Le Mont a tout donné jusqu’à la dernière seconde

Le Mont a tout donné jusqu’à la dernière seconde

« Ce qui m’a fait le plus plaisir aujourd’hui? C’est que même après le penalty raté et l’injustice arbitrale, on a continué à attaquer sans baisser les bras. On n’a pas été découragés par les coups du sort contraires et j’ai senti que le groupe avait vraiment envie d’aller chercher ces trois points. Ceux qui nous fuyaient depuis le début de la saison. » Claude Gross et Le Mont ont obtenu leur première victoire de la saison en championnat ce lundi soir, devant les caméras de Teleclub. L’état d’esprit montré aux téléspectateurs de toute la Suisse a plu à l’entraîneur montain, qui a pu reprendre la route de Muri l’esprit en paix. Pourquoi Muri? Parce qu’il y effectue de lundi à mercredi une partie de ses cours en vue de l’obtention du diplôme UEFA-Pro. Après le match, il a donc repris la route pour les environs de Berne et a sans doute dépassé en chemin le car du FC Wil, qui avait encore quelques kilomètres de plus à faire.

Carton jaune, vraiment?

Si Claude Gross n’oublie pas d’évoquer une injustice arbitrale à l’heure de l’analyse, c’est effectivement parce qu’il y a eu une polémique d’importance à la 64e minute. Les faits? Luis Pimenta s’échappe côté gauche, entre dans la surface de réparation et s’apprête à frapper. L’occasion de but est manifeste et David Roesler le fauche. M. Ovcharov siffle penalty et sort un carton jaune pour le défenseur allemand, au lieu du rouge réclamé par tout le stade (sauf les quatre supporters de Wil, mais ils étaient de l’autre côté et ils n’ont rien vu).

Le Mont meilleur à armes égales

L’argument invoqué par l’arbitre central? Guy Ramos était sur la même ligne que Roesler. Oui, d’accord, mais Pimenta allait frapper au but et la faute a donc annihilé une action de but, ce qui, à notre sens, aurait dû renvoyer Roesler à la douche. Et cela indépendamment du fait que Bojan Dubajic ait envoyé son penalty quelque part entre Champvent et Vuiteboeuf. « Bon, on rate le penalty, d’accord, mais à onze contre dix, cela aurait été différent », clamait Claude Gross, qui avait sans doute oublié que son équipe avait été meilleure à Bienne avec le même nombre de joueurs que son adversaire plutôt qu’avec un homme de plus (lire ici). On sourit un peu, mais c’est vrai: Le Mont n’a pas eu besoin de jouer à 11 contre 10 pour dominer ce FC Wil sans idées.

Wil n’a fait que défendre

La possession de balle? 52-48 pour Le Mont. Les tirs en direction du but? 18-9 pour Le Mont. Ces deux statistiques-là montrent à elles toutes seules que les Vaudois ont mérité leur victoire, eux qui se sont créé plus d’occasions nettes que leur adversaire saint-gallois. Privé de nombreuses recrues, Wil était sans doute bon à prendre ce soir et n’avait rien de la machine de guerre que l’on a notamment pu voir à Neuchâtel il y a quelques semaines, mais cela ne change rien à la performance du Mont. L’équipe de Fuat Capa, en fait, n’a fait que défendre lundi soir au Stade Sous-Ville. Cela lui a réussi pendant 89 minutes.

Encore un déboulé de Gilberto Reis côté droit

Car à la dernière minute, Gilberto Reis (quel coffre!) a encore une fois déboulé sur son côté droit. Le latéral du Mont a dédoublé sur son côté et a centré, de son pied droit qui est très précis en ce début de saison. Au centre? Luis Pimenta, dont le coup de tête était renvoyé par Patrick Drewes devant lui. Alors, le Portugais s’est jeté, imité par Bojan Dubajic et la montagne hollandaise Guy Ramos. Celui qui a touché le ballon en premier? Le défenseur du FC Wil, qui l’a envoyé… dans ses propres filets! Merci camarade et trois points mérités pour Le Mont.

Winterthour, Xamax et Aarau pour boucler le premier tour

Les Montains ont ainsi enchaîné avec leur deuxième victoire consécutive après la qualification en Coupe de Suisse à Buochs. Leur bilan en Challenge League? Un succès (Wil), trois nuls (Chiasso, Wohlen, Bienne) et deux défaites (Schaffhouse et Lausanne). Il reste dans l’ordre Winterthour, Xamax et Aarau pour terminer le premier des quatre tours que compte la Challenge League. Alors combien de points sur cette série? Deux? Trois? Quatre? Six? Sept? S’il y a un match à cibler, à notre avis, c’est bien celui sur le terrain synthétique de Xamax. Aller battre Neuchâtel chez lui enverrait un signal fort en vue du maintien. Parce qu’on peine vraiment à croire qu’Aarau, dernier après les six premières journées, va jouer la relégation.

François Marque? Déjà très fort

Un mot sur François Marque, titulaire pour son premier match avec Le Mont, quelques jours après son arrivée en Suisse? « Il a été bon, il a contribué à stabiliser notre défense, mais je n’ai pas envie de sortir du lot un joueur en particulier », relevait Claude Gross. On le fera pour lui, alors: si Le Mont n’a pas pris de but pour la première fois de la saison, c’est en grande partie grâce à l’arrivée du défenseur français.

Son physique, toujours aussi impressionnant, et son charisme en ont fait un contrepoids idéal à Ibrahim Tall. Le capitaine du Mont a trouvé un « co-leader », ira-t-on jusqu’à écrire. Il a en tous les cas à côté de lui un vrai guerrier, qui a connu tous les terrains de Super League, ainsi que de L1 et de L2 françaises. François Marque n’a pas mis longtemps à s’intégrer et sa première performance est plus qu’encourageante. Il est arrivé prêt physiquement et il l’a prouvé, bougeant sérieusement Samir Fazli et tenant facilement les 90 minutes.

Fc Le Mont vs Fc Wil 1900 1-0

 Retrouvez toutes les images du match sur la galerie de notre partenaire One-Click en cliquant ici

Les hommes du match

Maxime Brenet est le premier Montain à féliciter. Quelle force de caractère quand même! Remplaçant en début de saison, il a été titularisé en Coupe de Suisse à Buochs et a profité de la blessure de Jonas Omlin pour retrouver « sa » place. Il a été au combat et il a réalisé un sans-faute. Match très solide de sa part, conclu par un blanchissage mérité. Gilberto Reis a de nouveau été énorme sur son côté droit. Il a débordé quinze fois et c’est son tout dernier centre qui a amené le 1-0. Infatigable. Un dernier Montain? François Marque, qui a immédiatement stabilisé une défense en mal de repères. Un temps d’adaptation? Pas besoin, l’ancien Baulméran est déjà comme chez lui à Sous-Ville.

Les prochains rendez-vous

Déplacement très difficile pour Le Mont sur le terrain du FC Winterthour, ce dimanche 30 août. Coup d’envoi à 15h à la Schützenwiese.

FC Le Mont-sur-Lausanne – FC Wil 1-0 (0-0)

Buts: 90e Ramos, autogoal 1-0.

Arbitres: M. Vladimir Ovcharov, assisté de M. Didier Dubrit et de M. Julien Mora.

Le Mont: Brenet; Reis, Tall, Marque, Ciss; Chappuis, Hochstrasser; Alvarez (68e Khelifi), Gygax (77e Fejzulahi), Dubajic (91e Meite); Pimenta.

Entraîneur: Claude Gross

Wil: Drewes; Gonçalves, Roesler, Ramos, Schäppi; Berisa (65e Adili), Selçuk Sahin, Stillhart; Audino (46e Vasquez), Taipi; Fazli

Entraîneur: Fuat Capa

Stade Sous-Ville, 300 spectateurs. 64e, Bojan Dubajic ne cadre pas un penalty.

Fc Le Mont vs Fc Wil 1900 1-0

Retrouvez toutes les images du match sur la galerie de notre partenaire One-Click en cliquant ici

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*