Il s’en est fallu de peu pour Azzurri!

Il s’en est fallu de peu pour Azzurri!

Aigle s’est déplacé hier sur le terrain d’Azzurri Riviera dans le cadre de la Coupe vaudoise. Encore en pleins doutes, la troupe de Pierre-Alain Suard a eu recours aux penaltys pour se défaire du pensionnaire de 3e ligue.

La Coupe vaudoise des actifs a repris ses droits hier soir. Une compétition qui donne le droit à des rencontres qui peuvent être assimilées au fameux combat entre David et Goliath. Mais hier, la différence entre Aigle, pensionnaire de 2e ligue et Azzurri Riviera, équipe de 3e ligue, ne s’est pas vue sur le terrain. La rencontre fut équilibrée de bout en bout. Le seul moyen de départager les deux formations ? La loterie des tirs au but. Et le sort a désigné les Aiglons.

Aigle a souffert

Croisé à l’issue de la rencontre Pierre-Alain Suard, entraîneur d’Aigle se montrait soulagé. « Oui ça va. » Sans plus ? « Pas vraiment. Nous sortons d’un match nul contre une équipe censée être plus faible que nous. Azzurri nous a posé beaucoup de problèmes durant les 90 minutes. » Les visiteurs ont, en effet, eu beaucoup de soucis à se montrer dangereux. Habiles balle au pied, ils ont peiné dans les 20 derniers mètres adverses. Freinés – il est vrai – par de valeureux veveysans bien regroupés.

Azzurri a crânement joué sa chance en se procurant les meilleures occasions. Le premier but signé par Bryan Guida est un chef-d’œuvre. Son tir croisé a nettoyé la lucarne adverse. A la 65e, alors que les visiteurs devenaient fébriles, les Veveysans ont raté un penalty ; le tir est passé à côté. Et encore à la 90e, une frappe des 25m décochée par Alban Maliki a été sauvée du bout des doigts pas un excellent Nicolas Cherix.

« Nous avons fait un excellent match »

Du côté d’Aigle pas grand-chose. Le but accordé à Romain Sakelis Pedro est venu d’une partie de billard dans les 16m. Personne n’a compris comment le ballon est arrivé dans les filets. En seconde période, les Aiglons se sont montrés dangereux seulement à deux reprises à la suite de mésententes dans l’arrière-garde adverse. Heureusement pour Azzurri, le portier Xheladin Mehmeti veillait au grain.

Et finalement après 90 minutes, c’est Aigle qui s’est imposé aux penaltys, grâce à un sauvetage de Cherix sur la tentative du malheureux David Kurmann et un tir sur la latte de Delio De Stefanis. Cruel, mais c’est la loterie des tirs au but. Excellent durant 90 minutes, le nouveau capitaine (c’était son premier match en tant que tel) d’Azzurri Alban Maliki tentait de relativiser. « Nous avons fait un excellent match. Physiquement, nous étions prêts. Il nous a manqué un brin de réussite. Peut-être que nous aurions dû conserver le ballon plus longtemps devant. Nous avons cependant une bonne base de travail pour la saison. »

« Nous n’avons toujours pas gagné en 2017 »

Quant à Aigle, après tous les remous vécus, il est temps de repartir sur des bases plus saines. « Nous n’avons toujours pas gagné en 2017, rappelle amèrement Pierre-Alain Suard. L’équipe a zéro point en deux matches en ce début de championnat. Je reste tout de même confiant concernant notre maintien en 2e ligue. Nous avons reconstruit avec des individualités. Maintenant il faut souder le groupe, créer les automatismes et la suite viendra. » La suite ? Il faudra se dépêcher, car un championnat, ça passe (trop ) vite, et surtout veiller à ne pas prendre trop de retard sur le bon wagon !

ACS AZZURRI RIVIERA 4 (après les tirs au but)

30
Gonzalez
3
Semedo
5
Dépraz
12
Carrara
2
Mehmeti
7
De Stefanis
8
Maliqi (C)
13
Kurmann
6
Di Pilato
15
Guida
11
Mangiaratti
 

FC AIGLE 5 (après les tirs au but)

20
Cherix
9
R. Nuredini
4
Semedo
8
Zeneli
5
Abaidia (C)
11
B. Nuredini
15
Pedro
17
De Oliveira
14
Weah Jr
18
Gagulic
19
Bajrami
 

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*