«Kevin mérite sa chance»

«Kevin mérite sa chance»

On a déjà flairé quelque chose de bizarre à 13h59, dimanche, en voyant Dany Da Silva sortir des vestiaires du Bois-Gentil pour défier Lancy, en 1re ligue. Team Vaud M21 jouait un match important, à deux pas de la Pontaise, et on pensait que Kevin Martin serait titulaire. La hiérarchie des gardiens du LS semblait claire jusqu’ici: Thomas Castella en 1, Dany Da Silva en 2 et Kevin Martin en 3. On avait déjà vu Da Silva avec les M21, pour garder le rythme, mais là, tout semblait limpide pour ce dimanche: on s’attendait à voir Kevin Martin à 14h face à Lancy et Thomas Castella titulaire face à Sion à 16h, avec Da Silva sur le banc. Et on s’est planté sur toute la ligne.

La hiérarchie semblait pourtant claire

Car oui, Dany Da Silva était dans les cages des M21 face à Lancy. Et, donc, Kevin Martin était titulaire avec le LS pour le derby romand face à Sion, ce qui a été une surprise pour beaucoup de monde. Fabio Celestini a pris une décision forte, celle de bousculer sa hiérarchie. Le coach lausannois s’est basé sur ce qu’il a vu aux entraînements et il a décidé de donner sa chance à son troisième gardien, originaire du FC Cossonay. « C’est un immense professionnel. Un garçon qui n’a jamais rien dit quand on l’a mis, qu’on l’a enlevé, qu’on ne l’a pas fait jouer. Il a continué à travailler et je suis très heureux pour lui », a dit Fabio Celestini après le match. Oui, l’attitude de Kevin Martin est pour beaucoup dans cette titularisation surprenante.

Du caractère, mais aussi la bonne attitude

On a encore le souvenir de belles brossées infligées par Ilija Borenovic, son entraîneur avec les M21. Le jeune Martin est en effet quelqu’un qui aime bien parler sur le terrain, parfois un peu trop, et on se rappelle de quelques cris de son entraîneur pour l’inciter à la coincer un moment. Mais son attitude a toujours été la bonne: pas de réponse orale, mais le boulot fait sur le terrain. Ce garçon-là a un certain potentiel, qu’il a montré à plusieurs reprises avec les M21 et qu’on a souvent eu l’occasion de relever ici-même.

Sa première en Super League à Lucerne

Alors, comme une nouvelle preuve que la formation a énormément progressé à Team Vaud, il est en train de saisir sa chance en Super League. Il a joué à quatre reprises en Challenge League la saison dernière et a effectué ses débuts en Super League cette saison, entrant à la mi-temps sur le terrain du FC Lucerne. Lausanne s’était imposé 1-3 et il avait remplacé Dany Da Silva, blessé au cours de la première période. Mais il avait ensuite retrouvé « sa » place de troisième gardien et son attitude à ce moment-là, tout en humilité, sans rien revendiquer, a plu à Fabio Celestini.

Lausanne a trois bons gardiens, désormais

Et comme le coach du LS n’hésite jamais à lancer quelqu’un de méritant dans ses joueurs de champ, il a agi de même avec ses gardiens. Cela a surpris, on l’a dit, mais le fait est que Kevin Martin a parfaitement saisi sa chance ce dimanche. Surtout, il a été bon avec les pieds, ce qui plaît forcément beaucoup à son entraîneur. « Il a été fantastique. Avec les mains, avec les pieds, par son leadership dans les buts… Il parle beaucoup avec sa défense, il transmet vraiment quelque chose à ses défenseurs », a appuyé Fabio Celestini comme pour dire, peut-être, qu’il le fait aussi bien, voire mieux, que ses deux concurrents. Les mots de Fabio Celestini ne sont jamais à prendre à la légère et il n’est pas impossible que l’entraîneur du LS veuille ainsi faire prendre conscience à Thomas Castella et Dany Da Silva qu’ils devraient montrer plus de personnalité dans les buts. Lausanne, c’est sûr, a trois bons gardiens, tous très proches les uns des autres, et il faut considérer cela comme une force. Qui peut en dire autant en Super League? Bâle, d’accord. YB, aussi. Mais sinon?

Humilité et intelligence

« Il a donné beaucoup de sérénité et de tranquillité, malgré son jeune âge », a continué son entraîneur. Il a en effet effectué deux belles parades, a gagné un face à face, mais il a aussi été, on l’a dit, très bon au pied et dans la direction de sa défense. « Il a fait un match complet à tous les niveaux. La petite cerise sur le gâteau, ça aurait été de sortir le coup-franc de Ziegler, mais il lui aurait fallu des ailes plus qu’autre chose », a encore dit Fabio Celestini. Là, on marque une petite hésitation, on l’avoue. Et Kevin Martin le sait, sa taille moyenne (1,80m) le handicape dans ce genre de situation. « Il faut que je revoie le but à la vidéo, que je l’analyse. Il a très bien tiré, mais je veux le revoir », a-t-il dit avec beaucoup d’humilité et d’intelligence après le match. Parce que oui, ce garçon est intelligent. Son attitude jusqu’ici le prouve et il suffit de l’écouter parler aux médias pour se rendre compte qu’il dégage beaucoup de maturité. » C’est notre avis et celui de Fabio Celestini aussi. « Il mérite sa chance. Jusqu’à la fin de ce deuxième tour, ce sera lui notre gardien », a promis l’entraîneur du LS. Une belle preuve de confiance. Et l’occasion de véritablement faire décoller sa carrière, après avoir parfaitement réussi son premier vrai examen, ce dimanche face à Sion.

 

Fc Lausanne Sport vs Fc Sion 0-2

Categories: Football d'élite

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*