Orbe entame l’opération maintien de belle manière

Orbe entame l’opération maintien de belle manière

Bien sûr, le FC Grandson-Tuileries a eu d’énormes occasions dans ce match. « Si on avait marqué l’une d’entre elles seulement, tout aurait été plus facile », a commencé par dire Julien Fantoli, l’attaquant du FCGT, au sortir du match. Le leader s’attendait à souffrir sur le terrain du Puisoir, pudiquement qualifié de « difficile à jouer », mais aurait pu, ou dû, faire la différence en première période déjà. « Mais bon, moi je peux vivre avec un point », relevait Carlos Rangel. L’entraîneur grandsonnois sait que son équipe aime bien développer du jeu et que là, vu l’ampleur de la catastrophe de la surface de jeu, cela devenait compliqué. « Bien des équipes vont venir perdre des points ici ce deuxième tour », a d’ailleurs continué le Colombien.

La première victoire urbigène est pour bientôt

Sur le papier, il s’agissait d’une rencontre entre le dernier et le premier. Mais dans les faits, ce FCO n’a plus rien de l’équipe qui se traînait au premier tour, finissant avec le maigre total de 0 victoire, 3 nuls et 9 défaites. Entretemps, l’espoir est revenu au Puisoir (lire notre article ici) et Bruno Gomes fait -vraiment- du bon boulot. Certes, il n’est pas habituel de voir une première et une deuxième équipe ainsi « fusionnelles » -le terme est un peu fort- et cette situation ne pourra pas durer éternellement. Mais pour l’heure, tout va bien et seul le court terme compte. Ainsi, on est prêt à parier gros que la première victoire de la saison va arriver tout prochainement. C’est sûr, Orbe n’a pas dit son dernier mot pur le maintien. Pas du tout, même.

Usseini Monoke marque après deux minutes

La partie de dimanche a d’ailleurs commencé par un coup de tonnerre, le 1-0 d’Usseini Monoke, bien aidé par un joueur grandsonnois sur ce coup. Après deux minutes, Orbe menait déjà d’une longueur, mais cela n’a pas fait douter le FCGT, qui s’est créé plusieurs belles chances de marquer. L’égalisation est finalement tombée à la 68e des pieds magiques de Renato Provenzano. Le numéro 10 du FCGT a même eu la balle de match à la 85e, mais John Monoke, le gardien urbigène, a gagné son face-à-face. Score final, 1-1. Deux points de perdus pour le leader? Ses poursuivants Prilly et Vallorbe ayant eux aussi fait match nul à l’extérieur, pas vraiment. Sur ce coup-là, on peut le dire, le point du match nul contentait tout le monde.

La belle journée de la présidente Mary-Claude Chevalier

La présidente Mary-Claude Chevalier arborait ainsi un large sourire après le match, un de ceux, rayonnants, qu’on n’avait plus vu illuminer son visage depuis de longs mois autour du stade. Vraiment heureuse de ce match nul, madame la présidente? « Oui, il est comme une deuxième victoire pour moi aujourd’hui! ». Pardon? « Oui, j’ai été élue à la Municipalité d’Orbe un peu plus tôt dans la journée », souriait-elle encore plus fort. Bravo madame.

Les prochains rendez-vous

Le FC Orbe s’en ira à Assens le dimanche 3 avril à 14h. Grandson reçoit Bosna Yverdon le même jour à 14h30.

FC Orbe – FC Grandson-Tuileries 1-1 (1-0)

Buts: 2e U. Monoke 1-0; 68e Provenzano 1-1.

FCO: J. Monoke; Abetel, Latina, Ricardo Campos, Fricker; Joao Paulo Martins, Ismail, Norberto Moreira (87e Mpika); Edgar Alves (46e M. Monoke), Karam, U. Monoke.

Entraîneur: Bruno Gomes

FCGT: Jaccard; Scalia, Da Silva, Cometta, Roulet; Bala, Francillon, Provenzano; Pointet (81e D. Varela), Hostettler (73e Kimbiyavanga), Fantoli.

Entraîneur: Carlos Rangel

Le Puisoir.

La présidente du FCO a donné le coup d'envoi du match.

La présidente du FCO a donné le coup d’envoi du match.

Categories: 2e ligue, FC Orbe

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*