Claude Gross va retrouver Donneloye avec grand plaisir

Claude Gross va retrouver Donneloye avec grand plaisir

« C’est Fabien Stöcklin qui m’avait dit de venir, il y a cinq ou six ans. Je venais de finir avec les seniors de Malley et j’ai dit oui. Je ne l’ai jamais regretté. » Claude Gross a une histoire avec le FC Donneloye, laquelle a duré exactement une saison. « C’était vraiment sympa. J’en garde le souvenir d’un club extra, où les troisièmes mi-temps ont été belles. C’est aussi pour ça qu’on aime les seniors », sourit le directeur sportif du Mont, âgé de 47 ans. Alors, quand le tirage au sort du premier tour de la Coupe de Suisse a réservé au Mont un retour chez les Oies, Claude Gross en a été le premier content. « C’est un club de village, comme l’est mon premier club, le FC Vignoble, et comme l’est le FC Le Mont », continue l’ancien milieu de terrain, qui ne joue plus au football aujourd’hui.

Nicolas Stübi a déjà joué contre Le Mont et Serge Duperret

Le Mont, bien sûr, jouait contre Donneloye il n’y a pas si longtemps. Nicolas Stübi, le joueur du FCD, l’a d’ailleurs rappelé ce jeudi dans les colonnes de « La Région Nord vaudois ». C’était il y a un peu plus de dix ans, les deux équipes jouaient en 2e ligue et Le Mont entamait sa folle ascension à travers les ligues du football suisse. «Je ne me rappelle pas de qui entraînait l’équipe. Par contre, je me souviens très bien que le président Serge Duperret criait déjà depuis le bord du terrain», s’est souvenu Nicolas Stübi en souriant. On va rafraichir la mémoire du joueur du FCD: l’entraîneur du Mont lors de cette saison 2004-2005 s’appelait… Serge Duperret.

Un tirage qui convient aux deux clubs

Il est d’ailleurs responsable de ce tirage, le défenseur du FC Donneloye, vu que c’est lui qui a eu l’honneur de désigner les 32 matches de ce premier tour, il y a quelques semaines à Muri. Le FCD, vainqueur du trophée fair-play de la SUVA au niveau suisse, a en effet été choisi comme invité officiel du tirage au sort et c’est lui, Nicolas Stübi, qui a été chargé de représenter le club nord-vaudois. Sa maîtrise de l’allemand a été un élément déterminant dans son choix, mais ce sont ses paroles françaises qui ont bien plu à Claude Gross.

Une fois Le Mont tiré, le présentateur a demandé au représentant de Donneloye ce qu’il en pensait. Nicolas Stübi a tout de suite manifesté sa joie, ce que n’a pas manqué de relever le directeur sportif montain: « Il aurait peut-être préféré tirer Lausanne, mais je l’ai senti sincère quand il a dit qu’il était content de tomber sur nous. Franchement, ça fait plaisir, ça montre que Le Mont a grandi. On se sent bien accueillis et on a constaté ces derniers jours que Donneloye était content de nous accueillir. Et en ce qui nous concerne, je peux le dire aussi: on est très contents d’aller chez eux. »

Aucun frais de sécurité pour Donneloye

Déjà, Le Mont évite un très long déplacement, ce qui n’est jamais mauvais à prendre. « On est tout près du Mont, tout près de Baulmes, tout près de la maison. C’est parfait. Il y aura du soleil, du monde, deux équipes contentes de s’affronter. Bref, ça s’annonce bien », continue Claude Gross. En plus, Donneloye n’aura aucun frais de sécurité à supporter, ce qui là aussi est une bonne nouvelle. « C’est ça, la Coupe. Ca va être une belle journée », termine le directeur sportif montain.

« On est bien placés pour savoir que le petit peut passer, parfois »

Ce qui est sur, évidemment, c’est que Le Mont n’envisage pas autre chose que la victoire ce dimanche, sur un terrain qui s’annonce magnifique. « Bien sûr qu’on doit passer, mais au début du match, il y aura 0-0 et 90 minutes à jouer. On sait ce que c’est ces matches de Coupe, on a souvent été dans la peau du petit. Donc on est bien placés pour savoir que le petit peut passer, parfois », explique Claude Gross, qui a notamment sorti Young Boys (4-1) en 2013, dans un match resté célèbre.

« Uli Forte était venu nous voir quatre fois, il nous avait trop respecté, je pense. John Dragani a pris les renseignements nécessaires sur Donneloye et il faut prendre ce match très au sérieux. On parle d’une équipe qui vient de monter en 2e ligue, donc qui sait jouer au football. Si on se surestime, on court le risque de se faire éliminer. Par contre, si on est sérieux, peut-être, qu’on passera ce tour. » Donneloye est prévenu, Le Mont est d’accord de participer à la fête dimanche, mais elle ne sera belle pour les visiteurs qu’avec la qualification au bout.

Categories: Coupe suisse, FC Donneloye

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*