« Ce qui me ferait le plus plaisir, c’est que Djibril en ait beaucoup ici »

« Ce qui me ferait le plus plaisir, c’est que Djibril en ait beaucoup ici »

Dans un peu plus d’une année, il y aura des travaux au stade municipal d’Yverdon, décidés depuis un certain temps déjà. L’ascension, souhaitée, attendue même, d’Yverdon-Sport en Promotion League, n’a donc pas été un accélérateur de projets. « La tribune sera rénovée et un agrandissement total du stade est prévu », dit le président Mario Di Pietrantonio. « Les crédits d’études ont été accepté par le Conseil communal. La mise à l’enquête aura lieu dans le second semestre de cette année et le début des travaux est prévu en automne 2018. Il s’agit d’un partenariat public-privé. Le nombre des vestiaires sera augmenté, le stade sera aux normes de la Challenge League. » Le soleil s’invite au stade municipal. Décontracté et humble, le président Di Pietrantonio est franc et parfois, on le sent lutter contre les mots fragiles.  « Oui, en parlant de Challenge League, on anticipe. C’est une obligation, que ce soit à court ou moyen terme. »

Avec ce changement de décors prévu, subissez-vous une pression de la part de la ville d’Yverdon ?

(Il sourit) Je dirai que c’est le contraire qui se passe. C’est la ville qui a la pression, compte tenu de nos résultats et de la dynamique existant chez nous. Le syndic, M. Carrard, aime le sport, il est actif dans les domaines qu’il traite, tout ce qui va se passer, c’est aussi grâce à lui, il est sensible à nos résultats.

-Parlons de Cissé. Sa venue à Yverdon, son retour à la compétition, intéresse le monde entier…

…Oui, les demandes pour le voir, le rencontrer, affluent. Ce matin encore, j’en ai reçu plusieurs. Cela fait connaître le club d’Yverdon. C’est une conséquence car au départ, ce n’était pas du tout le but, et pour Djibril non plus.

Djibril Cissé est une star, un joueur hors norme, son parcours est extraordinaire. Parlez-nous un peu de lui.

C’est une personne humble, d’une belle et grande simplicité. Djibril s’est fondu dans le groupe tout naturellement. A l’entraînement, il porte les goals, les bouteilles d’eau. Si quelqu’un arrive et qu’il ne le connait pas, il ne verra pas la différence. L’autre jour, je lui ai adressé une carte de benzine. Il m’a envoyé un texto pour me dire : merci prézi, avec un z. Génial. Djibril est hyper poli. Ils ne sont pas nombreux à réagir comme lui.

Avant de signer son contrat, a-t-il émis des souhaits ?

Un seul, c’est porter le numéro 9. Il a toujours joué avec le numéro 9.

Et en ce qui concerne la voiture…

…Djibril roule avec une Peugeot, fournie par le Garage Bel-Air, qui pourvoie les voitures pour les joueurs. Au départ, une société voulait lui prêter une belle bagnole. Il a refusé, disant, je garde la Peugeot.

On parle d’une somme d’engagement de frs 500’000.-, le concernant…

…C’est totalement faux ! C’est nettement moins. Nous sommes quatre à financer les prestations : Orllati,  Edifea, Thermex et moi-même. Deux jours avant de signer, Djibril avait reçu une offre de Turquie, on lui offrait un saladier. Il a décidé de rester chez nous.

Avec le recul, récent il est vrai, comment définiriez-vous l’engagement de Djibril Cissé ?

Je considère son arrivée très simplement. Quand j’ai discuté avec lui, je lui ai dit : c’est le foot qui m’intéresse, le reste, je m’en fous. Ce qui se passe ici, c’est incroyable et c’est, tant mieux pour le foot, pour le club, les jeunes, la ville, les gens.

En ce qui vous concerne, cela engendre-t-il d’autres responsabilités, de nouvelles préoccupations ?

Absolument pas. Rien n’a changé. Bon, il est à disposition du club, des events par rapport à lui, auront lieu au cours de la saison. Mais c’est tout. La chose qui me ferait le plus plaisir, c’est que Djibril Cissé prenne beaucoup de plaisir ici. S’il en a, nous ferons des résultats.

Si Yverdon n’avait pas connu la promotion, l’auriez-vous néanmoins engagé ?

C’est une bonne question. Oui. Lors de notre première entrevue, on s’était tapé dans la main, il nous avait donné sa parole. Il a suivi nos matches de finales, il a tout le temps été en live.

Le nombre d’abonnements a-t-il augmenté ?

Oui, de 50%. Au stade, j’ai constaté qu’il y avait beaucoup plus de dames qu’avant, des personnes pour qui le football était un domaine très lointain.

Un maillot Cissé sera-t-il mis en vente ?

Oui, dans deux semaines, il y aura une vente de maillots en ligne. La demande est grande.

Roger Federer aura 36 ans le 8 août. Djibril Cissé les fêtera le 12 août…

…En ce qui concerne Federer, j’ignorais ça. Ils sont proches tous les deux. (Courte pause). Pour Djibril, nous avons prévu une soirée au MAD. Il a une marque de vêtements. Il y aura un défilé de mode. Ça sera la fête, rien que pour lui.

Propos recueillis par Jacques Wullschleger

Categories: Promotion League

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*