L’audace de Fabio Celestini n’a pas suffi

L’audace de Fabio Celestini n’a pas suffi

Fabio Celestini avait prévenu: même en voyant le nom de ses onze titulaires, il serait impossible de deviner comment son équipe allait jouer. Et, évidemment, l’entraîneur du LS a tenu parole, alignant une défense à trois composée de Marcus Diniz. de Yeltsin Tejeda et de Musa Araz! Evidemment, c’était impossible à deviner, même si Fabio Celestini avait déjà fait jouer Musa Araz en défense en préparation, comme latéral gauche. Il n’en reste pas moins que le technicien a surpris pas mal de monde ce dimanche. Avait-il vraiment le choix, avec Jérémy Manière, Elton Monteiro et Olivier Custodio suspendus? Oui, bien sûr, il aurait pu faire autrement, mais sa composition a un immense mérite: celui de l’audace. On l’a écrit plusieurs fois, mais Fabio Celestini apporte énormément de fraîcheur au football suisse. Confronté à trois absences-clés, il a décidé de rester fidèle à sa philosophie joueuse et offensive. Ce n’est pas une surprise, mais c’est à souligner.

Alex Pasche: « Le match s’est joué sur des détails »

« Le pari n’était pas trop risqué. On a le contingent pour jouer dans ce système », a estimé Alexandre Pasche, titulaire et auteur d’un bon match à mi-terrain. Il a en effet manqué un peu de réussite aux Lausannois, lesquels se sont inclinés sur deux coups de pied arrêtés: un penalty (coude trop haut de Xavier Margairaz dans le mur sur un coup-franc) et un coup-franc de Reto Ziegler dans chaque période. « Le match s’est joué sur des détails. Ils ont été efficaces sur coup de pied arrêté. Nous, on a eu des occasions pour revenir après leur 0-1, mais on n’a pas su marquer », a ajouté Alex Pasche.

But ou pas? Impossible à dire.

Il a d’ailleurs été au centre d’une polémique, le numéro 14 du LS, lorsque son coup de tête de la 20e a été sauvé sur la ligne par Nicolas Lüchinger, le latéral du FC Sion, alors que les visiteurs menaient déjà 0-1. Le ballon avait-il franchi la ligne? Impossible à dire avec dix ralentis, donc on ne peut pas en vouloir à M. Bieri d’avoir pris la décision de ne pas l’accorder à vitesse réelle. C’était du 50/50 et il a basculé en faveur des Valaisans. C’est frustrant, mais ce n’est pas un scandale.

Pak aurait pu réduire la marque

Sion s’en est donc bien tiré sur ce coup-là, mais n’a rien volé en inscrivant le 0-2 en début de deuxième période. Reto Ziegler, d’un maître coup-franc, a trouvé la lucarne de Kevin Martin (Thomas Castella sur le banc), un tout petit peu trop court pour sortir ce ballon. A 0-2, Sion prenait une certaine marge et, même si le LS a eu les occasions pour revenir en fin de match, Anton Mitryushkin est resté très solide. Pak, notamment, aurait pu marquer, mais il a manqué un peu de réalisme, ce qui n’arrive pas tous les jours en ce qui concerne le Nord-Coréen.

Jamais le LS n’avait perdu deux matches de suite cette saison

Lausanne-Sport perd donc sa deuxième place au profit de son adversaire du jour. Le LS se retrouve quatrième après douze journées, à trois points du FC Sion. Et sept points au dessus du FC Saint-Gall, dernier. Evidemment, il ne faut pas regarder en bas, mais quand même: ce serait tellement dommage que ce LS-là, joueur et séduisant, doive jouer le maintien… Cette équipe mérite beaucoup mieux que ça, mais elle doit désormais retrouver son rythme, elle qui reste sur deux défaites consécutives, ce qui ne lui était jamais arrivé cette saison. Ce n’est pas grave, mais il faut réagir. Dès dimanche prochain à la maison face à Lucerne?

 

20161023_a0r3852

Categories: Football d'élite

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*