15 points de pénalité pour l’US Portugaise!

15 points de pénalité pour l’US Portugaise!

« On ne peut tout simplement pas laisser passer ça. On va attendre quoi? Qu’il y ait un mort sur un terrain? Ce soir-là, il y a eu six voitures de police, un joueur de Lutry II qui a passé la nuit à l’hôpital en observation et une plainte pénale déposée. » Gérard Vontobel, président de la commission de discipline de l’ACVF, dit ne pas avoir pris la décision d’infliger 15 points de pénalité à l’US Portugaise « de gaieté de coeur ». Mais cette sanction a été mal ressentie du côté du club lausannois, qui était premier du groupe 8 de 4e ligue et se retrouve désormais 7e.

Fernando Baptista: « Pourquoi punir tout un club? »

Son entraîneur Fernando Baptista (lire son interview de cet hiver ici) dit ne pas comprendre la décision de l’ACVF: « Il y a eu des incidents ce soir-là, sur notre terrain. » Pour rappel, il s’agissait d’un 1/8e de Coupe vaudoise, le dimanche 14 novembre, entre l’US Portugaise (4e ligue) et le futur finaliste Lutry II (3e ligue). Les visiteurs s’étaient imposés 0-2 dans la confusion la plus totale. Fernando Baptsita: « Je comprends que l’on en ait la responsabilité et je l’accepte. Lorsque nous avons rencontré l’ACVF, je leur ai dit que nous pourrions être privés de Coupe vaudoise pendant une année ou deux. Cela m’aurait semblé logique. Mais là, on nous enlève 15 points en championnat, dans une autre compétition, où nous n’avons jamais eu aucun problème. Pourquoi punir tout un club? Aujourd’hui, l’ACVF est en train de dire à mes joueurs d’arrêter le foot. Ils sont démotivés, nous ne sommes plus que 6 ou 7 à l’entraînement, alors que nous étions 20 avant cette décision injuste. Franchement, on se sent rejetés et pas du tout écoutés. »

Gérard Vontobel: « Notre volonté était de punir seulement les joueurs concernés »

Gérard Vontobel estime, lui, avoir plutôt bien écouté les dirigeants du club lausannois, mais regrette de ne pas avoir entendu grand-chose. « Nous les avons convoqué une première fois et ils ne sont pas venus. D’après eux, ils n’avaient pas reçu le mail. Bon… Lorsqu’ils sont venus la deuxième fois, nous leur avons demandé de nous donner l’identité des deux joueurs concernés. Ils n’ont jamais voulu le faire. Nous les avons mis en garde en leur disant que notre volonté n’était pas de punir le club, mais seulement les joueurs en question. Le soir même, aucun nom n’est sorti. Nous leur avons laissé 15 jours pour nous donner l’identité des personnes à punir et ils ne l’ont pas fait. Nous avons donc été obligés de sanctionner le club dans son ensemble. Ils ne nous ont pas laissé le choix. »

Des joueurs ou des spectateurs?

Fernando Baptista, lui, estime que se sont des spectateurs qui ont frappé le joueur de Lutry: « Nos joueurs n’ont rien à voir. Il y avait beaucoup de monde lors de ce match et beaucoup de spectateurs que nous ne connaissons pas. Les 20 suiveurs de notre club, ceux qui viennent à tous les matches, nous les connaissons. Mais là, c’était la Coupe, il y avait beaucoup de monde et on n’a rien vu. Il y a eu les coups de pieds, de poings… Mais ce ne sont pas nos joueurs. » Une version difficile à croire pour Gérard Vontobel et l’ACVF.

Pas de recours déposé

Le club lausannois avait jusqu’à hier pour faire recours, ce qu’il n’a pas fait. Fernando Baptista: « J’ai dit à mon président qu’il fallait prendre un avocat et se défendre. Lui, il pensait que l’ACVF voulait juste nous faire peur… Eh bien non, ils étaient sérieux. » Plutôt, oui. Gérard Vontobel a pris acte du fait qu’aucun recours n’a été déposé: « S’ils avaient avancé les preuves de ce qu’ils avancent, nous aurions évidemment reconsidéré notre position. Le fait qu’ils ne fassent pas recours nous conforte dans notre opinion. »

Tout n’est cependant pas perdu, même avec 15 points de moins. L’US Portugaise a aujourd’hui sept points de retard sur Ecublens IIB, avec cinq matches encore à jouer. Les finales de 4e ligue sont encore atteignables, mais il faut retrouver le rythme du début de saison. Et se remotiver un peu…

Categories: 4e ligue, US Portugaise

Auteur