«Toti» Barbaro remporte le choc des buteurs, Champvent les trois points

«Toti» Barbaro remporte le choc des buteurs, Champvent les trois points

Julien Jemmely est complètement revenu au jeu ce soir, inscrivant un doublé sur le terrain de Grandson (victoire de Genolier-Begnins 2-3). L’avant-centre de « GB » en est donc désormais à 17 réalisations et devra enchaîner les doublés s’il espère rattraper le duo de tête. Celui-ci, on le sait, est composé de Salvatore Barbaro et d’Albino Bencivenga. Ça tombe bien, les deux hommes s’affrontaient ce soir à Aigle.

22 buts chacun ce soir!

Alors, qui du buteur du FC Aigle (20 buts au coup d’envoi) ou de celui du FC Champvent (22) allait marquer les esprits ce soir? Pour ce qui est de la réponse individuelle, la réponse est claire: « Toti » Barbaro a été le plus fort. En frappant deux fois dans le premier quart d’heure, de superbe manière qui plus est, le numéro 9 du FCA a rattrapé son illustre aîné en première place des goleadors de 2e ligue. Les deux hommes en sont désormais à 22 unités et la lutte promet d’être belle jusqu’au bout.

Les buts, c’est bien. Les points, c’est mieux.

Albino Bencivenga se verrait bien être couronné Roi des buteurs de 2e ligue, c’est sûr, mais on le connaît assez pour être sûr qu’il préférerait que le FC Champvent se maintienne. Cet homme-là est l’humilité incarnée et c’est ce qui explique qu’il ait duré toutes ces années et soit tellement apprécié de tous. Alors oui, ce titre, il le veut. Mais les trois points remportés mardi lui font mille fois plus plaisir.

Claude Meylan: « J’ai vu un FCC qui me plaît »

Car oui, Champvent a gagné à Aigle (2-3), sans que son meilleur buteur ne marque. Cela semblait impensable au premier tour, mais c’est bien la réalité du deuxième. Champvent est bon, marque et remonte au classement. Trois raisons d’être heureux pour le président Claude Meylan. « J’ai vu un FCC qui me plaît, comme depuis plusieurs semaines. On a retrouvé un vrai esprit de groupe et la victoire de ce soir me fait particulièrement plaisir. Elle montre que quand on travaille et qu’on tire tous à la même corde, on a les qualités pour se maintenir. Et largement. »

Albino Bencivenga, passeur décisif ce soir

Après avoir marqué d’entrée grâce à une ouverture splendide d’Albino Bencivenga pour Yassine Ghchioua (1re minute de jeu), le FCC a pourtant passé un quart d’heure en enfer. La faute à qui? Au talent du diabolique Barbaro, surtout, mais aussi aux hésitations de la défense chanvannaise. Il y avait un peu trop de largesse, et on est gentil, pendant ces quinze minutes lors desquelles « Toti » a pu faire ce qu’il voulait.

« Toti » Barbaro, la classe

Déjà, il a commencé par égaliser, profitant d’un centre et d’un débordement de Dario Drago (8e), avant de parfaitement finir pour le 1-2 (12e). Cet homme-là a le sens du but, on ne le découvre pas aujourd’hui. Son action de la 18e aurait d’ailleurs mérité de connaître meilleur sort. A nouveau seul, il a lobé Olivier Glauser d’une inspiration géniale, mais son tir est venu heurter la base du poteau. Dommage, c’était splendide et Champvent était à l’agonie.

Le doublé de Marco Galati offre trois points à Champvent

Mais ce FCC 2015 a de la ressource et l’a prouvé. Une nouvelle passe d’Albino Bencivenga et voilà Marco Galati qui égalise peu après la pause. Un point, c’est bien? Trois, c’est mieux, s’est dit ce même Galati, auteur d’un puissant coup de casque sous la latte dans les arrêts de jeu. 2-3, trois points, et le FCC qui est désormais neuvième, cinq points au dessus de la barre.

Albino Bencivenga: carton rouge direct à la 88e

Seule ombre au tableau, mais elle est de taille, l’expulsion… d’Albino Bencivenga à la 88e. La raison? Une expression insultante, que l’arbitre de la rencontre a prise pour lui. Rouge direct, donc, pour l’avant-centre chanvannais, qui risque une suspension de plusieurs journées. Claude Meylan le regrette et défend son attaquant: « Albino a utilisé une expression inappropriée, mais il ne l’a pas dirigée vers l’arbitre. Jamais! Il a lancé cette phrase au ciel et l’arbitre a cru qu’elle lui était destinée, ce qui est complètement faux. J’ai parlé à Albino, il a 37 ans et c’est le joueur le plus fair-play du monde. Il n’a jamais eu le moindre problème. Franchement, je le dis sans crainte et j’assume mes paroles: il ne mérite pas ça, surtout que, je le répète, à aucun moment il n’a dirigé ses paroles vers l’arbitre. » Le rapport de celui-ci fera foi, mais, une chose est sûre, « Albigol » manquera le prochain match, samedi à 19h au Battoir face à Bex.

FC Aigle – FC Champvent 2-3 (2-1)

Buts: 1re Ghchioua 0-1; 8e et 12e Barbaro 2-1; 54e et 90e Galati 2-3.

Categories: 2e ligue, FC Champvent

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*