Un derby dantesque entre Veveysans et Lausannois!

Un derby dantesque entre Veveysans et Lausannois!

Quel match au Stade de Copet ! Il y a eu beaucoup d’occasions de but et du beau football, de quoi régaler les spectateurs présents à Vevey. Au final, un score de deux à deux. Cela n’arrange évidemment pas les affaires de SLO qui voit le FC Yverdon-Sports prendre quatre points d’avance au classement, à quatre journées de la fin du championnat. Le FC Vevey-Sports 1899 confirme quant à lui son regain de forme suite au changement d’entraîneur.

Les Veveysans se sont montrés plus dangereux

Bien entrés dans leur match, les joueurs de la Riviera ont rapidement mis la pression sur Damian Djuric. Le gardien lausannois a été très sollicité en première période, comme sur ce tir dangereux de Jonathan Lima, pourtant bien excentré. Peu avant, c’était l’excellent Ayoub Rachane qui voyait sa reprise contrée par un défenseur lausannois. Le FC Stade-Lausanne-Ouchy s’est aussi créé des occasions, mais c’est Vevey qui se montrait le plus dangereux par l’intermédiaire de Stefano Protopapa, joueur le plus en vue de cette première mi-temps. L’ailier veveysan s’est créé un nombre incalculable d’occasions de but, mais il s’est montré trop maladroit dans le dernier geste. Pour ouvrir le score, les Rivieristes ont pu compter sur leur duo en forme du moment : Ousmane Traoré et Moustapha Dabo, le dernier nommé ayant servi un caviar au premier pour ouvrir le score et permettre à son équipe de rentrer aux vestiaires avec un avantage d’un but.

Des occasions, des occasions et encore des occasions…

Le score à la mi-temps n’était pourtant pas représentatif du nombre d’occasions que les deux équipes se sont créées. Vevey a paru plus dangereux en première mi-temps mais Stade-Lausanne aurait aussi pu rentrer au vestiaire avec un ou deux buts. Durant tout le match, chaque fois que l’on croyait qu’une équipe allait prendre l’ascendant, son adversaire réussissait à la mettre en danger en se créant une grosse occasion. Malgré le break réussi par les locaux en début de deuxième mi-temps par Ayoub Rachane, le FC Stade-Lausanne-Ouchy n’a de loin pas démérité et sa réaction ne s’est pas fait attendre.

Les Lausannois ont su attendre leur moment

Jusqu’au deuxième but veveysan, les Stadistes ont peiné à réellement mettre en danger le gardien Cédric Zimmermann. Excepté un poteau de Mejri, alors que le score était encore d’un à zéro, les attaques des hommes d’Andrea Binotto n’ont pas inquiété une défense jaune et bleue bien en place.

Mais comme souvent cette saison, les Lausannois ont su rebondir, notamment grâce à Bradley Bavueza, très actif sur son aile gauche. Suite à un cafouillage dans la surface après un corner, Fabio Rego a permis à son équipe de réduire le score. Les locaux ont ensuite reculés, laissant le SLO faire le jeu. Andreas Soos, rentré quelques minutes plus tôt, a donné raison à son technicien ont égalisé à la 75ème minute, remettant le score à égalité et laissant l’issue de ce match ouverte.

Suspense en fin de match

Les supporters veveysans ont tremblé jusqu’au bout. L’arbitre ayant prolongé le match dans le temps additionnel (en raison de la blessure de Samuel Gomis, touché à la tête en seconde période). Mais les défenses de chaque équipe ont été excellentes en fin de rencontre.

Il reste désormais quatre matchs à jouer pour les deux équipes. Le FC Stade-Lausanne-Ouchy tentera de repasser devant le FC Yverdon-Sport, qui a battu le FC Lancy et qui est le grand gagnant de ce week-end, comptant ainsi quatre points d’avance sur les Lausannois. Le FC Vevey Sports 1899 se rapproche du maintien, objectif qui pourrait être atteint dans deux semaines, en cas de victoires lors des rencontres contre les deux derniers du championnat, le FC La Sarraz-Eclépens et Oberwallis Naters. Deux victoires pour se maintenir, voici donc la mission des Veveysans.

Un compte-rendu rédigé par Ludovic Hürlimann

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*