Théo Reymond a réussi son intégration en Valais

Théo Reymond a réussi son intégration en Valais

D’origine catalane par sa mère, Théo Reymond est d’abord un amoureux du jeu, un créateur. Si le jeune homme, âgé de dix-huit ans depuis quelques mois, devait s’inspirer d’un modèle de footballeur? Il n’hésite pas une seule seconde et dégaine, du tac au tac: « Xavi et Pirlo ». Deux joueurs à la technique parfaite, au service du collectif. Pas des solistes géniaux, non, des milieux de terrain disciplinés, dont la principale qualité est de jouer simple. Comme l’Italien, Théo a commencé par jouer plus haut sur le terrain, en numéro 10, avant de reculer. « C’est en arrivant à Sion que j’ai commencé à jouer cette place », explique-t-il aujourd’hui, confortablement installé à la Porte d’Octodure.

Deux entraînements par jour avec le maillot du FC Sion

Car oui, le jeune Grandsonnois est aujourd’hui Sédunois à part entière, même si, bien sûr, il se contente de saluer les joueurs de la première équipe avant, peut-être de les rejoindre et de les défier. Cela, le jeune milieu de terrain ne veut pas y penser. L’humilité avant tout, même quand on essaie de le pousser un peu: « Chaque chose en son temps, la réussite passe par le travail. Et je sais qu’il y a peu d’élus. » Déjà pour arriver à Sion, il a fallu convaincre, les portes du club valaisan ne s’ouvrant pas facilement. Les joueurs en test se succèdent, tous espérant taper dans l’oeil des entraîneurs sédunois. Ils sont des dizaines, venus du monde entier, à venir tenter leur chance. Comment lui, le jeune Vaudois, a-t-il réussi à se faire accepter? Par sa technique, déjà, et son toucher de balle, exquis. Par sa vision du jeu et son calme sur un terrain, ensuite. Positionné en milieu défensif avec les M18, seul ou à deux, Théo s’inspire de ses modèles et cherche à progresser au quotidien. L’impact physique, déjà, si important dans le jeu actuel, fait partie des points à travailler chez lui. « Chaque semaine, je vais à la musculation », explique-t-il, conscient que ses qualités techniques doivent être complémentaires de l’aspect physique. Au rythme de deux entraînements par jour, le FC Sion veille au développement des jeunes sur lesquels il a décidé de miser. La formation de Théo avant d’arriver en Valais? Le FC Grandson-Tuileries, déjà, avant d’intégrer les différentes équipes de Team Vaud, puis la première équipe d’Yverdon Sport. Repéré par Fabian Salvi, membre du directoire du FC Sion, il se présente à Tourbillon, où il impressionne les responsables de la formation, dont Frédéric Chassot, l’entraîneur des M21, qui décident de l’engager quasiment immédiatement.

Une vie qui tourne autour du football

Depuis, la vie de Théo tourne autour du football, puisque tout est fait pour qu’il se sente bien à Martigny. Logé dans l’hôtel du président, comme tous les jeunes joueurs, il ne vit que pour le football. Un peu comme les Valaisans, des gens qu’il découvre: « Ici, c’est vraiment différent, ce sont des fanatiques, sans exagérer. Personne ne me connaît, bien sûr, mais lorsque je suis dans la rue avec mon sac du FC Sion, il y a des gens qui m’arrêtent, qui me parlent. C’est vraiment un canton qui vit pour ce club, c’est génial. J’aime aller voir la première équipe, dès que je peux, je suis à Tourbillon. Franchement, je suis fier de faire partie du FC Sion, de porter ses couleurs. » Les M18 aujourd’hui, les M21 après-demain, la première équipe après-demain? « Je sais que c’est dur, mais pas impossible. Mon copain Léo Lacroix joue, il est bon. Je suis content pour lui. »

Le travail, aujourd’hui, demain et après-demain

Théo Reymond est un jeune homme ambitieux, sûr de lui, mais très humble, presque un peu timide. Chez lui, pas de volonté de se mettre en avant, surtout pas. Juste une profonde envie de jouer au football. Le plus longtemps possible, et le mieux possible, sans faire de bruit. Xavi et Pirlo, un jour, regarderont peut-être leur télévision et se retrouveront dans l’attitude de ce gamin. Pour ça, il faut continuer à travailler. Aujourd’hui, demain, et après-demain.

Categories: Portraits

Auteur