Forward a transformé sa semaine difficile en énergie positive

Forward a transformé sa semaine difficile en énergie positive

Cristovao Da Luz a inscrit le 1-3, samedi à Chailly, et tous les joueurs du FC Forward Morges se sont jetés sur lui et sur… Christophe Ohrel, à genoux sur l’herbe montreusienne. La communion a été totale entre les Morgiens et leur entraîneur, lui qui avait pourtant annoncé sa démission quelques jours plus tôt. La semaine, on l’a écrit, a été difficile pour Forward et on ne les pensait pas capables, on l’a écrit aussi, d’aller gagner à Montreux ce samedi, face à une équipe aussi redoutable que le MS. Les Morgiens l’ont fait, transformant cette semaine compliquée en énergie positive. Et de quelle manière!

Montreux avait tout pour bien faire, pourtant

Montreux, si redoutable à domicile, se présentait pourtant avec toutes ses forces vives, Richmond Rak excepté. Cédric Faivre et Dany De Nardis avaient décidé de continuer avec leur défense à trois (Torest-Cheminade-Cadet), afin de pouvoir utiliser le plus d’atouts offensifs possibles. Avec Thierry Ebe, Micky Custodio, Romaric Clerget, Karim Dafir et Eric Rameau ensemble sur le terrain, il y avait en effet tout ce dont peut rêver un entraîneur: de la technique (Clerget, Ebe), de la percussion (Custodio, Dafir), de l’expérience (Ebe, Clerget, Rameau) et un buteur qui ne tremble jamais (Rameau). Tout pour bien faire, donc, dans ce match ultra-important entre le 4e (Montreux) et le 3e (Forward), puisque LUC-Dorigny et Genolier-Begnins ont pris un petit peu d’avance. Il ne fallait donc pas perdre ce choc des poursuivants, lors duquel le MS faisait figure de favori logique.

Un esprit d’équipe à la hauteur de l’enjeu pour Forward

Ce que l’on avait un peu sous-estimé, on l’avoue, est la capacité de mobilisation des Morgiens, auteurs d’une prestation d’équipe remarquable, comme pour signifier clairement à Christophe Ohrel que ses joueurs n’acceptaient pas sa démission. Il ne voulait pas venir à Montreux, pourtant, l’ancien milieu de terrain de Saint-Etienne et du Stade Rennais. Le match commençait à 19h à Chailly? Il a donné rendez-vous à 16h45 à ses joueurs, à Morges. Là, il a fait la théorie, comme convenu, avec, dans l’idée, la volonté de laisser ses joueurs sous la responsabilité du président Sébastien Boillat pendant le match. Mais il a tellement su trouver les mots et a senti ses joueurs tellement galvanisés par sa théorie, qu’il a accepté de se laisser embarquer jusque dans la Riviera. Lui qui avait annoncé sa démission, acceptée par le président, ne voulait pas laisser ses joueurs tout seuls jusqu’à ce que son successeur soit désigné. Alors, il est monté dans la voiture.

Ses joueurs? Ils l’adorent

Arrivé à Chailly, il a remis une briquette de motivation à ses gars, lesquels se sont alors défoncés pour lui. Christophe Ohrel, avec tous ses défauts et son attitude parfois exécrable à l’encontre du corps arbitral, est un technicien hors pair, que ses joueurs adorent. Cela fait maintenant un petit moment qu’on tourne dans le football de ce canton et on cherche encore un joueur passé ses ordres qui nous dise un mot négatif envers lui. On a entendu des collègues entraîneurs le critiquer, évidemment, car on n’a jamais entendu un entraîneur ne se faire critiquer par aucun de ses pairs, mais un joueur? Jamais. Même après quelques bières, même anonymement, même des années après. C’est donc qu’il y a quelque chose.

Un doublé pour Cristovao

Et ce « quelque chose » s’est matérialisé ce samedi à Montreux. Gonflés à bloc par sa théorie et ses paroles avant le match, les Morgiens ont tout donné. Christophe Ohrel, assis sur le banc, a su lui rester calme. Conscient qu’un dérapage de plus ce week-end aurait sûrement mal passé, il n’a pas trop bougé et les rares fois où le banc morgien a senti qu’une parole allait rattraper sa pensée, ses gardes du corps l’ont rappelé à l’ordre. Et ses joueurs se sont défoncés. Michael Custodio a ouvert la marque pour Montreux, mais ensuite, Gzim Thaqi et Cristovao Da Luz, deux fois, ont offert les trois points à Forward et prouvé à leur entraîneur qu’ils l’aimaient et qu’ils voulaient qu’il reste.

Un coach touché par les messages de ses joueurs

Après la victoire, d’ailleurs, les messages des joueurs à leur entraîneur démissionnaire se sont multipliés. Très touché, et extrêmement convaincu par ce qu’il avait vu de leur part, Christophe Ohrel leur a simplement indiqué vouloir réfléchir encore avant de définitivement s’en aller. Et quand l’un d’eux lui a dit: « Alors à mardi, coach! », il a spontanément répondu: « Oui, à mardi… ». L’histoire n’est peut-être pas encore tout à fait terminée.

Et en plus, Forward gagne sur Facebook

Le mot de la fin a donc été pour Forward Morges et son compte Facebook. Sur celui-ci, le club morgien s’est permis un petit chambrage bienvenu à notre encontre. Nous avions en effet titré « Et en plus, maintenant, il faut aller à Montreux! », samedi lors de notre article de présentation. Après la victoire, le Facebook morgien indiquait un très bon « Et maintenant en plus, il faut revenir avec trois points… ». Bien joué messieurs!

Les prochains rendez-vous

Les deux équipes rejouent le dimanche 10 avril. A 14h, Jorat-Mézières recevra Montreux. A 15h, Forward accueille le FC Bursins-Rolle-Perroy.

FC Montreux-Sports – FC Forward Morges 1-3 (1-1)

Buts: 20e Custodio 1-0; 23e Thaqi 1-1; 75e et 90e Cristovao 1-3.

MS: Fernandes; Torest, Cheminade, Cadet; Franja, Ukic; Ebe, Custodio, Clerget, Dafir; Rameau.

Entraîneurs: Cédric Faivre et Daniel De Nardis.

Forward: Zanardi; Ferrari, Mukladzija, Loche, Escobar; Arena, Kone, Puertas, Peixoto; Cristovao, Thaqi,

Entraîneur: Christophe Ohrel.

Chailly, stade Eugène-Parlier.

Categories: 2e ligue

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*