La Sarraz-Eclépens a encore une belle longueur d’avance

La Sarraz-Eclépens a encore une belle longueur d’avance

« Il faut être lucide et constater la différence. La Sarraz et nous n’allons pas jouer le même championnat cette saison. Ce qui ne veut pas dire que le nôtre va être moins intéressant! Mais on est moins forts que cette équipe, il faut avoir l’honnêteté de le dire. » Ainsi parla Alain Gendron, quelques minutes après la nette victoire 1-4 du FC La Sarraz-Eclépens sur le terrain du FC Echichens, ce dimanche. Le FCE, néo-promu, s’est battu avec ses armes et avec courage, mais La Sarraz était trop fort, tout simplement. Un symbole de la domination sarrazine? La démonstration de Lyazid Brahimi. Positionné en meneur de jeu, le Grenoblois a éclaboussé la rencontre de sa classe, multipliant les roulettes, les passements de jambe et les dribbles géniaux. En deux mots: il était au dessus.

Echichens aurait pu ouvrir le score

Echichens aurait dû ouvrir la marque, cela dit, dès la 20e seconde. Ali Ramdan a en effet eu une occasion en or de souhaiter la bienvenue à son ancien club, mais son coup de tête est parti hors-cadre. Dommage pour Echichens, car le match aurait pu tourner autrement en cas d’ouverture du score du Français. Qui sait, alors, si La Sarraz ne se serait pas subitement mis à douter? Bousculés par l’envie et l’enthousiasme des « Bleu-Blanc », les visiteurs ne faisaient pas trop les malins en début de match, mais ont fait la différence une première fois à la 13e par Estefan Alvarez. Le centre de l’ailier gauche était destiné à Veselin Georgiev, mais Luis Salgado, le latéral gauche du FCE, l’a envoyé au fond de ses propres filets. 0-1 et bientôt 0-2 grâce à un travail magnifique de Lyazid Brahimi côté gauche. Un crochet, un autre, une accélération, un centre parfait: Georgiev n’avait plus qu’à couper au premier poteau pour doubler la mise. Splendide!

Le golazo d’Estefan Alvarez

Echichens a alors réagi, se créant deux nouvelles occasions par Armel Kazangba et Ali Ramdan, mais Damien Djuric s’est montré impeccable sur ces deux frappes. Et c’est même Estefan Alvarez qui a pu inscrire un 0-3 absolument magnifique, à la conclusion d’une action collective de classe. L’ailier gauche sarrazin a pu s’échapper sur le côté et placer une demi-volée sous la barre du jeune portier Vincent Caspescha. Préféré à Oliver D’Andrea, qui revenait de vacances, le gardien avait déjà été titularisé mercredi à Bulle (1-1) et a donc enchaîné. Un choix cohérent de la part d’Alain Gendron, mais la tâche était compliquée pour ce jeune homme né en 1997, qui a donc enchaîné Bulle et La Sarraz pour les deux premiers matches de sa carrière en 2e ligue inter.

Elmedin Hasanovic: « On a été réalistes »

Bref, La Sarraz menait donc déjà 0-3 à la pause dans ce derby du district de Morges. « Franchement, on a été réalistes. On a eu quatre occasions en première mi-temps et on marque trois fois. Eux, ils ont trois occasions quand même. On a fait un bon match, mais ça aurait pu tourner différemment aussi… », relevait Elmedin Hasanovic, le capitaine sarrazin.

Carton rouge ou pas? On est partagé

La deuxième mi-temps a été moins intéressante et le match, en fait, s’est terminé à la 51e avec l’expulsion de Luc Rapin. Le milieu de terrain du FCE a reçu deux avertissements qui n’avaient rien de scandaleux, mais Echichens trouvait l’expulsion un peu sévère, le milieu défensif n’ayant pas vraiment commis d’autres fautes. On est un peu d’accord, il aurait pu avoir un « joker », mais, de nouveau, ses deux fautes étaient quand même bien réelles et Valentin Dupuis a boîté bien bas pendant un moment suite au tacle ayant entraîné l’expulsion. Bref, on est un peu partagé sur ce coup-là.

Romain Lukebadio ajoute le quatrième

Ce qui est sûr, c’est que le match était fini dès cette 51e minute. « C’est sûr que ça a été plus facile pour nous après. Et pour être franc, on a un peu arrêté de jouer, on a géré », continuait Elmedin Hasanovic. La Sarraz a quand même ajouté un quatrième but par Romain Lukebadio suite à une belle action côté gauche entre Alex De Groot et Loïc Funcasta. Echichens a sauvé l’honneur en fin de match par Samuel Cardoso, à la grande fureur de Damien Djuric, qui se serait bien vu partir du Grand-Record avec 0 but encaissé. Ce ne sera pas pour cette fois et Ali Ramdan, décidément bien malheureux devant le but, a même manqué le 2-4 dans les arrêts de jeu, seul face au but.

Echichens va vite marquer des points, pas de souci

Echichens n’a pas de quoi s’inquiéter, même en ne comptant qu’un point après trois matches. C’est vrai, un maintien se gagne à domicile, mais Fabrice De Benedictis et ses coéquipiers vont vite marquer des points. Dès le week-end prochain à Saint-Aubin? Avec la même envie et la même discipline, ils ramèneront quelque chose du canton de Neuchâtel, c’est une certitude. De toute façon, l’objectif du FCE est clair: le maintien en gardant sa philosophie. Perdre face à La Sarraz n’a aucune espèce d’importance, sinon pour ceux qui pensaient qu’Echichens allait finir devant les Sarrazins cette saison.

La différence? Le réalisme, l’expérience, les détails…

On n’a pas la prétention de connaître grand-chose au football, mais ceux qui pensaient ainsi peuvent désormais réviser leur jugement. Pour l’instant, le FC La Sarraz-Eclépens a encore une bonne longueur d’avance et ce championnat de 2e ligue inter n’est pas si facile à appréhender. En fait, le niveau de jeu des équipes de bas de tableau n’est pas forcément plus élevé que celui des bonnes équipes de 2e ligue vaudoise. La différence? Elle se fait dans le réalisme et les détails. Et ça, il n’y a pas de miracle, cela vient avec l’expérience. Luc Rapin est un joueur qui nous a toujours beaucoup plu, par son engagement notamment, et son potentiel d’apprentissage se trouve dans son expulsion. On peut l’estimer sévère, mais il doit aussi se demander pourquoi Elmedin Hasanovic, qui a fait autant de fautes que lui du match, s’en sort avec un seul jaune. La réponse? L’expérience. C’est tout.

Trois points d’avance sur Bulle

La Sarraz, justement, peut-il viser les toutes premières places? On a posé la question à Elmedin Hasanovic, qui a senti le piège dans la question: « Si vous voulez me faire dire qu’on va terminer premiers, c’est non. Jouer le haut, oui, c’est l’ambition, mais on ne peut pas s’auto-proclamer favoris comme ça. On a encore beaucoup de choses à améliorer. » Un peu plus loin, Jean-Philippe Karlen ne voulait pas trop s’avancer non plus, mais « Charly » a déjà fait tous les calculs dans sa tête en apprenant la défaite de Bulle à Colombier (2-1): « On a trois points d’avance sur Bulle. Cela veut dire qu’on a un joker ». La Sarraz ne veut pas en parler, mais ne s’interdit pas d’y penser.

Les hommes du match

Ali Ramdan a été très bon en attaque, du côté d’Echichens. Il a énormément pesé sur la défense du FC La Sarraz-Eclépens et s’est créé plusieurs occasions nettes. Il est costaud au duel, il garde bien le ballon. Un attaquant complet. Le capitaine Joël Reinhard a été excellent, comme toujours. Il dirige la manoeuvre du FCE, par le geste, par la voix et par l’exemple. Il trouve que Samuel Cardoso, entré en jeu dix minutes auparavant, ne défend pas assez? Il pousse une gueulée, qui traverse tout le terrain: « Il n’y a que toi qui ne fais pas les efforts! ». Trois minutes plus tard, le même Cardoso marque le 1-4. Un capitaine influent.

Lyazid Brahimi est un joueur de haut niveau en 1re ligue. Il n’est donc pas étonnant qu’il fasse la différence individuellement à ce niveau. Techniquement, il pratique un autre sport que les 21 autres personnes sur la pelouse en même temps que lui. Après avoir raté cinq occasions nettes face à Payerne la semaine dernière, il s’est repris et a sorti un très gros match, dans une position plus reculée qui lui convient mieux. Un cador. Rafael De Matos a été très bon en défense centrale, malgré son erreur sur le 1-4. Pas de risque inutile de sa part: quand il fallait dégager en touche, il le faisait, contrairement à Stéphane Varela, son collègue de l’axe, qui s’est permis une double-roulette avec râteau au milieu de terrain…. On a bien cru perdre Jean-Philippe Karlen et David Geijo, victimes d’un arrêt cardiaque simultané sur ce coup-là. Très belle prestation aussi de Loïc Funcasta sur le côté gauche de la défense.

Les prochains rendez-vous

Echichens ira à Saint-Aubin affronter le FC Béroche-Gorgier, samedi prochain à 17h30. Le lendemain, dimanche 30 août, La Sarraz affrontera Colombier sur son terrain d’En Gravey. Coup d’envoi à 15h.

FC Echichens – FC La Sarraz-Eclépens 1-4 (0-3)

Buts: 13e Luis Salgado 0-1; 23e Georgiev 0-2; 45e Alvarez 0-3; 83e Lukebadio 1-3; 88e S. Cardoso 1-4.

Arbitres: M. Nelson Dos Santos, assisté de M. Bruno De Sousa et de M. Kweku Ghartey Mawududzi.

Echichens: Caspescha; Sakiri, Gfeller (55e Gendron), Reinhard, Luis Salgado; Girardet (73e S. Cardoso), Rapin, De Benedictis, Kazangba (68e Maillard); Ramdan, Cibran.

Entraîneur: Alain Gendron

La Sarraz: Djuric; Bernard, De Matos, Varela, Funcasta; Bozic, Hasanovic; Dupuis, Brahimi (73e Lekiqi), Alvarez (56e De Groot); Georgiev (53e Lukebadio).

Entraîneur: Jean-Philippe Karlen

Terrain du Grand-Record. 51e, expulsion de Luc Rapin (deuxième avertissement).

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*