La Coupe Vaudoise reprend ses droits!

La Coupe Vaudoise reprend ses droits!

Il ne reste que quatre équipes pour prétendre au titre très convoité de « Vainqueur de la Coupe des actifs pour la saison 2016- 2017 ». Quelle sera l’affiche de la finale et qui succédera au FC Genolier-Begnins ? Tour d’horizon des prétendants au titre.

Le FC Donneloye pour sauver sa saison?

« Ils jouent en 3ème ligue, mais ils ont un effectif de 2ème ligue interrégionale » Tel est le constat de l’entraineur du FC Donneloye Christian Leuenberger. « De toute façon, à ce stade, il n’y a plus d’équipes faciles. Mes gars sont prêts à tout donner sur le terrain mardi. Ce sera une grosse bataille, avertit le technicien. La Coupe Vaudoise, c’est de l’adrénaline supplémentaire. On a la chance d’être encore en vie sur les deux tableaux et je vous le dis très clairement: nous n’avons rien à perdre! » Malgré une position délicate en championnat, le FC Donneloye réalise un deuxième tour de feu. Un homme va être surveillé de très près: Sonny Escolano, actuel meilleur buteur du championnat de 2ème ligue avec 21 réalisations. « C’est vrai que Sonny est un joueur d’exception, mais derrière lui, il y a dix autres joueurs fantastiques qui lui permettent de marquer. Si j’étais l’entraîneur de l’équipe adverse, je ne ferai pas l’erreur de nous résumer à lui.» Il y aura du monde mardi soir dans le petit village nord-vaudois. Des affiches et des annonces dans le journal ont été faites, la buvette est prête à accueillir plusieurs centaines de personnes. Une chose est sûre, l’ambiance sera au rendez-vous et le spectacle aussi.

L’invincible Malley d’Hime Berisha

Bien que la première de ES FC Malley LS évolue en 3ème ligue, plus personne ne se fie du club de la banlieue lausannoise. Et si Malley était le grand favori pour le titre ? Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 22 victoires en autant de matchs, une fessée infligée au FC Chêne-Aubonne au tour précédent, avec une prestation majuscule des joueurs lausannois. Pour l’instant c’est la saison parfaite ! « Même si on devait perdre un match avant la fin, notre saison est déjà parfaite, nous explique Hime Berisha. Les gens ne se rendent pas compte du travail qui a été fourni ici. On est parti de zéro en début de saison. Il a fallu tout construire. Même si on a gagné tous nos matchs, je reprends mes joueurs à chaque entraînement afin d’améliorer les petits détails. On m’entend hurler de la Blécherette jusqu’à Prilly, c’est ma manière de travailler, avoue le technicien avec le sourire.»

Son équipe se frottera au FC Donneloye, qui réalise un excellent second tour en deuxième ligue, malgré leur dernière place. « Je pense que le tirage nous a été favorable. Même si à ce stade, il ne s’agit plus de calculer. Si mes joueurs jouent comme ils savent le faire, on peut aller très loin dans la compétition. » Seul regret, le déplacement à Donneloye risque de peser dans la balance : « Je ne connais pas ce terrain, nous sommes à l’extérieur et je suis certain que de nombreux spectateurs seront présents. A nous d’être à la hauteur de l’événement. »

FC Donneloye (2ème ligue) – ES FC Malley LS (3ème ligue) 

Mardi à 20h au Stade Dany Gavillet à Donneloye. 

Pully peut encore aspirer à une saison parfaite

Du côte de Pully, le moral est au beau fixe. Encore en course pour les promotions en championnat, le club est également demi-finaliste de la Coupe Vaudoise et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.Et si l’année 2017 était l’année du doublé promotion-coupe? Utopie? Début de réponse ce mercredi. Le risque pour les Pulliérans viendra de l’accumulation de matchs dans une courte période de temps. Avec trois rencontres cette semaine, il s’agira d’être physiquement à la hauteur dans les moments-clés de la rencontre.

La belle affiche contre le FC Renens attirera de nombreux spectateurs pour le coup d’envoi à 18h45. «Oui, les gens ont fait des appels, il y aura du monde, s’exclamait Mario D’Alessandro. La Coupe Vaudoise, c’est hors du temps! On espère pouvoir jouer sur le terrain principal et éviter le synthétique (raison pour laquelle le match se joue tôt). Espérons que la météo soit clémente.» Les Pulliérans pourront compter sur Baptiste Jaccard. Le milieu de terrain tâchera de faire aussi bien que face à Montreux, contre qui il a excellé ce dimanche.

Le FC Renens en rêve depuis longtemps

Après avoir sorti le FC Bex, l’un des grands favoris au titre, au tour précédent, la troupe d’Edin Becirovic rêve de battre un autre club de 2ème ligue et prouver, si cela restait à faire, que son équipe aspire à beaucoup plus que la 3ème ligue dans laquelle elle milite actuellement. «Nous avons préparé ce match comme tous les autres, s’exprimait l’entraîneur . Malgré leur jeune âge, mes joueurs sont concentrés et motivés comme jamais auparavant.» Le FC Renens devra réaliser l’exploit sans l’un de ses meilleurs atouts: Mickaël Biron. Le jeune milieu de terrain est suspendu pour cette rencontre. Il faudra donc donner encore plus sur le terrain. «Il faut que mes joueurs soient agressifs sur le porteur et sur tous les ballons, toujours dans le bon sens du terme. Je tenterai de leur insuffler mon expérience sur le terrain, car je pense jouer une partie de la rencontre.»

Une seule interrogation avant ce match: sur quel terrain va se dérouler la rencontre? «Pour nous, ça n’a aucune importance, nous explique Edin Becirovic. On s’entraîne toute la semaine sur synthétique, on est donc prêts, quel que soit le terrain.» Les Pulliérans sont avertis, rendez-vous ce mercredi au Centre sportif de La Rochettaz.

Pully Football (2ème ligue) – Fc Renens (3ème ligue) 

Mercredi à 18h45 au Centre sportif de la Rochettaz à Pully. 

A noter que la rencontre sera à suivre en direct sur les ondes de la web-radio Global Sport

Un article rédigé par Yves Feijoo

Categories: Coupe vaudoise

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*