Le FC Gland remporte le premier acte

Le FC Gland remporte le premier acte

Devant une foule orange venue supporter une dernière fois son équipe au centre sportif « En Bord », le FC Gland s’est imposé par la plus petite des marges face au FC Bex, sous une chaleur de plomb. Réduits à dix dès la 35ème minute, la troupe de Jamel Kaissi a su résister aux assauts bellerins en deuxième période et garder sa cage inviolée.

Une première mi-temps à l’avantage des locaux

Le FC Gland a su faire la différence en 1ère mi-temps. Malgré la chaleur, le thermomètre affichant 29 degrés, les Glandois sont mieux entrés dans la rencontre, portés par un Marco Dos Santons Pereira des très grands jours. Le milieu de terrain, âgé de 19 ans seulement, a fait parler sa technique et sa vision du jeu. Sa connexion avec Cristovao Da Luz et Themis Velasco a fonctionné à merveille. A l’image de cette transversale de 35 mètres que l’attaquant a descendu d’un contrôle de la poitrine en pleine course. Le collectif du FC Gland est bien rôdé, et les joueurs se trouvent. A la 20ème minute, Joan Londono adressait un centre parfait pour Marco Dos Santos qui fusillait d’une volée splendide la lucarne des buts bellerins, libérant la foule venue faire le déplacement. Les locaux auraient même pu faire le break quinze minutes plus tard, mais Cristovao Da Luz, très bien servi par Themis Velasco, manquait son face à face. Sur le contre du FC Bex, Bryan Gendre commettait une faute de dernier recours juste en dehors de sa surface de réparation et se voyait expulser par l’arbitre. La tâche s’annonçait ardue: tenir face à une armada bellerine prête à tout pour marquer ce but à l’extérieur tant convoité.

Le FC Bex a manqué de réalisme

Pendant la mi-temps, les murs des vestiaires du FC Bex ont tremblé. Le staff de Mouloud Mekaoui n’a pas aimé la copie proposée par son équipe et l’a fait savoir haut et fort. Et cela a plutôt bien fonctionné, car c’est le FC Bex qui a dominé les débats en deuxième mi-temps. Dès le retour des vestiaires, Mouloud Mekaoui a effectué son premier changement pour tenter une approche plus offensive. Face à une équipe en infériorité numérique, son équipe a peiné dans le dernier geste. « Notre attaque, qui fait notre force d’habitude, a pêché aujourd’hui. Je suis déçu mais on savait qu’on allait avoir affaire à une grosse équipe« , expliquait le technicien. « Malgré le score, il nous reste encore un match à la maison, devant notre public. Mes joueurs seront beaucoup plus à l’aise et auront à coeur de remonter le score du match aller. En plus, on n’a pas encore perdu à la maison cette saison…« . Et si les assauts des attaquants du FC Bex ont échoué ce dimanche, c’est en grande partie à cause de Julien Praz. Le portier du FC Gland a sorti un gros match devant son public. Comment le coach du FC Bex pense-t-il inverser la tendance dimanche prochain? « Avec du travail et de la discipline cette semaine aux entraînements. »

« A la mi-temps, je leur ai dit que je m’en foutais de la promotion »

Jamel Kaissi était plutôt satisfait du résultat après la rencontre. « Bien sûr, je suis satisfait. Mais je n’ai pas vu le jeu qui nous a permis de faire ce deuxième tour incroyable. Mes joueurs étaient stressés. Alors, à la mi-temps, je leur ai dit que je m’en foutais de la promotion, que tout ce qui se passait aujourd’hui c’était du bonus et que je voulais retrouver mon équipe sur le terrain, avec le collectif qui nous a permis d’obtenir une place pour ces finales. », explique le coach du FC Gland. « Rapidement, j’ai du sortir Themis pour reculer un peu sur le terrain et défendre mieux. Cela a bien fonctionné aujourd’hui. Maintenant, on est à la mi-temps d’un match et on mène au score. A nous d’aller marquer ce but à l’extérieur dimanche prochain. »

Rendez-vous donc le 18 juin dès 16 heures à Bex pour savoir qui des deux équipes jouera en 2ème ligue inter la saison prochaine.

Un article rédigé par Yves Feijoo

Categories: 2e ligue, FC Gland

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*