Le FC La Sarraz-Eclépens est toujours en vie, sans Jean-Philippe Karlen!

Le FC La Sarraz-Eclépens est toujours en vie, sans Jean-Philippe Karlen!

En position délicate en championnat, Le FC La Sarraz-Eclépens recevait le FC Vevey-Sports 1899 avec, pour la deuxième fois, David Geijo sur le banc comme entraîneur. Avec trois points ramenés de Guin la semaine dernière, La Sarraz était dans l’obligation de battre Vevey pour continuer à rêver de maintien. C’est désormais chose faite.

Jean-Philippe Karlen quitte le FC La Sarraz-Eclépens

Première surprise En Gravey hier après-midi, l’absence de Jean-Philippe Karlen aux abords des terrains. C’est David Geijo qui a repris la première équipe: « Vous savez, Jean-Philippe Karlen c’est mon ami avant tout, il a annoncé sa décision de quitter l’équipe cette semaine. Nous en avons beaucoup discuté. Les choses se sont faites avec la manière.  Il a envoyé un message à tous les joueurs pour les remercier des années passées ici. Il a senti que l’équipe avait besoin d’une nouvelle dynamique si elle comptait sauver sa place en 1ère ligue. » explique le nouveau coach. Une question se pose maintenant? Où va signer Jean-Philippe Karlen? Des rumeurs l’envoie sur le banc du… FC Vevey-Sports 1899, l’adversaire du jour. Hasard ou coïncidence? L’avenir le dira!

Une première mi-temps musclée

Sous une légère pluie, les 22 acteurs de ce match ont mis beaucoup d’intensité dès le début du match. Cela a donné beaucoup de travail aux arbitres pendant les vingt premières minutes, hâchant considérablement le jeu. Et c’est suite à un coup-franc repris par Mohammed Rabhi que La Sarraz-Eclépens a ouvert le score. Défensivement, l’absence sur blessure de Stipe Matic a fait mal aux Veveysans. C’est Shqiprim Morina qui est descendu d’un cran pour remplacer l’ancien professionnel, privant du coup ses coéquipiers de sa qualité technique au milieu du terrain. En attaque, l’absence de Moustapha Dabo c’est faite ressentir tout au long de la partie, car le FC Vevey-Sports 1899 a eu de la peine à se créer de vraies occasions de but.

La Sarraz a su faire le break, même réduit à dix!

En deuxième mi-temps, les deux équipes ont montré un visage plus plaisant. Stefano Protopapa a eu l’occasion d’égaliser à la 68ème, mais sa reprise de volée passait au-dessus. Dix minutes plus tard, l’arbitre renvoyait Mohammed Rabhi aux vestiaires après son deuxième avertissement, synonyme de carton rouge. Mais malgré son infériorité numérique, La Sarraz a réussi à faire le break quatre minutes plus tard. L’attaquant Ndiaw Ndiaye se chargeant de transformer un penalty obtenu suite à une faute évidente dans la surface veveysanne. Les dernières minutes ont été difficiles pour les locaux, car Vevey a poussé un maximum pour tenter de revenir au score. Stefano Protopapa marquait depuis les onze mètres dans le temps additionnel, mais trop tard, car l’arbitre sifflait la fin de la partie sur l’engagement suivant.

Trois finales pour David Geijo et ses hommes

Le FC La Sarraz-Eclépens a encaissé six points sur ses deux derniers matchs, de bonne augure pour les trois derniers duels , où il faudra tout donner! « Mes joueurs sont remontés à bloc. On va tout donner lors des ces trois derniers matchs pour se sauver. Ce serait génial pour le club ainsi que les supporters. Aujourd’hui, on livre un bon match dans l’ensemble, juste ce petit but à la fin qui fait un peu tâche mais bon, l’important est d’avoir gagner trois points.» s’exprime David Geijo. Première finale samedi prochain, sur le terrain d’Azzurri 90 LS, qui reste sur un match nul contre SLO. « Aucun match ne sera facile, mais on a prouvé aujourd’hui que l’on a le niveau pour rester et se battre dans cette 1ère ligue.» 

 

Un compte-rendu rédigé par Yves Feijoo 

 

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*