«Très satisfait de la réaction de l’équipe»

«Très satisfait de la réaction de l’équipe»

Stade-Lausanne-Ouchy a parfaitement entamé son année 2016 à domicile, battant Guin 2-0 samedi à Vidy. Une victoire bienvenue pour le SLO, une semaine exactement après être passé à côté de la première demi-heure du match à La Chaux-de-Fonds. Heureusement, les Stadistes, qui s’acheminaient vers une défaite assez sèche, ont été sauvés par la neige, laquelle s’est abattue en masse sur La Chaux-de-Fonds dès la demi-heure de jeu et a forcé l’arbitre à interrompre la partie (lire ici). A noter que le match a été refixé au mardi 12 avril à La Charrière et que Stade aura donc, comme prévu, une deuxième chance dans ce choc au sommet.

Penalty pour Guin ou pas?

Samedi, à Vidy, les Stadistes recevaient donc le SC Guin et se sont faits peur d’entrée. Andrea Binotto, toujours fair-play, explique en effet que les Singinois auraient pu bénéficier d’un penalty après deux minutes de jeu. « Fabio Rego effectue une faute aux seize mètres, tout près de la ligne. A l’intérieur de la surface ou en dehors? Franchement, je ne peux pas le dire. J’ai entendu des gens dire que c’était dedans, mais est-ce que c’était sur la ligne ou juste dehors? Je n’aurais pas pu crier au scandale si l’arbitre avait sifflé penalty, mais il a choisi de leur accorder un coup-franc », explique l’entraîneur du SLO. Coup-franc qui ne donnera rien. Par contre, quelques minutes plus tard, une jolie action poursuivie par un centre de Mobulu M’Futi était conclue de la tête par Ahmed Mejri, face au but. « Une très belle réussite, vraiment. C’est ce qu’on appelle un beau but, même », souriait Andrea Binotto.

Stade recule après la pause

Stade a alors augmenté la pression, passant tout près du 2-0 par Sonny Kok, Mobulu M’Futi et Ahmed Mejri, sans réussir à marquer. « On aurait pu arriver à la pause avec deux ou trois buts d’avance, parce que là, on a été vraiment intéressants. Mais on ne l’a pas fait et c’est sûrement le seul reproche que je peux faire à mes joueurs aujourd’hui. Parce que globalement, je suis très satisfait du match et surtout de la réaction des gars après ce début de match raté à La Chaux-de-Fonds », continue l’entraîneur des Lausannois. Après la pause, le SLO a cependant été moins convaincant, toujours d’après son entraîneur. « On a peut-être voulu défendre ce but d’avance, inconsciemment… On avait peur d’un contre ou d’un but venu de nulle part, donc on a moins pris de risques. On a moins bien joué, tout simplement. »

Sonny Kok? « A lui d’être toujours aussi performant! »

Guin, heureusement, n’en a pas profité et ce sont au contraire les Stadistes qui ont fait la différence en toute fin de match par Sonny Kok, à la fin d’une belle action de contre, bien menée. Le nouvel avant-centre du SLO n’a pas tremblé, frappant parfaitement de seize mètres pour tromper le gardien fribourgeois et assurer la victoire de son équipe. De quoi réjouir Andrea Binotto, déjà convaincu par son attaquant: « A voir sa joie après ce but, on comprend tout le plaisir qu’il a ici. Il voulait marquer, car il a eu une ou deux occasions en première période qui ne sont pas rentrées et il a vraiment bien joué le coup. Si c’est la bonne surprise du mercato? Surprise, je ne sais pas, mais je suis très content qu’il soit chez nous en tout cas! J’ai découvert un attaquant très combatif, très accrocheur, qui harcèle les défenseurs pendant 90 minutes, plus les arrêts de jeu, mais qui sait également conserver le ballon, jouer en remises… Il est impressionnant. Le seul bémol, c’est qu’il prend un carton un peu bête, en allant gêner le dégagement du gardien et ça, je pense que ce sont des choses à corriger. Maintenant, à lui de garder ce niveau. Il est arrivé cet hiver et il devait être convaincant pour gagner sa place. Il l’a été et maintenant, il s’est fait une place sur le terrain. A lui d’être toujours aussi performant et de la garder. »

Leo Morax, un jeune prometteur

Stade s’est donc imposé 2-0 et une autre satisfaction est la première titularisation de Leo Morax. Arrivé de Team Vaud M21 cet hiver, le jeune défenseur central de 19 ans s’est retrouvé associé à Fabio Rego et a fourni, de l’avis de son entraîneur, une bonne prestation. « Oui, la charnière a été bonne ce samedi. Leo a des qualités, mais il sait aussi qu’il y aura de la concurrence avec le retour de suspension de Fabian Geiser. J’ai du monde pour jouer derrière, mais c’est lui, comme aux autres, de montrer à l’entraînement et en match que je peux lui faire confiance », continue Andrea Binotto.

Deux fois Terre Sainte en quatre jours

La suite, ce sont deux rendez-vous face à Terre Sainte en quatre jours! Une bizarrerie du calendrier? Pas vraiment, en fait, puisque le dernier tour qualificatif pour le tableau principal de la Coupe de Suisse arrive déjà le week-end prochain. L’USTS accueillera le SLO pour la Coupe samedi avant de se déplacer à Samaranch mercredi (voir les détails ci-dessous). Alors, évidemment, on a demandé à Andrea Binotto lequel de ces deux matches avait la priorité. « Ma réponse est claire: joker! Franchement, je ne veux pas choisir. La Coupe est importante pour le club, c’est une jolie récompense et elle apporte de la visibilité. C’est un rendez-vous auquel on aimerait être présent. Mais bien sûr, le championnat est tout aussi important. Voilà, je ne réponds pas à votre question », sourit l’entraîneur du SLO. Fera-t-il tourner, quand même? « Oui, bien sûr. Avec deux matches en quatre jours, c’est indispensable. Je peux déjà vous dire que ce ne seront pas les onze mêmes joueurs qui commenceront les deux matches, mais cela ne veut pas dire qu’il y en a un moins important que l’autre. On veut gagner les deux. » Voilà qui est clair.

Les prochains rendez-vous

Deux fois face à Terre Sainte! Le SLO se déplace le samedi 19 mars à Coppet, à 17h, pour le dernier tour qualificatif pour la Coupe de Suisse. Quatre jours après, le mercredi 23 à 20h30, c’est à Vidy que se jouera le match de championnat.

FC Stade-Lausanne-Ouchy – SC Guin 2-0 (1-0)

Buts: 11e Mejri 1-0; 90e Kok 2-0.

SLO: Sahingöz; Karac, Morax, Rego, Danner; Laugeois, Fungilo; Ngindu, Mejri (88e Rochat), M’Futi (70e Dindamba); Kok (90e Ruchat).

Entraîneur: Andrea Binotto.

Guin: Wingeier; Suter, Brügger (67e Catillaz), Hartmann, Corovic, Gloor; Rebronja, Muala (75e Buntschu), Piller, Mora; Colic (61e Schlapbach).

Entraîneur: Martin Lengen.

Stade Juan-Antonio Samaranch.

Categories: 1re ligue

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*