Bonvillars tient sa revanche

Bonvillars tient sa revanche

Un dimanche matin brumeux de fin mars, il est 10h. Après s’être fait voler une heure de sommeil par l’arrivée du printemps, le coup d’envoi du deuxième tour de 5ème Ligue est donné. Jour de derby à Champagne, qui accueille le voisin Bonvillars. Pas très réveillés, c’est possible, mais les acteurs du terrain de Derrière-Ville sont là et prêts à tout donner pour leurs couleurs.

Le doublé d’Antoni Jeanmonod

Venons-en aux faits et à l’étincelante performance du FC Etoile Bonvillars. Malgré des remparts bien dressés, les étoiles filantes de Bonvillars ont devancé leurs vis-à-vis dans les moments importants. Antoni Jeanmonod, formé à Bonvillars-Champagne et environs a fait parler son talent.

Fraîchement débarqué cet hiver du FC Grandson-Tuileries (2ème Ligue), c’est un retour aux sources réussi pour le jeune attaquant. A peine le match avait-il débuté qu’il ouvrait déjà son compteur avant de doubler la mise de la tête après l’heure de jeu. Bonvillars a trouvé son Julien Jemmely et ne le lâchera pas de sitôt.

Isudin Talovic, pilier de la défense

Dur retour aux affaires pour le FC Champagne Sport qui s’est ainsi fait surprendre d’entrée. «Pour ce match de reprise, huit joueurs n’avaient plus touché le ballon depuis octobre dernier», pestait l’entraîneur David Sansonnens. Un homme a cependant tiré son épingle du jeu dans les rangs des locaux. Isudin Talovic, défenseur central, s’est fait un malin plaisir à utiliser son expérience pour mettre dans le vents les attaquants venus presser. «Hey les gars, je suis plus vieux que vos deux âges réunis, a-t-il même lancé. Dans un respect éternel, les attaquants du FCEB en auront vu de toutes les couleurs.

«Bouge ton q Bonvillars»

Sponsorisé par Qoqa.ch, le tricot du FCEB en a fait sourire plus d’un avec la mention: «Bouge ton q» en bas du dos. Pour venir à bout du second du classement, il a fallu le bouger, et plutôt deux fois qu’une.

Nicolas Grosso, deuxième gardien à Yverdon Sport II (3e ligue) au tour dernier, a également rejoint l’équipe de Diego Blanchard: «Nos deux recrues apportent beaucoup de stabilité à l’équipe. On sait que l’on peut compter sur eux, individuellement comme collectivement.» Bonvillars semble désormais inarrêtable, mais son premier tour difficile le sort de la liste des potentiels promus. «Nous aurons plus de possibilités la saison prochaine», commente le technicien.

Champagne vers un nouveau cycle

Cette belle équipe du FC Champagne, quant à elle, s’est nettement rajeunie durant ces dernières années. Il y a quelques saisons de cela, la troisième garniture se composait principalement de séniors qui refusaient d’intégrer la ligue des vétérans, par intérêt d’un championnat varié et surtout pour «montrer aux jeunes de quoi les vieux sont capables». Cette page se tourne gentiment. Les anciens se retirent et du sang neuf arrive. Des éléments éternels tel que Claudio Tenagia (50 ans le 19 mars) ne rangeront, eux, par contre, jamais leurs crampons.

En fin de saison, entraîneur depuis 8 ans, David Sensonnens se retirera également: «J’ai fait mon temps. Il devient difficile de convoquer mes gars pour les matches amicaux ou les entraînements. Un calendrier de quatre rencontres de préparation avait été établi avant que nous soyons obligés de les renvoyer par manque d’effectif.» La succession à ce poste n’est pas encore figée dans le marbre, mais deux piliers de cette formation pourraient reprendre le flambeau.

Bientôt un terrain synthétique?

Depuis des années, le FC Champagne parle de dresser à Derrière-Ville une pelouse synthétique. Simples mots en l’air ou réalité? Aujourd’hui, le projet a avancé grâce au soutien de la famille Cornu, représentée par Marc-André, directeur de la boulangerie familiale et principal acteur du football champagnoux. «Lors de notre AG, les membres du club ont été informés de l’avancée du projet. Le dossier est entre les mains du canton qui devra prochainement prendre position», expliquait, optimiste, Charly Schläfli, président du FCCS. Une société allemande aurait été contactée sans pour autant que le montant des travaux ne soit communiqué: «Il faut compter environ 1.2 million. Pour quand? Si seulement on le savait…»

Une équipe féminine à Champagne

Depuis le début de la saison, une équipe féminine de juniors B à 9 a vu le jour, sous l’impulsion du président et de son comité. «Nous avons convaincu tout le monde de mettre sur pied cette formation avec l’ambition à moyen-terme d’inscrire une équipe d’actives en 4ème Ligue», terminait Charly Schläfli.

A ce sujet, l’ACVF organisera cet été sur les terrains de Champagne une animation dans le but d’intéresser et faire découvrir le football à la gente féminine.

Un compte-rendu rédigé par Arnaud Bloesch

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*