ES FC Malley LS est champion vaudois !

ES FC Malley LS est champion vaudois !

Quelle finale proposée par les équipes de Malley et Pully Football ! Et il y a eu de tout ce jeudi au Terrain de la Rotzerane à Roche (VD). Devant plus de 750 spectateurs, c’est finalement ES FC Malley LS qui s’est imposé aux tirs aux buts, après un suspense qui a tenu tout le monde en haleine.

Pully Football a survolé la première période

Et pourtant, tout a très mal commencé pour Malley. Puisque les Pulliérans sont très bien entrés dans leur finale. La troupe à Mario D’Alessandro avait préparé la rencontre depuis plusieurs semaines, notamment en allant voir leur adversaire du jour dimanche passé, contre Italia Nyon. « Leur numéro 10, Kevin Mbengani, est excellent. Il va falloir le surveiller de très près sur son côté gauche. », expliquait le directeur sportif de Pully Football, Philippe Favre. Et c’est Lionel Schumacher qui s’en est occupé pendant la 1ère mi-temps. Malgré les assauts répétés par l’ailier de Malley, le latéral droit s’en est très bien sorti, avortant la plupart des actions lausannoises.

Dominés par des Pulliérans agressifs et portés vers l’avant, Malley n’a pas semblé en mesure de rivaliser avec l’équipe de 2ème ligue. Le premier but est arrivé à la demi-heure de jeu par le capitaine Yannick Favre. Suite à un dégagement manqué de la défense lausannoise, il a vu le gardien légèrement avancé et s’est offert le luxe d’ajuster un lob splendide. Une ouverture du score plus que méritée au vu de la supériorité de Pully Football pendant la première mi-temps. Les rouges et blancs auraient même pu rentrer aux vestiaires avec un avantage de deux buts, mais la tête piquée de Hugo D’Aquino était magnifiquement stoppée par le portier Jordan Marvint en fin de première période.

Où est passé ES FC Malley LS?

Le constat à la fin de la première période était sans appel. Avec une petite occasion de but durant la première mi-temps, Malley était dominé et les joueurs ne semblaient pas encore être entrés dans le match. « C’est vrai, à la mi-temps, on était un peu déprimés. Les joueurs avaient l’impression que c’était perdu d’avance. » explique Kevin Mbengani. Le rouleau compresseur lausannois n’était que l’ombre de lui-même, mais pourquoi ? La réponse venait certainement du banc, puisque l’entraîneur Himë Berisha était absent pour la troisième fois cette saison pour des raisons personnelles. « Vous savez, Himë est un peu le père de cette équipe. Il est toujours là pour nous pousser dans les derniers retranchements. Il peut être dur, en vous criant dessus parfois, mais c’est lui qui faisait en sorte qu’on se déchaîne sur le terrain. Sa présence nous a clairement manqué pendant la première mi-temps. », admet le numéro 10 de Malley. « Mais il faut saluer le travail du comité et de son remplaçant Felipe Fernandes, qui est passé du poste de soigneur à coach depuis quelques semaines. Tous ont fait un boulot formidable. On se devait de réagir en deuxième mi-temps, pour eux et pour Himë. »

Une deuxième période fantastique

Sous un soleil de plomb, les deux équipes ont refait leur apparition pour offrir aux spectateurs une deuxième période de rêve. Dès l’engagement, les Pulliérans ont remis la même intensité qu’en première mi-temps. D’entrée de jeu, Flavio Saldini partait sur son côté droit et servait son capitaine, tentant une frappe qui s’est écrasé sur la latte. Sur l’action suivante, les mêmes acteurs ont répété exactement la même occasion. Yannick Favre retentait sa frappe qui s’écrasait à nouveau sur la barre transversale des buts de Jordan Marvint. Mais sur le rebond, Hugo D’Aquino apparaissait pour inscrire le 2-0, laissant exploser la joie des nombreux spectateurs pulliérans.

Le héros de la finale s’est réveillé

Comment Malley allait revenir dans cette finale à sens unique ? Posez donc la question à Kevin Mbengani. A la 53ème minute, il a démarré sur son côté gauche. A la manière d’un certain Karim Benzema face à l’Atlético Madrid, l’ailier gauche a dribblé trois défenseurs et le gardien pour pousser le ballon dans les buts et réduire le score. Un récital technique qui a levé toute la foule présente à Roche. Ce but a surtout réveillé Malley. Et Pully s’est mis à trembler.

Puis, huit minutes plus tard, un éclair de génie qui fait la différence entre les bons et les grands joueurs. Après avoir fixé son défenseur, Kevin Mbengani a décidé de rentrer sur son pied droit pour envoyer un missile à vingt mètres des buts gardés par Antony Russo, qui voyait le ballon taper son montant droit avant de rentrer. Une égalisation venue de nulle part, grâce au héros de la rencontre, Kevin Mbengani. Ce nom restera gravé dans les annales de cette finale.

Un suspense haletant

La partie était totalement relancée, avec une équipe de Malley métamorphosée et de Pulliérans toujours aussi déterminés à ramener la Coupe chez eux. Entré en jeu quelques minutes plus tôt, Alexandre Trabelsi, 18 ans, est venu insuffler un vent de fraîcheur dans l’attaque de Pully Football. Le poids de la rencontre n’a pas du tout pesé sur les épaules du jeune homme, bien au contraire. A la 70ème minute, il a enrhumé le défenseur Benjamin Gmür, contraint de faire la faute dans sa surface. L’arbitre Victor Rodriguez n’a pas hésité une seconde à indiquer le point de pénalty. C’est Yannick Favre qui s’est avancé pour tirer. « On m’avait dit que le gardien avait plongé deux fois à sa droite dimanche dernier contre Italia Nyon, j’ai donc tenté de le tirer à sa gauche. » expliquait le capitaine de Pully Football, auteur d’un match gigantesque. Malheureusement pour lui, le gardien Jordan Marvint a choisi le bon côté, et sa parade a été splendide, car le tir n’était de loin pas facile à sortir.

La tension est montée au fil de l’avancement de la deuxième mi-temps. Le match nul semblait inévitable, mais à la 80ème, Kevin Mbengani dribblait un défenseur pulliéran dans la surface et se faisait fauché. Cette fois, c’est Malley qui obtenait un pénalty indiscutable et le capitaine Abdelhak Boutafenouchet se chargeait de le transformer, donnant l’avantage pour la première fois de la partie à son équipe. Alors que Malley filait droit vers le titre, Pully a trouvé les ressources nécessaires pour recoller au score. Sur un corner botté par l’inévitable Yannick Favre, Adrien Gulfo s’est hissé plus haut que tout le monde pour placer sa tête et égaliser à quelques minutes de la fin du match. Une belle récompense pour le défenseur, dont la vidéo de sa splendide bicyclette contre son camp en demies a fait le tour du monde, atteignant plusieurs millions de vues.

La cruelle séance des tirs aux buts

Malgré les prolongations, les deux équipes n’ont pas pu se départager. Place donc aux tirs aux buts. Et à ce jeu-là, c’est ES FC Malley LS s’est montré le plus fort. Le portier Jordan Marvint a été le héros de la séance en stoppant deux tirs pulliérans. Et pour offrir le titre à son équipe, c’est… Kevin Mbengani qui a transformé le pénalty victorieux, laissant les spectateurs lausannois exploser de joie.

Après la rencontre, c’est un héros heureux que l’on a retrouvé. « On était tellement stressé au début de la rencontre, jusqu’en deuxième mi-temps. Je suis tellement content de ce qu’on a accompli ! Cette victoire est pour Himë ! » Joli clin d’œil des joueurs qui ont scandé le nom de l’ancien entraîneur. La formation de Malley est en route pour un doublé coupe-promotion sensationnel. « Très sincèrement, je pense que les finales seront difficiles. Il ne faut pas crier victoire trop vite.» s’exclame Kevin Mbengani. « On va profiter de cette victoire et la fêter comme il se doit. Puis on se concentrera sur les finales. »

Le grand gagnant? Le fair-play

Pour conclure, il faut tirer un grand coup de chapeau aux deux équipes et aux spectateurs présents jeudi après-midi. Malgré la tension d’une finale de ce type, les acteurs ont tous été exemplaires. A l’image du capitaine de Pully Football Yannick Favre, cet exemple est à transmettre à toutes les équipes du Canton. On se réjouit déjà de la prochaine édition.

Un article rédigé par Yves Feijoo 

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*