Stade Lausanne Ouchy écrase Bellinzone et attend Lancy!

Stade Lausanne Ouchy écrase Bellinzone et attend Lancy!

Quelle fin d’après-midi au Stade Juan Antonio Samaranch! Devant plus de 650 spectateurs, le FC Stade Lausanne Ouchy  a étrillé AC Bellinzone sur le score sans appel de 3 à 0. Il y aura eu de tout durant cette rencontre: Du soleil, beaucoup de pluie, des bagarres, des arrêts de jeu mais surtout des buts!

Stade Lausanne Ouchy a su patienter

Après sa défaite au match aller sur le score fou de 5-4, il ne fallait qu’un petit but aux Lausannois pour passer reprendre l’avantage grâce aux buts marqués à l’extérieur. Les Tessinois étaient venus pour garder le score nul et vierge, et cela s’est vu tout au long de la première mi-temps. Très bas sur le terrain, Bellinzone n’a pas disputé la possession au FC Stade Lausanne Ouchy, qui a fait tourner le ballon. Face à un bloc défensif extrêmement dense, les Lausannois ont peiné à trouver les espaces pour inquiéter le gardien Giorgio Marcionelli. L’unique vraie occasion de but est arrivée à la 20ème minute suite à un corner. Sur une remise de la tête, Andy Laugeois manquait sa reprise de volée pied gauche à quelques mètres des buts tessinois. Ce n’est qu’après la pause que la formation entrainée par Andrea Binotto a réellement fait la différence.

Sonny Kok a fait le spectacle

En deuxième mi-temps, le ciel est devenu menaçant, les premiers éclairs ont illuminé le ciel et, comme un message, c’est à ce moment-là que Sonny Kok a décidé de foudroyer AC Bellinzone. Déjà buteur à l’aller mercredi, il a réitéré ça devant ses supporters, et de quelle manière! Sur un centre venu de la gauche, dévié par l’un de ses camarades, l’attaquant n’a pas hésité une seconde à armer une reprise de volée limpide qui n’a laissé aucune chance au gardien tessinois. Mieux, il a doublé la marque quatre minutes plus tard profitant de la souplesse défensive des Tessinois. Deux buts en moins de cinq minutes, Sonny Kok a mis tout le monde d’accord et lancé un message au FC Lancy, le futur adversaire.

Une vraie tempête

A l’heure de jeu, c’est un véritable déluge qui s’est abattu sur Lausanne, obligeant les arbitres à suspendre momentanément la partie et renvoyer tout le monde aux vestiaires. Une fois que le temps s’est calmé, ce sont les supporters tessinois qui ont commencé à semer la pagaille dans les tribunes du Stade de Juan Antonio Samaranch. La partie a été arrêtée quelques minutes pour la deuxième fois de la soirée, le temps pour les services de sécurité de remettre de l’ordre afin de terminer la partie dans des conditions adéquates.

Si près, si loin…

Il ne reste donc que deux matchs aux Lausannois pour accéder à la Promotion League. En jouant comme ils savent le faire, les hommes d’Andrea Binotto peuvent rêver de promotion. Pour cela, il faudra battre le FC Lancy, qui est allé s’imposer 1-0 sur la pelouse des M-21 de Lucerne. Dans le même groupe cette année, le FC Lancy mène au tableau des confrontations directes, avec une victoire et un match nul cette saison face aux Lausannois en championnat. Les Genevois recevront Stade Lausanne Ouchy mercredi soir à 20h avant le match retour samedi à 17 heures. Dès à présent, il ne sert plus à rien de regarder dans le passé. Les deux équipes fouleront la pelouse avec un seul objectif: la victoire!

Un article rédigé par Yves Feijoo

Categories: 1re ligue

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*