Le Mont partait de beaucoup trop loin

Le Mont partait de beaucoup trop loin

« Franchement, en première mi-temps, on aurait pu mettre mon ancienne équipe de Chêne Aubonne à la place, on aurait été moins ridicules! » Giovanni Vavassori est l’un des adjoints de Claude Gross depuis la fin de l’année 2015. L’ancien entraîneur d’Aubonne a démissionné du club de 2e ligue, on s’en souvient, mais ce qu’il a vu ce dimanche au Stade Sous-Ville, lui a rappelé les heures les plus spectaculaires du football amateur vaudois. Car pendant 45 minutes, le FC Le Mont a fait absolument tout faux face à un FC Bienne tout sauf spectaculaire. Quelles erreurs individuelles! C’est bien simple: tout a été à jeter lors de la première période montaine. Les Biennois, eux, n’en croyaient pas leurs yeux et n’ont eu qu’à jouer simplement pour mener de trois longueurs à la pause. Le Mont n’a absolument pas eu une occasion, ce qui n’est pas grave, mais s’est construit trois buts, ce qui l’est déjà un peu plus. Tous les joueurs ont leur part de responsabilité dans ce désastre collectif, car c’est bien individuellement que sont nées les erreurs. Maxime Brenet, c’est sûr, ne va pas bien dormir ce soir, mais il serait injuste de pointer le gardien  montain du doigt ce dimanche. Tout le monde est à blâmer et Claude Gross ferait bien de jeter le DVD du match. Revoir la première mi-temps n’est conseillé à personne et surtout pas à ceux qui ont le coeur fragile.

Et encore, Bienne a été sympa

Bienne, pourtant, avait été plutôt sympa en début de match. Antonio Marchesano a en effet tiré son penalty de la 10e sur le poteau, alors que Maxime Brenet avait fait tout faux sur le coup (contrôle raté sur une passe en retrait et tacle fautif dans la foulée). Il n’a cependant pas fallu attendre bien longtemps pour que Bienne ouvre le score, grâce à une percée plein axe de Luka Lukovic. Les Seelandais ont même doublé la mise par Maurice Brunner avant le 0-3 de Janick Kamber. Le Mont, sonné, coulait à pic.

La faute du système en 4-4-2? Pas du tout, non

« Franchement, je n’ai pas su quoi dire à mes joueurs à la pause! Je n’ai aucune explication par rapport à ce qui s’est passé. Je n’ai rien vu venir dans la semaine, on s’est plutôt bien entraînés en plus », s’interrogeait Claude Gross après le match. L’entraîneur du Mont avait opté pour un système plutôt offensif avec deux attaquants (Luis Pimenta et Bojan Dubajic) soutenus par un numéro 10, Sehar Fejzulahi. Un 4-4-2 en losange qui n’était pas la source du problème, à en croire Claude Gross: « On aurait pu jouer à huit derrière que ça n’aurait rien changé. Quand vous voyez les erreurs que l’on fait, c’est difficile d’estimer que c’est la faute du système ». L’absence de François Marque, blessé depuis dix jours, a joué un rôle important, c’est sûr, mais Le Mont n’a pas le droit de se cacher derrière elle. Une équipe de Challenge League qui doit se priver d’un défenseur comme le Français est certes moins bonne, mais cela n’excuse pas la prestation indigente de la première période.

Un double changement qui a fait du bien

Claude Gross a procédé à un double changement à la pause (comme à La Pontaise lors du premier match de 2016, d’ailleurs), sortant Sehar Fejzulahi et Luis Pimenta pour faire entrer Orhan Mustafi et Arthur Njo Lea. Le système? Toujours le 4-4-2, ce qui prouve bien que le problème n’était pas là, même si les quatre du milieu ont joué un peu plus à plat en deuxième période qu’en première. Le Mont est alors devenu la meilleure équipe sur le terrain, autant parce que Bienne avait reculé que parce que la qualité de jeu vaudoise est montée d’un sacré cran. Et on va être clair: on a même cru un moment que la remontée fantastique serait possible.

Quatre occasions nettes, un but

Orhan Mustafi a en effet marqué le 1-3 d’un coup de tête puissant sur un corner de Xavier Hochstrasser (54e) et Le Mont a connu une très bonne période. Le même Mustafi aurait pu inscrire le 2-3 d’une frappe puissante (58e), Ibrahim Tall a eu une belle occasion sur coup de pied arrêté (61e) et Xavier Hochstrasser a raté une reprise, seul face au but (74e). Dommage, car à 2-3, Bienne aurait peut-être tremblé. Au lieu de cela, c’est Orr Barouch qui a eu le dernier mot, inscrivant le 1-4 en toute fin de match. Le Mont était définitivement coulé.

Des valeurs à retrouver

Ce revers est difficilement explicable, on l’a dit. Après avoir perdu à Lausanne (2-1) et à Wil (3-0), les Vaudois espéraient beaucoup de ce match face à Bienne. Au point de se voir trop beaux face à une équipe en grande difficulté financière? Sans doute, même si on ne pensait jamais écrire un jour que Le Mont serait coupable d’excès de confiance et d’arrogance. On ne veut pas écrire trop fort qu’il y a un problème au Mont, parce qu’on n’est vraiment pas sûr qu’il s’agisse de la vérité. Cette équipe, avec les mêmes joueurs, s’est montrée très solide au premier tour à Baulmes, enchaînant les succès sans prendre de buts. Il faut juste retrouver ces valeurs-là. Plus facile à dire qu’à faire? Oui, bien sûr, d’autant que le prochain match, à Aarau, s’annonce particulièrement compliqué. En cas de défaite, Le Mont aurait de grandes chances de se retrouver dernier. On termine sur une note très pessimiste? Oui, mais désolé: ce que l’on a vu ce dimanche ne donne pas envie de regarder vers le haut.

Fc Le Mont vs Fc Biel/Bienne 1-4

Toutes les images du match ici.

Thibault Corbaz en a terminé avec sa rééducation

On finira cet article en saluant le retour à la compétition de Thibault Corbaz. Le milieu de terrain du FC Bienne a été opéré avec succès et en a fini avec sa rééducation. « Je me suis entraîné vendredi et je suis de retour dans le groupe. J’ai pas mal travaillé à Macolin où je suis pour l’armée », a expliqué le jeune homme de Vullierens, dans le district de Morges. Il y a au moins eu une bonne nouvelle pour le football vaudois ce dimanche après-midi à Baulmes. L’ancien joueur du FC Bâle doit d’ailleurs se sentir un peu seul à Bienne depuis quelques semaines et le départ de Jérémy Manière. Il y a encore quelques mois, ils étaient cinq Vaudois au FCB. Mirko Salvi, Mustafa Sejmenovic et Luis Pimenta sont partis à l’été, et Manière cet hiver. Bientôt le tour de Thibault Corbaz? Son indéniable talent, évidemment, laisse toutes les options ouvertes.

Les hommes du match

Orhan Mustafi a été le meilleur Montain. Entré en jeu à la pause, l’attaquant a réduit le score à 1-3 et a été très bon pendant 25 minutes. Il a ensuite plongé physiquement et a disparu de la partie. Mais au moins, il a montré de l’envie et a fait très mal aux défenseurs biennois. Il aurait même pu marquer le deuxième, mais a trop enlevé sa frappe. Il doit encore progresser physiquement, mais il a une vraie chance de retrouver une place de titulaire dans les semaines à venir. On mentionnera encore Xavier Hochstrasser, passeur décisif sur le 1-3 et assez bon en deuxième période. Il a également été l’un des seuls à échapper au naufrage en première période.

Il a dit à Footvaud.ch

Ibrahim Tall, capitaine du Mont.

Comment expliquer la première période? Je ne sais pas… C’est incroyable. On n’y était pas, on est passés au travers. On peut utiliser tous les mots possibles, mais il faut regarder la réalité en face. Quand on oublie que la priorité c’est de défendre, on s’expose à se faire gifler. On ne doit pas inverser les priorités et croire qu’on peut attaquer de tous les côtés et placer la défense après. La base, c’est ça: défendre. Et aujourd’hui, on l’a très mal fait. On n’a pas besoin de se dire les choses, on est tous très conscients de ce qu’on a fait. Donc il faut travailler cette semaine et corriger cela très vite. Si c’est notre pire mi-temps depuis qu’on est monté? Sans doute, oui, mais on en a fait aussi deux ou trois pas terribles du tout la saison dernière. Homme l’hiver dernier, on recommence très mal l’année. Ce n’est pas dû aux conditions ou à que sais-je: c’est dû à nous. Impossible de se chercher des excuses. Aujourd’hui, on a zéro point en trois matches et ce n’est pas ce qu’on attendait. On a vu en deuxième période qu’on était capables de faire mieux. A nous de nous améliorer, tous, de se remettre chacun en question. Le football, c’est ça. Ce n’est pas ce qu’on a fait dans le passé qui compte, c’est le présent et l’avenir qui ont de l’importance.

Fc Le Mont vs Fc Biel/Bienne 1-4

Toutes les images du match ici.

Les prochains rendez-vous

Rendez-vous dimanche prochain, le 28, au Brügglifeld d’Aarau. Coup d’envoi à 15h.

FC Le Mont-sur-Lausanne – FC Bienne 1-4 (0-3)

Buts: 14e Lukovic 0-1; 22e Brunner 0-2; 45e Kamber 0-3; 54e O. Mustafi 1-3; 86e Barouch 1-4.

Arbitres: M. Luca Gut, assisté de M. Christopher Chaillet de M. Félix Barner.

Le Mont: Brenet; Reis, Tall, Chappuis, Markaj; Ndzomo; Zambrella (72e Gygax), Fejzulahi (46e Njo Lea), Hochstrasser; Pimenta (46e O. Mustafi), Dubajic.

Entraîneur: Claude Gross

Bienne: Frick; Popara, Lucas, Kryeziu, Schulz; Stoller, Ljubicic; Brunner, Lukovic (80e Barouch), Kamber (88e Sliskovic); Marchesano.

Entraîneur: Patrick Rahmen

Stade Sous-Ville, 350 spectateurs.

Fc Le Mont vs Fc Biel/Bienne 1-4

Toutes les images du match ici.

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*