Lausanne oublie l’essentiel : ramener les trois points

Lausanne oublie l’essentiel : ramener les trois points

Les spectateurs présents au Stade de la Pontaise ont dû, à un moment donné, se demander pourquoi ils ont fait abstraction du repas familial ou de la promenade dominicale. Car, que cela soit un Lausanne joueur, mais sans idées dans les 30 derniers mètres, ou un FC Sion très pâle et son style ultra-défensif, le spectacle n’était pas au rendez-vous. Pourtant, 24 fois, le stade a frissonné. 24, c’est le nombre de tirs vaudois. Un peu moins du tiers ont filé vers la cadre, mais cela n’a pas suffi. Sion – trois shoots cadrés – s’est imposé 1-0.

Celestini : « Nous sommes en progression » …

A l’heure de l’analyse Fabio Celestini voyait plus blanc que noir. « Aujourd’hui, nous jouons 60 bonnes minutes.  Il y a une semaine contre St-Gall, il y a eu seulement 20 minutes avec du bon jeu. Nous sommes en progression. » Effectivement vu comme ça, il y a du positif à retirer au bout de l’ennui.

Cependant, contre St-Gall, il y a, certes, eu seulement 20 minutes, mais également trois buts inscrits. Cet après-midi, il y a eu beaucoup de maladresse dans les 30 derniers mètres et zéro ballon au fond des filets. Sion était  bien compact derrière. Sa façon de défendre en bloc a considérablement dérangé la marche en avant du LS. Mais, rarement, la décision, lors de la dernière passe ou devant les buts, a été la bonne. Et quand elle était bonne, l’excellent Mitryushkin mettait son veto.

Replacement défensif à améliorer

Deux points négatifs sont à travailler rapidement : le manque de réalisme et le replacement défensif. Le gardien de Lausanne, Thomas Castella a un semblant d’explication. « Nous avons l’habitude d’avoir beaucoup la ballon durant les 90 minutes. C’est le souhait de notre coach. Du coup, quand on perd la balle, notre placement n’est pas très bon.»

Défensivement, Lausanne était meilleur que lors de sa dernière sortie face à St-Gall. « Oui, nous progressons, continue le dernier rempart. Il nous manque encore de la percussion et de l’agressivité. Nous devons être beaucoup plus déterminés dans nos décisions. Ça fait depuis un an que les rencontres se ressemblent et la plupart du temps, nous perdons. C’est très frustrant. »

Sion : deux victoires par 1-0 et la troisième place !

Par contre, le sourire était de mise sur le visage de Marco Schneuwly à la sortie de la pelouse. « L’équipe gagne par deux fois en ce début de championnat. C’est vrai que nous ne le méritons peut-être pas, mais la victoire est au bout. Je suis content d’apporter le but de la victoire grâce à une magnifique passe de Greg (Ndlr : Gregory Karlen). » Cette réussite pleine d’opportunisme a eu le don de refermer le piège sédunois sur les pauvres vaudois qui ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes.

Une réaction (et des buts) est attendue du côté du Stade de Suisse dimanche prochain contre Young-Boys. Sinon, Lausanne risque, déjà, de se retrouver au fond du classement.

Article rédigé par Jeremy Damon

Categories: Football d'élite

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*