Julie Bungener, la latérale gauche très active sur son flan, qui a délivré un match complet et dont les centres sont constamment des poisons pour la défense des nord-vaudoises.

Huit buts en 26 minutes, Julie Haas brille toujours

Les Lausannoises ont fait l’essentiel, elles mène 8 à 1 à la 57e minute, mais Julie Haas n’a alors inscrit qu’un seul but, elle est pourtant très active en attaque et chacun de ses contrôles déstabilisent ses adversaires, mais la petite attaquante (1m57) va briller d’efficacité, elle va inscrire 7 buts en 23 minutes. Le point final est donné par Clara Maiorano pour le 16 à 1 à la 83e.

Malgré la lourde défaite, les pensionnaires de la 4e ligue n’ont pas démérité. Courageuses et téméraires, elles ont tenté de proposer du jeu en passant par les côtés et jouer sur la profondeur, mais les lausannoises étaient tout simplement plus fortes sur tous les plans de jeu.

L’attaquante Julie Haas a encore brillé, elle a inscrit 9 buts dont 8 en 23 minutes.

Des huitièmes très déséquilibrées

Les huitièmes de finale ont été particulièrement déséquilibrées, pas évident de rester motivé, lorsqu’on évolue une ou deux ligues en dessous de son adversaire. Voici les résultats des huitièmes de finale.

FC Renens (1er L) – FC Prilly Sports (4e L) : 8-0 (6-0)

US Terre Sainte (4e L) – FC Pied du Jura (2e L) : 0-7 (0-1)

Lausanne Nord (3e L) –  FC Saint-Suplice (3e L) : 3-0 (1-0)

FC Aigle (3e L) – FC Chêne Aubonne (3e L) : 0-3 Forfait

FC Yverdon (2e L) – FC Concordia (2e L) : 0-2 (0-0)

FC Azzuri 90 LS (4e L) – FC Vevey Sports (4e L) : 3-0 Forfait

FC Stade Lausanne Ouchy (4e L) – FC Prangins Sport la côte (4e L) : 0-2 (0-1)

FC Lausanne-Sport (3e L) – FC Bercher (4e L) : 16-1 (7-1)

Un défi à la hauteur des Lausannoises

Le prochain tour du Lausanne-Sport devrait être bien plus compliqué, puisque les Lausannoises retrouveront, en quart de finale, le FC Concordia  (2e ligue). L’effectif de Beatriz Perez enchaîne les victoires (série de six victoires) et peut compter sur une qualité de jeu redoutable, le tout, défendu par une gardienne de grande qualité en la personne de Kelly Zbinden.

Les lausannoises affronteront le FC Concordia (2e L) en quart de finale. Mais le Lausanne Sport a le potentiel pour réaliser l’exploit.

 

FC LAUSANNE-SPORT- FC BERCHER FEMININES 16-1 (7-1)

Lausanne: Carrard; Boodnee, Grossrieder, Tella (C), Bungener; Cardon, Martins, Chételat; Borel, Maiorano, Haas

Entraîneur: Lionel Sigg; Assistant: Loïc Magnin

Prilly: Rochat; Hügli, Wulliamoz,  Grandjean, Pugin; Pesquet (C), Pellaux, Demont; Court, Domingues, Lüthi

Entraîneur: Cédric Pache; Assistant: Alexandre Maillard

Auteur

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.