Genolier-Begnins sort vainqueur d’une belle après-midi de football

Genolier-Begnins sort vainqueur d’une belle après-midi de football

Déjà, on va commencer par dire que ce derby de Coupe vaudoise a été très agréable à suivre. Un grand soleil, deux belles équipes, beaucoup de monde et énormément de fair-play. Les joueurs et les staffs des deux équipes se sont d’ailleurs retrouvés avec plaisir à la buvette après la partie, histoire de partager raclette, chasselas et bonne humeur. Le football amateur, comme on l’aime. Il a fallu un vainqueur, bien sûr, car la Coupe ne tolère pas le match nul, cruelle comme elle l’est. Le nom de l’heureux élu, qui ira défier Amical (3e ligue) à Saint-Prex en quarts de finale? Genolier-Begnins, vainqueur 2-4. Les Canaris n’ont pas trop tremblé même si, décidément, on a bien aimé ce FC Crans. Une semaine après avoir été très convaincants face à Bursins-Rolle-Perroy dans le match de la peur en 2e ligue (lire ici), les Corbeaux ont à nouveau livré un belle opposition, s’inclinant logiquement, mais en se battant bien.

Genolier-Begnins pensait avoir fait la différence d’entrée

Genolier-Begnins était plus fort, c’est évident, et on a eu peur pour Crans après un quart d’heure de jeu lorsque Julien Jemmely a pu placer sa tête sur un centre de Nathan Gervaix (7e), suivi de près par le 0-2 de Jordy Kissema (14e), de près. Les Canaris semblaient s’envoler vers le succès, mais un joli enchaînement d’Oussama Talal a ramené un peu d’espoir aux Corbeaux. 1-2 à la pause et quelques jolies séquences de la part du FC Crans, qui a prouvé ce dimanche, encore une fois, être capable de très bien jouer au football. Lorsque les hommes de Fernando Gageiro ont posé le ballon au sol, ils ont fait mal aux visiteurs. Mais quand ils ont été contraints de balancer, ils sont tombés sur une défense et un Greg Jemmely intraitables dans ce domaine.

Marc Studer, la classe

GB a donc eu un petit coup de mou avant d’arriver à la pause, mais le 1-3 de Raffaele Giannattasio a permis de clore les débats. Crans ne s’en est jamais vraiment remis. A 1-2, l’égalisation est passée près à plusieurs reprises, mais dès le 1-3, GB a retrouvé toute sa confiance et sa maîtrise, finissant l’année en beauté. Cette équipe-là est vraiment impressionnante. Même fatiguée, comme ce dimanche, même tout au bout d’une année bien remplie, Genolier-Begnins a assuré l’essentiel. Il convient ainsi de saluer le travail fantastique réalisé par Mars Studer depuis sa prise de fonctions. L’ancien espoir du LS et de l’équipe de Suisse est resté dans l’ombre de William Rochat, n’outrepassant jamais ses fonctions. Dès qu’il a été nommé entraîneur principal, il a imposé son style, sans tout révolutionner. Ses compétences technique sont énormes et sa méthode de management efficace. Il ne crie pas, ou rarement, mais il n’a pas son pareil pour trouver la petit phrase qui pique l’orgueil, dans l’intimité du vestiaire. Il connaît ses hommes et sait comment en tirer le meilleur. Ils le lui rendent bien.

Antoine Bechet a fait plus qu’assurer

Il convient également de saluer la performance d’Antoine Bechet cet automne. On avait vu ce très jeune gardien lors de son entrée en fonction en 2e ligue l’année dernière à Chavornay et il est agréable de voir à quel point il a progressé. Il a gagné en assurance, forcément, mais aussi en présence. Il doit encore évoluer, s’épaissir un peu et hurler un poil plus fort, mais il tient désormais parfaitement sa place. Il a assuré l’intérim de Joakim Elmer avec brio et cela s’est vu au classement puisque GB passera l’hiver en position de finaliste. Avec 13 buts encaissés en 13 matches, Genolier-Begnins a une bonne défense. Et donc deux bons gardiens, maintenant. Joakim Elmer conservera sans doute sa place, mais GB sait qu’il a une vraie solution derrière, crédible.

Greg Jemmely: « On sent vraiment qu’on arrive au bout »

A noter que GB s’est déplacé ce dimanche avec… 14 joueurs et sans gardien remplaçant! Marc Studer avait en effet de nombreux blessés (Joakim Elmer, Anthony Provenzale, Yannick Monnier, Marco Mennt et David Vez), sans oublier Grégory Cloux, inéligible pour la Coupe vaudoise, ayant joué en 2e ligue inter cette saison avec Collex-Bossy. Heureusement, la fin de premier tour est là, et cela fait plaisir à Greg Jemmely. « C’était le moment! On n’a eu que deux semaines de pause cet été après les finales et là, on sent vraiment qu’on arrive au bout. Une semaine de plus, je ne sais pas si j’aurais supporté (rires). Cette semaine, on a fait tranquille au début, avant de s’entraîner normalement jeudi. On voulait bien finir et, pourquoi pas, réaliser un truc en Coupe cette saison. On va à Saint-Prex au prochain tour, ils ont battu La Sarraz? Ce sera un vrai match-piège, qui ressemblera sans doute un peu à ce qu’on a vécu ici à Crans… On va tout faire pour passer, ce serait sympa d’aller au bout après avoir perdu en demi-finales la saison dernière », relève le très bon milieu de terrain des Canaris.

Les trois arbitres ont reçu du renfort inattendu

Il mérite d’ailleurs une mention spéciale, Greg Jemmely, pour avoir assuré avec brio deux fonctions différentes dans le même match. En plus de ratisser tous les ballons en tant que milieu défensif, comme d’habitude, il a également eu la sympathie d’assister Ilco Jancevski pendant 90 minutes. L’arbitre de la rencontre avait deux assistants officiels, mais le numéro 6 de GB avait décidé qu’il allait lui aussi l’aider un peu, lui indiquant à chaque situation litigieuse s’il fallait siffler ou non, si l’action méritait un carton ou pas et dans quel sens lever le bras. Un vrai assistant. On espère d’ailleurs que Messieurs Jancevski, M. Morandi et M. Mammoli lui ont reversé le quart de leurs indemnités, tant il les méritait largement.

Il va y avoir du sport à Saint-Prex

Bon, on rigole un peu, preuve que ce 8e de finale était détendu, et on sait que « GJ » a assez d’humour pour prendre ce paragraphe à la rigolade, lui qui est une vraie figure de ce championnat de 2e ligue. On se permet de le chambrer un peu parce que les circonstances le permettent: c’était du football, il faisait beau et son équipe a gagné. Alors oui, GB s’est qualifié et sera favori en quarts de finale au printemps, sur le terrain de Saint-Prex, mais on sait déjà que ce choc s’annonce somptueux. Ce match, ce sera la Coupe comme on l’aime: une très bonne équipe de série inférieure, sur son terrain et devant un public nombreux, face à un cador de série supérieure. Il va y avoir du sport, mais GB, c’est sûr, va se déplacer avec ses nombreux supporters. Il faudra être fort, solide et soudé. Les demi-finales sont à ce prix.

Fc Crans vs Fc Genolier Begnins 2-4

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

Les hommes du match

Du côté de Crans, Samuel Njiki a été très impressionnant à mi-terrain. Il a beaucoup travaillé à la récupération,  s’est battu comme un lion et n’a jamais baissé les bras, même à 1-4. On a vraiment bien aimé son match, ainsi que son attitude. Mention très bien également à Oussama Talal, juste devant lui. Son but du 1-2 est splendide et il a lui aussi une mentalité impeccable, se battant sur chaque ballon et se projetant vers l’avant. Avec ou sans lui, le jeu du FC Crans n’est pas le même. Enfin, comme à chaque fois qu’on le voit, on pourrait écrire douze paragraphes sur Alfonso Storti, un gardien capable des réflexes les plus étonnants et des parades les plus époustouflantes. Une valeur sûre.

Evidemment, Julien Jemmely a été déterminant dans la victoire de GB, et il serait fou de ne pas parler de lui dans cette rubrique. On préférera cependant mettre en valeur le match de Stéphane Girardet sur le côté gauche. Il peut jouer plus haut, mais on aime bien quand il est latéral. Il part de plus loin, il peut faire parler sa vitesse et sa puissance même s’il est vrai que son pied gauche est moins létal, évidemment, derrière que devant.  Enfin, Jordy Kissema mérite une mention. Ce jeune homme grappille du temps de jeu petit à petit et, dimanche, il a donné raison à Marc Studer qui avait décidé de le titulariser. Il a inscrit le 0-2 d’un petit ballon subtil et distribué quelques jolis ballons. A revoir très vite.

Fc Crans vs Fc Genolier Begnins 2-4

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

Les prochains rendez-vous

Vacances pour tout le monde!

FC Crans – FC Genolier-Begnins 2-4 (1-2)

Buts: 7e J. Jemmely 0-1; 14e Kissema 0-2; 15e Talal 1-2; 61e Giannattasio 1-3; 85e J. Jemmely 1-4; 90e Kurumal 2-4.

Arbitres: M. Ilco Jancevski, assisté de M. Xavier Morandi et de M. Mattia Mammoli.

Crans: Storti; Bajulaz, Angion, Rolando Marques (75e Kurumal), Seydoux; Njiki, Kallo (64e Alvarez), Talal; Hornung, Edgar Silva, Reda (75e Assoumani).

Entraîneur: Fernando Gageiro

GB: Bechet; Roch, Ribeiro, Bonzon, Girardet; G. Jemmely, Favre, Kissema; Gervaix (88e Selimi), J. Jemmely (90e Bocquet), Giannattasio.

Entraîneur: Marc Studer

Centre sportif de Crans-près-Céligny, 270 spectateurs.

 

Le tableau complet

Tableau du haut

FC Amical Saint-Prex (3e) – FC La Sarraz-Eclépens II (3e) 5-1
FC Crans (2e)  FC Genolier-Begnins (2e) 2-4
——————————————————–
FC Concordia (2e) – FC Bavois II (2e) 4-5 tab
FC Champvent (2e) – FC Saint-Légier (3e) 1-3

Tableau du bas

FC Aigle II (3e) – FC Turc Lausanne (3e) 5-0
FC Grandson-Tuileries (2e) – FC Pied du Jura (2e) 4-6 tab
——————————————————–
FC Lusitano LS (4e) – FC Crissier I (2e) 0-2
AF LUC-Dorigny (2e) – FC Boveresses (4e) 6-2

Fc Crans vs Fc Genolier Begnins 2-4

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

Categories: Coupe vaudoise