Et surtout, bienvenue en Promotion League!

Et surtout, bienvenue en Promotion League!

« Oh les gars, c’est bon? On va se réveiller? » Xavier Hochstrasser n’est peut-être pas au top de sa forme physique, mais il a joué à merveille son rôle d’aboyeur au quart d’heure de jeu, alors que le Stade Nyonnais déjouait complètement face à un FC Bavois solide et… devant au score! A la surprise générale, Qendrim Makshana a en effet profité d’une belle longue balle d’Adil Seipi dans le dos de la défense pour s’en aller au duel avec Joao Duarte. L’attaquant du FCB a écarté le Portugais d’un coup d’épaule bien senti avant d’ajuster Osni Mutombo du plat du pied: 0-1 pour Bavois (13e), au terme d’une action splendide de l’attaquant kosovar de Bavois, décidément de plus en plus impressionnant. Complètement à côté de son début de match, Nyon s’est cependant servi de cette ouverture du score pour enfin entrer dans son match. Et dès lors, Bavois n’a pu que constater les dégâts. Score final, 5-1. Et bienvenue en Promotion League.

Nyon s’était bien préparé et Bavois pas du tout, ou trop peu

Tout le monde le savait, on l’avait écrit (lire ici) et les Bavoisans en étaient conscients: ils allaient souffrir ce mercredi à Colovray pour le premier match de leur histoire en Promotion League. En gros? Nyon s’était bien préparé et Bavois pas du tout, ou trop peu. Le rapport de force semblait déséquilibré et, dans les faits, il l’a été dès la vingtième minute de jeu. Car avant cela, quand les forces physiques n’étaient pas encore entamées, le match a vraiment été égal entre un FC Bavois qui a voulu résister le plus longtemps possible et qui l’a très bien fait, allant même jusqu’à ouvrir le score. Mais après, tout est allé trop vite, tout simplement.
Fc Stade Nyonnais vs Fc Bavois 5-1

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

 

Trois grosses occasions et deux buts pour Nyon

Il y a eu le 1-1 de Valérian Boillat, de la tête (19e), mais il y a aussi eu cette frappe de Karim Chentouf, déviée en corner par Marco Grosso (17e), sans oublier les deux sauvetages de ce même Grosso devant Alexandre Valente (30e et 45e). Juste avant la pause, Gentian Bunjaku (entré en jeu à la 28e après la blessure à l’épaule de Karim Chentouf) a même inscrit le 2-1 du plat du pied, trompant Marco Grosso sur sa gauche (43e). Nyon, en difficulté en début de match, était donc repassé devant avant la mi-temps, et cela traduisait bien sa domination, laquelle a été écrasante en deuxième période.

Cinq buteurs différents pour le Stade Nyonnais

Bavois, privé de joueurs importants et où tout le monde est loin d’être prêt physiquement, a alors subi et encaissé fort logiquement trois nouveaux buts, par Alexandre Valente, Guillaume Golay et Ruben Fernandez, en toute fin de match. Un moindre mal, car Marco Grosso a encore eu quelques jolies parades à effectuer, mais il est juste également de signaler que Bavois a eu des occasions de but, par Qendrim Makshana, Bourama Ouattara et Aziz Demiri, auteur d’une bonne entrée en jeu. Oui, le FCB aurait pu marquer une fois ou deux de plus sans un Osni Mutombo très attentif dans ses buts.

Ce Stade Nyonnais-Bavois? Un vrai match de reprise, entre une équipe clairement en avance dans sa préparation et une autre pour laquelle ce match arrivait trop tôt, ce qui empêche de tirer trop de conclusions après ces 90 minutes. Bekim Uka, le pauvre, n’y peut rien. Son planning de préparation n’est pas en cause, mais l’entraîneur du FCB n’a pas eu tout le monde tout le temps et son équipe affichait un déficit trop latent pour espérer quoi que ce soit ce mercredi à Colovray.

 

Fc Stade Nyonnais vs Fc Bavois 5-1

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

 

Nyon jouera de manière offensive, c’est une certitude

Ce qu’on peut dire de ce match, quand même? Que Nyon est convaincant, déjà, même s’il ne faut pas oublier les très hésitantes vingt premières minutes, qui donneront sans doute à réfléchir à Vittorio Bevilacqua (lire son interview d’après-match ici). Ensuite? Il y a eu de belles phases de jeu, c’est sûr, et de bonnes performances individuelles, mais il faudra plus pour espérer vraiment viser quelque chose dans ce championnat. Nyon est-il capable d’aller chercher les toutes premières places? C’est un peu tôt pour le dire, mais disons qu’avec ce 5-1, et cette place de leader après une journée, le chemin est tracé. Surtout, le 4-4-2 du coach italien promet un football offensif à Colovray cette saison. De toute façon, jouer vers l’avant, avec beaucoup de coeur et d’intensité, a toujours été la marque de fabrique de « Bevi », et on ne voit pas pourquoi cette saison se passerait différemment. Même sans Karim Chentouf, dont la gravité de la blessure n’est pas connue, Nyon a montré avoir des ressources, marquant par cinq buteurs différents. Le public a apprécié.
Fc Stade Nyonnais vs Fc Bavois 5-1

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

 

Bavois n’a rien lâché, même en fin de match

Du côté de Bavois? Impossible à dire, car il faut attendre de voir cette équipe au complet. Alors oui, c’est une claque, comme l’a dit très justement Hicham Bentayeb (lire ici), mais que Bavois ait perdu 2-o, 5-1 ou 8-2 ne change rien au problème et à l’objectif: le maintien en passant une belle saison. A ce titre, ce match n’a donné absolument aucun enseignement, sinon celui qu’il faut continuer à travailler. Il n’y avait que trois points en jeu, que Bavois ne s’attendait de toute façon pas à prendre. L’état d’esprit et l’attitude ont été très bons et c’est cela, sans doute, qu’il faut retenir. L’équipe de Bekim Uka, malgré le score, a été loin d’être ridicule et s’est battue jusqu’au bout, ce qui est bon signe. Bavois, cette année encore, va se battre avec ses armes, c’est-à-dire sa cohésion et son esprit d’équipe, mais aussi de vraies qualités footballistiques. Personne ne les voit faire une belle saison? Ils s’en moquent pas mal: la saison dernière, personne ne les voyait monter.

 

 

Fc Stade Nyonnais vs Fc Bavois 5-1

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

 

Les hommes du match

On a beaucoup aimé Alexandre Valente dans sa position de numéro 10. Il a mis le feu à la défense bavoisane à de multiples reprises et a pris beaucoup de risques offensifs, ce qui dans sa position est plutôt conseillé. Il a marqué un joli but et a été présent dans plusieurs bons coups. Une valeur sûre de Promotion League, qui semble avoir une longueur d’avance sur ses concurrents pour le poste de meneur de jeu. Juste derrière lui, Emiliano Etchegoyen a tout ratissé, coupant bien toutes les trajectoires. Milieu défensif n’est pas son poste? Cela ne s’est pas vu, car il a très proprement fait le boulot en l’absence d’Ibrahima Camara, suspendu.

Du côté de Bavois, le meilleur homme sur le terrain a été Qendrim Makshana, sans aucun doute. Quel caractère il a… Il se bat comme un chien sur chaque ballon, il défend pour deux et il n’oublie pas d’être bon offensivement. Arrivé en janvier à Bavois, il a mis quelques mois à s’adapter, mais il est monté en puissance, jusqu’à devenir indispensable. Qu’il garde cet état d’esprit et il fera de très grandes choses avec le FCB. Sinon? Hicham Bentayeb a été fidèle à lui-même: costaud. Et on mentionnera Marco Grosso, qui a certes pris cinq buts, mais n’a pas mérité d’en prendre autant. Il peut être fier de son match, même s’il préfèrera sans doute très vite l’oublier.

Les prochains rendez-vous

Nyon s’en va en leader samedi, le 6, défier YF Juventus. Les Zurichois comptent aussi trois points, eux qui sont allés gagner à Brühl (0-1). Coup d’envoi à 16h. Un peu plus tard, à 17h, Bavois reçoit La Chaux-de-Fonds, vainqueur mercredi de Sion M21 (3-0).

Fc Stade Nyonnais vs Fc Bavois 5-1

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

Categories: Promotion League

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.