Serge Limat, le bon entraîneur au bon endroit

Serge Limat, le bon entraîneur au bon endroit

19 points en 7 matches! Le FC Lonay IA a parfaitement réussi son début de saison, tout en restant fidèle à sa philosophie, celle d’intégrer le maximum de juniors issus de Foot Région Morges, groupement réunissant également les clubs de Forward, Echichens, Saint-Sulpice et Echandens. Vincent Antonioli, son président, n’a pas dévié d’une virgule du discours qu’il nous tenait à l’été 2013 (lire notre interview ici). Intégrer des juniors, cela n’empêche donc pas l’ambition et Lonay vise plus que jamais la promotion en 3e ligue, avec un groupe ultra-jeune. L’homme choisi pour mener à bien ce projet s’appelle Serge Limat, entraîneur reconnu à Lausanne et dans l’Arc lémanique. Il a gentiment accepté de répondre à nos questions, en demandant une seule chose: que l’article ne soit pas centré sur lui. Raté.

Serge Limat, vous êtes statistiquement le meilleur entraîneur du canton, ou quasiment!

C’est très gentil, merci (rires)! Non, on va rester calmes. J’ai la chance d’avoir une bonne équipe, ça aide beaucoup, vous savez (rires).

Une bonne équipe et surtout une équipe très jeune…

Oui, c’est la philosophie du club et je m’y retrouve complètement. L’an dernier, on a intégré quatre juniors A et cette année, quatre autres, ainsi qu’un junior B. Au total, ce sont neuf joueurs issus de Foot Région Morges qui ont intégré notre contingent lors des deux dernières saisons et c’est évidemment quelque chose qui me plaît. Lonay, c’est ça, et c’est ce qui fait que je m’y sens bien.

Et ces jeunes ne sont pas juste là pour faire de la figuration, vu les résultats!

C’est vrai, cela montre que le travail effectué au sein de Foot Région Morges est de qualité. On doit continuer à travailler, bien sûr, pour que ces jeunes prennent le rythme du football des adultes, mais les bons résultats prouvent que la formation est bonne et cela implique évidemment les personnes qui s’occupent de ces joueurs tout au long de leur parcours. Il y a le côté technique, le côté physique… Je constate qu’un jeune qui arrive en 4e ligue aujourd’hui a des bases solides.

Votre objectif collectif est-il clairement défini?

Oui, il est de viser la promotion. On l’a ratée de peu lors des deux dernières saisons, terminant une fois derrière Amical Saint-Prex et une fois derrière Genolier-Begnins II et Echandens. Cette année, on veut vraiment y aller.

C’est un peu étonnant, non?

Pourquoi?

Quand on rate la promotion de peu, on aurait plutôt tendance à aller chercher des joueurs confirmés pour l’atteindre enfin, non?

De nouveau, ce n’est ni la philosophie du club, ni la mienne. Ce serait peut-être le souhait des joueurs, bien sûr, de voir arriver des joueurs d’expérience, mais ce n’est pas la ligne que nous avons décidé de suivre. Vous savez, ces gamins, nous ne les avons pas forcés à nous rejoindre. Les premiers ont fait le choix de nous rejoindre l’an dernier et la bonne dynamique générale a fait que d’autres les ont rejoints. Ils voient qu’ils peuvent progresser à Lonay et je pense que les bons résultats ont également joué un rôle. Cela fait deux saisons que nous jouons le haut du tableau, c’est attractif. Après, attention, nous n’avons pas qu’une équipe de jeunes! Les neuf joueurs dont je vous ai parlé sont là, mais il y a une base de joueurs d’expérience, qui nous offre un joli amalgame.

Si vous montez en 3e ligue à la fin de cette saison, comme vous l’espérez, pouvez d’ores et déjà nous confirmer que vous continuerez à faire confiance aux jeunes issus de Foot Région Morges et que vous n’irez pas chercher des joueurs ailleurs?

Bien sûr que je peux vous le confirmer. Bien sûr que ça pourrait être un peu compliqué au début, mais on ne va pas changer de philosophie si on atteint notre objectif. Vous savez, ces gamins prouvent déjà qu’ils ont le niveau de la 4e ligue, qui n’est pas une ligue facile. Il y a un bon niveau de jeu, notamment dans notre groupe de La Côte. Ceux de cette année auront déjà pris de la bouteille et ceux de l’an dernier encore plus…  Alors oui, évidemment qu’on continuera avec eux quoi qu’il arrive.

D’autant que l’identification est plus forte avec des jeunes du coin…

Oui, c’est sûr.

A titre personnel, êtes-vous en phase avec cette philosophie? Ou vous adaptez-vous pour faire plaisir à votre président?

J’en suis convaincu à 100%. Vous savez, lors de ma carrière, j’ai toujours été étiqueté comme un entraîneur à l’aise avec les jeunes, comme quelqu’un qui n’hésite pas à les lancer. Donc, je me sens parfaitement bien ici.

Si demain un club plus ambitieux venait vous chercher, quelle serait votre réponse?

Je n’ai même pas besoin de réfléchir pour vous répondre. Je suis arrivé au club il y a deux ans, et le président et moi nous sommes engagés pour un délai de cinq ans. Vous pouvez l’écrire en gras: je finirai à Lonay.

Carrément!

Oui, c’est clair et net. Cela fait 21 ans que j’entraîne sans interruption, mis à part une pause de deux mois après avoir été remercié dans un club. Lonay sera mon dernier club.

Quel âge avez-vous, si l’on ose?

54 ans.

Mais c’est trop jeune pour arrêter, même dans trois ans!

Peut-être, mais j’ai quelques soucis de santé, notamment au genou. Je ne me vois pas entraîner avec une prothèse… Enfin bon, ce n’est pas d’actualité, c’est vous qui venez sur le sujet! Je suis concentré à 100% sur l’objectif de cette saison, la promotion. Après, arrivera ce qui arrivera!

Vous vous imaginez sortir par la grande porte en juin prochain?

Je ne me pose pas la question pour l’instant, mais ce qui est sûr, c’est que je suis très heureux de m’être engagé avec le FC Lonay. J’ai trouvé un club magnifique, avec un président toujours présent et à l’écoute. Il est vraiment formidable, à l’image de ce club.

Il ne tarit pas d’éloges sur vous, en tout cas… En fait, vous êtes le bon entraîneur au bon endroit!

Le bon entraîneur, je ne sais pas, il faudrait le demander aux autres… Ce qui est sûr, c’est que j’ai l’impression d’être au bon endroit, oui.

On aimerait bien que vous soyez d’accord, on a prévu d’en faire le titre de l’article!

Ah non, ne faites pas ça, je vous en prie! Je déteste tirer la couverture à moi. Parlez plutôt de ce club formidable, qui mérite d’être reconnu à sa juste valeur.

Categories: 4e ligue