Champagne ne perd pas de temps

Champagne ne perd pas de temps

Dans la souffrance, Champagne Sports est allé s’imposer à l’extérieur sur la plus petite des marges face à Yverdon Sports II, confortant sa place de leader et filant à grands pas vers le titre de champion du groupe 3 de troisième ligue.

Yverdon n’a pas pu respirer d’entrée de jeu

La troupe entrainée par Daniel Ambrus avait pourtant idéalement commencé la partie en ne laissant aucun espace à des Yverdonnois un peu dépassés par l’intensité déployée par le FCCS. Profitant des largesses défensives locales, les attaquants champagnoux auraient pu prendre l’avantage à plusieurs reprises s’ils avaient fait preuve d’un peu plus de réalisme. Très à l’aide techniquement, extrêmement rapides et vivaces, ceux-ci ont patienté jusqu’à la demi-heure de jeu avant d’ouvrir logiquement la marque par leur attaquant roumain Daniel Bogman.

Bogman, tout simplement le meilleur

Le numéro 11 a été impressionnant tout au long de la partie. Sa qualité technique, sa rapidité d’exécution ainsi que sa vista ont donné le tournis à la défense yverdonnoise, obligée de commettre de nombreuses fautes pour l’arrêter. Ayant évolué en 1ère ligue dans son pays d’origine, l’attaquant est clairement au-dessus du lot à ce niveau. Tant mieux pour les spectateurs présents au Stade Municipal dimanche après-midi, qui ont pu apprécier le spectacle.

50 minutes de souffrance

Après avoir marqué l’unique but de la rencontre, le FC Champagne Sports a oublié de mettre le deuxième et Yverdon Sports II, plutôt discret jusque-là, en a profité pour s’affirmer. L’attaquant des Verts Ismaël Rodriguez pensait avoir fait le plus dur avant la mi-temps, mais sa frappe venait s’écraser sur le montant gauche de la cage de Corneliu Apostol. Après le thé, les Yverdonnois ont tout donné pour tenter de renverser le leader du groupe, mais ont pêché dans la finition.

Daniel Ambrus: «Je les entraîne à ne pas contester les décisions de l’arbitre»

C’est un Daniel Ambrus soulagé qui s’est exprimé à la fin du match: «Je suis content de cette victoire. On a beaucoup souffert aujourd’hui mais on a gagné. Néanmoins, je pense que notre première défaite pourrait arriver prochainement, car nous ne nous mettons pas à l’abri après avoir ouvert le score», lançait le coach champagnoux, toujours invaincu après quatorze journées. Le FC Champagne Sports impressionne également de par son fair-play. Bien que très agressifs, les joueurs de Daniel Ambrus ne se manifestent jamais après une décision arbitrale et ne cèdent pas aux pressions des adversaires. «Je les entraîne à ne pas contester les décisions de l’arbitre, ce n’est pas toujours facile», rigole le technicien.

Un compte-rendu rédigé par Yves Feijoo

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*