Le FC Cheseaux s’incline à domicile face au FC Porto Lausanne

Le FC Cheseaux s’incline à domicile face au FC Porto Lausanne

Le duel entre les deux meilleures formations de ce groupe s’annonçait électrique. Et l’intensité était au rendez-vous. Dans un match où les deux équipes ont fait jeu égal, c’est finalement le FC Porto Lausanne qui a cueilli les trois points de la victoire.

Le FC Porto Lausanne réduit à dix dès la 20ème minute

La partie a pourtant très mal commencé pour les Lusitaniens. A la 20ème minute, Alberto Aguirre assenait un coup de coude en pleine figure à l’attaquant de Cheseaux Gaetan Mamie, qui est sorti le visage en sang, sans doute à cause de son nez cassé. Dommage, car ce genre de geste n’a strictement rien à faire sur un terrain de football, et l’arbitre a (très) justement renvoyé le défenseur aux vestiaires. La sanction que recevra le joueur risque d’être exemplaire.

Carlos Correia, encore et toujours!

Il s’était déjà illustré face au FC Bottens en début de deuxième tour, suite à une entrée remarquée en deuxième période. Cette fois, il était titulaire et tout le monde a compris pourquoi. Le grand attaquant a été un véritable poison pour la défense de Cheseaux. Dans tous les bons coups, il n’a quasiment perdu aucun ballon. Sa vitesse sidérante a fait très mal aux joueurs entrainés par Renato Rocha. La preuve sur une contre-attaque éclair juste avant la mi-temps. Alors que Cheseaux venait de manquer une occasion en or pour prendre l’avantage, Fernando Macedo lançait son attaquant Carlos Correia à la limite du hors-jeu, qui s’en allait tromper Vjeran Miocevic. Le FC Porto Lausanne, même à dix, menait 1-0 chez son grand rival.

Le FC Cheseaux n’a pas trouvé la solution

Au retour des vestiaires, le FC Cheseaux a poussé, mais a systématiquement pêché dans le dernier geste. Les joueurs de Renato Rocha ont même failli encaisser un but en début de deuxième période, mais le gardien Vjeran Miocevic remportait cette fois son duel contre son bourreau quelques minutes plus tôt. A l’heure de jeu, malgré leur supériorité numérique, le coach Rocha a senti que son équipe jouait trop bas pour espérer inquiéter Porto Lausanne. Il a donc modifié son système de jeu en 3-4-3. Les spectateurs présents auraient sans doute aimer que le technicien réagisse un peu plus vite afin d’obtenir une égalisation qui aurait relancé le cours du match. Ce choix tardif a eu pour effet une ruée vers l’avant des locaux, qui ont donc laissé plus d’espaces en défense. Et c’est encore Carlos Correia qui en a profité, manquant de peu le break à la 70ème minute. Malgré quelques occasions de but, le FC Cheseaux n’a pas trouvé la solution et a buté sur la défense du FC Porto Lausanne.

Le plus dur reste à faire

Pour le FC Porto Lausanne, d’ores et déjà qualifié pour les finales, il faudra maintenant assurer la première place du groupe afin d’être plus favorisé par le tirage, bien qu’à ce stade, tous les adversaires seront de très sérieux concurrents. Quant au FC Cheseaux, il faudra tout donner pour se qualifier définitivement pour les finales et tenter l’exploit de monter en 2ème ligue. Pour cela, il faudra montrer un tout autre visage que celui de dimanche.

Un compte-rendu rédigé par Yves Feijoo

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*