Crans, une promotion ultra-méritée

Crans, une promotion ultra-méritée

Comme quoi, on peut perdre le premier match des finales, à domicile, et terminer premier du groupe! En battant Bosna Yverdon 7-2 samedi soir, le FC Crans l’a fait et obtenu une promotion plus que logique en 2e ligue. Crans a en effet confirmé qu’il était bien la meilleure équipe de 3e ligue cette saison. Après une saison 2012-2013 déjà bonne, mais frustrante sur la fin (4e place en championnat et finale de la Coupe), les Corbeaux ont survolé la saison en cours. Les chiffres? 91 buts marqués, meilleure attaque de 3e ligue (le 2e, Azzurri 90 II, en a 15 de moins!). 25 buts encaissés, 3e meilleure défense de 3e ligue. 55 points marqués en championnat, meilleur total de 3e ligue. Le FC Crans 2014, c’est une équipe exceptionnelle à ce niveau, qui a su tirer les leçons de l’année précédente pour devenir encore plus fort. La promotion et le titre de champion vaudois de 3e ligue viennent récompenser ce groupe porté vers l’offensive.

Trois défaites seulement en 2013-2014

La promotion des hommes de Fernando Gageiro s’inscrit dans une logique sportive évidente. Cette saison, Crans n’a perdu que trois matches, étonnamment tous à domicile. En championnat face à Gingins, en 1/4 de la Coupe vaudoise face à LUC-Dorigny et lors du premier match des finales face à Bottens. Sinon? Le sans-faute, avec 17 victoires et 4 nuls en championnat et, donc, une réaction parfaite lors de ces finales. Le sentiment de tous les adversaires balayés par le FC Crans est le même: être passé à travers une tempête. Crans est tellement fort offensivement que la moindre erreur se paie immédiatement. Et en général, les Corbeaux ne s’arrêtent pas à 1-0, mais enfoncent le clou, encore et toujours. Bosna en a fait l’expérience hier. Venus à Crans avec encore un espoir de promotion, les Yverdonnois en sont repartis avec une défaite 7-2! Bosna pouvait encore monter et retrouver une 2e ligue qu’il espérait fortement, mais il fallait pour cela gagner à Crans et espérer une victoire de Bottens face à Azzurri Riviera. Aucune des deux conditions n’ayant été remplie, Bosna finit dernier de ce groupe de finale, bien loin de ses ambitions de début de saison. Après un premier tour exceptionnel, Bosna a craqué au printemps et lors de ces finales. Le groupe va-t-il rester en place et viser une promotion dans une année? On l’espère pour eux.

3-0 après 33 minutes, 5-1 à la mi-temps: Bosna a explosé

Crans, de son côté, a très bien géré cette année et n’a pas paniqué après le premier match perdu des finales. Fernando Gageiro ne s’est pas affolé et le tournant de ces finales aura bien sûr été le deuxième match, gagné à ACS Azzurri Riviera (2-3). La défaite était interdite, et un match nul aurait été délicat à négocier, mais Crans a fait ce qu’il fallait là-bas et n’avait « plus qu’à » finir le boulot face à une équipe de Bosna fatiguée. Cela a été fait, et de quelle manière! Alfonso Storti et ses coéquipiers menaient déjà 3-0 après 35 minutes et 5-1 à la mi-temps. Affaire réglée et fête en préparation! La deuxième période a été l’occasion de communier avec tout le monde et de célébrer cette montée en 2e ligue. Crans a également fait la différence grâce à la qualité de son effectif, pas juste de ses onze titulaires. Une équipe qui peut faire entrer Jonathan Ouriaghli, Toni Villena et Roger Staub en 3e ligue est forcément une équipe de qualité, d’autant qu’un joueur comme Romain Dupraz n’est pas entré en jeu. Crans a une vraie profondeur de banc et cela finit toujours par faire la différence.

La qualité plutôt que la quanité

Parce que sur le terrain, pardon, mais quel potentiel! Le capitaine Murat Kara tient la baraque à 37 ans (deux buts lors de ces finales, dont un décisif à Vevey mardi) et devant, ça va à 1000 à l’heure. Mychael Price, auteur d’un hat-trick samedi, Valentin Viadens, Edgar Silva? Tous de niveau 2e ligue, sans aucune hésitation. L’occasion de souligner l’intelligence du recrutement du FC Crans l’été dernier. En faisant venir Toni Villena de Prangins, Valentin Vuadens et Florent Bajulaz (tous deux Genolier), Crans a recruté intelligemment, priviliégiant la qualité à la quantité. On l’a remarqué sur ces pages à de nombreuses reprises: les équipes qui réussissent sont celles qui améliorent leurs équipes par retouches, jamais celles qui changent tout d’un coup. La cohésion d’un groupe, le vécu, l’envie de réussir un truc ensemble, l’acceptation de son statut de remplaçant pour le bien commun: tout cela ne s’acquiert pas au mercato. Crans a fait tout juste et est récompensé. On se répète, mais c’est tellement vrai: cette promotion est logique, méritée, attendue.

Crans doit maintenant digérer cette montée et continuer sur la même lancée en se préparant à des temps plus dur. C’est sûr, les Corbeaux ne marqueront pas 91 buts la saison prochaine et ils doivent s’attendre à perdre quelques matches. Comment réagiront-ils? On fait confiance à Fernando Gageiro pour cela, bien sûr, et Crans a une particularité dont on on a souvent parlé ici: sa capacité à remonter les scores. Perdre 0-1 ou 0-2 ne fait pas peur à ce groupe, qui est souvent revenu de nulle part. C’est une force de caractère et une vraie qualité. L’idée, aujourd’hui, est de se maintenir en 2e ligue en pensant déjà au futur. Comment renforcer le groupe? Le faut-il vraiment? Quelle vision à long terme? Autant de questions qui devront avoir des réponses.

Luca Sergi et Azzurri Riviera auront envie de revenir

Dans l’autre match du groupe, Boittens, déjà promu, s’est incliné à domicile face à ACS Azzurri Riviera dans un match qui est devenu sans enjeu au fil des minutes. Crans menant 5-1 à la mi-temps, les Azzurri n’avaient plus aucun espoir de montée, mais finissent l’année sur une bonne note. Luca Sergi, leur entraîneur la saison prochaine, avait anticipé un peu en venant coacher pour ces finales. L’ancien entraîneur de Saint-Légier sait donc sur quelles bases repartir pour vivre de beaux moments dans une année exactement. Transformer la frustration en succès, c’est, peut-être, un levier sur lequel s’appuyer.

Samedi 14 juin, 19h30

FC Crans – FC Bottens 1-3 (0-2).
Edgar Silva pour Crans.
François Terroitin, Fabio Grosso et Baptiste Germa pour Bottens.

Bosna Yverdon – Azzurri Riviera 1-1 (0-1)
Sinan Kadrolli pour Bosna.
Enis Iseni (penalty) pour Azzurri.

Mardi 17 juin, 19h30
Azzurri Riviera – FC Crans 2-3
Buts d’Edgar Silva (penalty), Valentin Vuadens et Murat Kara pour Crans.
FC Bottens – Bosna Yverdon 2-0
Buts de Pedro Da Costa Villas et Gaëtan Baudoin pour Bottens.

Samedi 21 juin, 19h30
FC Crans – Bosna Yverdon 7-2
Triplé de Mychael Price, buts d’Edgar Silva, Murat Kara, Valentin Vuadens et Roger Staub pour Crans.
Buts d’Admir Dizdarevic et d’Haso Suljic, sur penalty, pour Bosna.
FC Bottens – Azzurri Riviera 3-4
Doublé de Samuel Guignard, but de Christophe Panchaud pour Bottens.
Doublé d’Enis Iseni, buts de Karim Dafir et Fabian Raimondo pour Azzurri.

Classement final
1. FC Crans
2. FC Bottens
3. ACS Azzurri Riviera
4. FC Bosna Yverdon

Categories: 3e ligue

Auteur