Le coup de patte d’Hassib Massoud fait la différence pour La Sallaz

Le coup de patte d’Hassib Massoud fait la différence pour La Sallaz


« Pjanic, il en est à combien cette saison? 4? Bon, c’est vrai, il les tire pas mal aussi! » Hassib Massoud a de nouveau frappé ce dimanche, offrant la victoire au FC La Sallaz d’un coup-franc très soyeux dans les arrêts de jeu à Granges-Marnand, et n’a pas manqué de le faire savoir. Fidèle à son habitude, l’Afghan a fait sorte que son but soit rappelé toute la journée et il faut bien avouer une chose: il le méritait amplement. En déposant sa frappe dans la lucarne de Grégory Cachin, Hassib Massoud a offert les trois points à son équipe, qui reste au contact des équipes de tête dans ce groupe 4 de 3e ligue. Il le fallait, car avant ce coup de patte de génie, La Sallaz ne trouvait pas la solution face à un bon FC Granges-Marnand.

La Sallaz manque son début de match

Les Broyards avaient en effet ouvert la marque en ce dimanche matin, grâce à une jolie finition de Lionel Estoppey, bien servi par Benoît Steiner (20e). La célébration du buteur en mode « Matuidi Charo » aura fait sourire tout le monde mais, surtout, ce but aura permis à Granges-Marnand de faire la course en tête. Ce choc du dimanche était important, car seul le vainqueur allait pouvoir rester au contact de Donneloye et de Cheseaux, les deux équipes de tête. La Sallaz, vraiment pas dans son match jusqu’à cette ouverture du score, a alors eu le mérite de réagir dès ce moment-là. Nourou Tall et Abdoulaye Kamara ont enfin reçu quelques baillons exploitables et il a fallu toute la vigilance de la défense de Granges-Marnand pour garder ce score de 1-0 à la pause. « On n’était vraiment pas bons, pas dedans. Je ne sais pas ce qui s’est passé en ce début de match », constatait, un brin amer, Michael Pacella. L’entraîneur de La Sallaz a préféré la deuxième période des siens, et de loin. L’embellie constatée en fin de mi-temps s’est en effet confirmée après le repos.

Deux défenseurs centraux comme buteurs

C’est ainsi assez logiquement que les visiteurs ont pu prendre l’avantage grâce à deux buts… de leurs défenseurs centraux! Gaëtan Aebi, sur coup de pied arrêté, a en effet pu égaliser, avant le but vainqueur d’Hassib Massoud à la dernière minute. Au final, le succès des Lausannois est mérité et, surtout, il leur permet de rester à trois points de Donneloye et de Cheseaux, qui ont tout deux gagné ce week-end. « On a eu chaud, mais on retiendra la victoire. Des fois, il faut savoir gagner en jouant mal », relevait Michael Pacella. On n’a pas envie d’être aussi sévère que lui, car aller jouer à Granges-Marnand n’a rien de facile, mais force est de constater que ce FC La Sallaz nous avait parfois habitué à mieux, surtout dans la conservation du ballon.

Granges-Marnand doit progresser gentiment

Et Granges-Marnand, alors? Ce match est sans doute, malheureusement, un tournant dans sa saison. On sentait cette équipe capable d’aller accrocher quelque chose de beau cette saison, mais, avec huit points de retard désormais et cette 8e place, difficile d’y croire encore. Dommage, mais l’objectif n’était de toute façon pas de monter cette année. L’équipe est en reconstruction et se trouve entre les mains de l’orfèvre Csaba Vigh. On ne saurait rêver mieux pour progresser.

Les prochains rendez-vous

Les deux équipes rejouent le dimanche 8 novembre. A 1oh, Prilly II accueille Granges-Marnand. A 15h, La Sallaz reçoit Thierrens II.

FC Granges-Marnand – FC La Sallaz 1-2 (1-0)

Buts: 20e Estoppey 1-0; 60e Aebi 1-1; 90e H. Massoud 1-2.

Arbitre: M. Arnaud Bloesch.

Granges-Marnand: Cachin; Saraiva, Gander, Aeby, Martin; Chuard, Pasche, Steiner (57e Surchat), Sequeira; Estoppey, Monteiro.

Entraîneur: Csaba Vigh

La Sallaz: Marouani; Indekeu, H. Massoud, Aebi, Zahnd; T. Massoud, Awes, Stierli, Y. Massoud (62e De Oliveira); Kamara, Tall.

Entraîneur: Michael Pacella.

Place des Sports, Granges. 90e, expulsion de Valentin Gander (deuxième avertissement).

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*