Le FC Lausanne-Sport éliminé en huitièmes

Le FC Lausanne-Sport éliminé en huitièmes

Après un match soporifique, Lausanne s’est finalement incliné face à Grasshoppers Zürich au Stade de la Pontaise. Et il a été dur de trouver les mots pour commenter la première mi-temps au Stade de La Pontaise, tant les deux équipes se sont regardées tout au long des 45 premières minutes. Les 1350 spectateurs présents ce soir n’ont pas eu grand chose à se mettre sous la dent pendant le premier acte et c’est bien dommage. D’un côté, le FC Lausanne-Sport de Fabio Celestini restait sur neuf matchs sans défaite, toutes compétitions confondues. Une belle série certes, à laquelle le technicien n’a sans doute pas voulu mettre fin, positionnant son équipe très bas sur le terrain et ne prenant pour ainsi dire presque aucun risque. Du côté des Sauterelles, même constat ! La team de Murat Yakin surfait sur une belle vague également puisque son équipe n’avait plus perdu depuis le mois d’août dernier face au grand FC Bâle de Raphaël Wicky.

Deux tirs et puis c’est tout

C’est le constat de la première mi-temps. Lavanchy, l’ancien joueur de Lausanne, a tenté de mettre à mal la vigilance de Castella, mais malgré un beau service de son capitaine Vilotic, sa frappe passait largement à côté du cadre. Un quart d’heure plus tard, c’est le lausannois Alexandre Pasche qui tentait sa frappe, mais le ballon finissait sa course sans inquiéter la défense zurichoise.

Crédit photo: Raul Ferreira

Les actions sont finalement arrivées

Au retour du thé, ce sont des Sauterelles de Zürich bien plus agressives qui se sont baladées sur le terrain de La Pontaise. Sur un bon centre de Lavanchy, le vénézuélien Jeffren croisait un peu trop sa tête et voyait le ballon filer à quelques centimètres du poteau droit de Castella, alors qu’il y avait mieux à faire pour l’ancien joueur de Barcelone. Heureusement pour les Zurichois, Marco Djuricin permettait à GC d’ouvrir le score à la 66e sur un beau service de l’intenable Nura Lavanchy, auteur d’un très bon match face à ses anciens coéquipiers.

Lausanne impuissant

Fabio Celestini a tenté de requinquer son équipe en effectuant deux changements peu après l’heure de jeu, avec l’entrée de Margiotta et Geissmann. Petit à petit, les Lausannois ont décidé de jouer vers l’avant. La véritable première occasion lausannoise est arrivée à la 82e minute. Samuele Campo adressait une passe magnifique à Benjamin Kololli, entré quelques minutes plus tôt. Le Bellerin enchaînait un contrôle et une frappe qui passait d’un rien à côté des buts gardés par Heinz Lindner. Ce fut la seule occasion franche du match de Lausanne, bien trop peu pour prétendre participer aux quarts de finale.

Crédit photo: Raul Ferreira

FC LAUSANNE SPORT – GRASSHOPPER CLUB ZÜRICH 

Buts: 66e Djuricin 0-1

Lausanne: Castella; Almada, Manière, Rochat (C) (78e Kololli); Pasche Tejeda, Zarate (70 Geissmann), Campo, Marin, Asllani; Torres (64e Margiotta) ; Entraîneur: Fabio Celestini

Grasshopper: Lindner; Zesiger, Vilotic (C), Bergström, Doumbia; Bajrami, Basic, Pusic, Lavanchy; Suarez, Djuricin (78e Andersen); Entraîneur: Murat Yakin

Stade Olympique de la Pontaise: 1350 spectateurs

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*