Un projet de fusion gigantesque est lancé!

Un projet de fusion gigantesque est lancé!

Le communiqué de presse envoyé par le président veveysan William von Stockalper fait l’effet d’une bombe! Et si le FC Vevey-Sports 1899, le FC Montreux-Sports et l’ACS Azzurri Riviera fusionnaient pour devenir le deuxième plus grand club de Suisse en terme de licenciés? Non,ce ne sont plus des rumeurs! Le projet est lancé et les discussions sont avancées! Explications du président.

Des rivaux historiques prêts à fusionner

La rivalité du passé entre les clubs va donc être enterrée, afin de créer un véritable mastodonte: 918 licenciés, devenant ainsi le deuxième club de toute la Suisse. Mieux, le projet de club serait axé principalement sur la formation, permettant ainsi à plus de 900 jeunes de profiter des installations de grande qualité avec comme but final d’alimenter l’une des quatre équipes d’actifs masculines ou deux féminines. Qu’en est-il des anciens des trois clubs, qui verraient peut-être moins bien cette fusion? : « Vous savez, sur les vingt anciens à qui j’ai parlé de ce projet, dix-huit d’entre eux le voient avec des yeux favorables, nous explique William von Stockalper, le président du FC Vevey-Sports 1899. Le côté négatif, comme le président de l’ACVF nous en a fait part, c’est qu’il y aura peut-être plus de derbys explosifs et historiques qui animaient la Riviera à l’époque.»

Quels objectifs à moyen terme?

C’est la question que se posent la plupart des amateurs de ballon rond. La fusion des trois clubs engloberait près de 80’000 personnes. Avec cette population, la région se placerait entre des villes comme Saint-Gall ou Lucerne, qui possèdent toutes les deux des clubs dans l’élite du football suisse. « Premièrement, les jeunes pourraient avoir un encadrement optimal avec d’excellentes infrastructures. Il est même probable que des jeunes de régions plus éloignées, comme Lausanne ou le Valais, fassent le déplacement pour s’entraîner dans le futur club. Cela nous permettrait de former des talents qui pourront jouer dans nos équipes d’actifs, se réjouit le président veveysan. A moyen terme, l’idéal serait d’avoir une équipe professionnelle qui jouerait en Challenge League. »

« Voulez-vous avoir un club de la Riviera dans l’élite du football suisse? »

Après l’annonce du FC Le Mont de ne pas se battre pour rester dans l’élite, cette nouvelle met du baume aux cœurs des Vaudois. Qu’en est -il vraiment des avancements des discussions?  «Nous avons adressé une lettre avec des demandes concrètes, dit le président. Un budget, avec un organigramme ainsi  qu’une liste de points. Nous nous sommes adressés aux politiques de notre région en leur demandant:Voulez-vous avoir un club de la Riviera dans l’élite du football suisse? Ils sont en train d’analyser notre demande et ils reviendront vers nous, pour que nous puissions, avec Alain Baré et Gilbert Di Tullio, prendre la décision finale.»

Difficile cependant de savoir où jouerait la première équipe du possible futur club riviériste. Le terrain du FC Vevey-Sports 1899 étant homologué pour la Challenge League, contrairement à celui du FC Montreux-Sports, tout porte à penser que c’est là qu’évoluerait les meilleurs actifs. « Tout ça, c’est de la musique d’avenir, pour l’instant il s’agira de décider si la fusion est faisable ou non, conclut William von Stockalper.» En attendant, tout le canton est impatient d’avoir la réponse.

Un article rédigé par Yves Feijoo 

Categories: 1re ligue

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*