«Chez nous, sur notre terrain, tout est possible»

«Chez nous, sur notre terrain, tout est possible»

Quelques semaines après sa brillante promotion face à Prilly, le FC Genolier-Begnins attaque sa saison 2016-2017 ce dimanche. A 15h30, c’est le puissant FC Azzurri 90, leader de 1re ligue après une journée, qui se déplace aux Gravières pour le premier tour de la Coupe de Suisse. La grande foule est attendue à Genolier pour pousser les siens à l’exploit, car les Canaris savent bien qu’ils ne seront pas les favoris de cette confrontation. Marc Studer, bien sûr, croit à une qualification des siens et le dit clairement. L’entraîneur de GB fait le point sur l’avant-match, mais aussi l’été de son équipe et ce que l’on peut attendre d’elle cette saison, la première en 2e ligue inter de toute son histoire.

 

Le match face à Azzurri 90 ce dimanche

On commence à avoir l’habitude des matches de Coupe, on ne peut plus se cacher derrière l’excuse de la découverte. Alors oui, c’est sûr, on veut passer dimanche. Quand il y a eu le tirage, et je le dis sans manquer de respect du tout à Azzurri, on était un peu déçus. On aurait aimé tirer une des dix-neuf équipes de Super League ou de Challenge League, c’est ce qu’on se disait tous avant le tirage. Alors là, l’état d’esprit général, c’est qu’on doit passer ce tour pour avoir une deuxième chance de jouer contre un très gros! Bien sûr qu’on sait qu’Azzurri a des individualités qui sont supérieures aux nôtres, mais on a une vraie chance. Si le match arrive trop tôt? Non, je ne crois pas. C’est vrai qu’on n’a pas encore joué de match officiel, mais Azzurri n’est pas encore dans le rythme de la 1re ligue et je pense que c’est plus important pour eux que pour nous. Je ne suis pas allé voir leur match contre Guin, parce que c’est toujours mon équipe qui m’intéresse. On sait qu’ils seront très forts en face, pas de souci, mais on est persuadés qu’on peut passer. Chez nous, sur notre terrain, tout est possible.

 

Kevin Bally et Joakim Elmer en concurrence

On a eu une ligne directrice claire cet été lors du mercato: compenser les départs. Antoine Bechet, notre jeune gardien, est parti à l’étranger pour des études. On cherchait donc un gardien et Kevin Bally est arrivé. C’est un bon gardien et on aura besoin de lui et de Joakim Elmer, notre titulaire de la saison dernière, pour affronter au mieux cette saison. On pense qu’il est juste de mettre une concurrence saine à tous les postes, y compris à celui de gardien. On aura besoin de portiers qui ramènent des points cette saison et tant Joakim que Kevin peuvent le faire.

 

Lorenzo Mancuso, la valeur ajoutée

Comme je l’ai dit, on a compensé chaque départ d’un point de vue quantitatif. Ainsi, deux joueurs vont partir à l’étranger au mois de septembre pour leurs études, Marco Mennet et Cyril Favre. On accueille Lorenzo Mancuso, venu de Gland, et Jordan Moget, un jeune venu du FC Bursins-Rolle-Perroy. Ah, et on a deux joueurs qui vont revenir de leur longue blessure, Yannick Monnier et David Vez. Ils seront bientôt opérationnels et c’est une très bonne nouvelle pour eux et pour nous. Sinon, vous l’avez compris et vous n’êtes pas surpris: on a le même groupe que l’année dernière, celui qui a mérité d’être là.

 

Le saut dans l’inconnu

C’est vrai qu’on commence avec un match de Coupe de Suisse, puis on enchaîne directement avec une semaine anglaise en 2e ligue inter! Cela fait beaucoup d’inconnues et je ne peux pas vous dire qu’on maîtrise déjà à 100% ce qui va se passer. Oui, on se retrouve face à quelque chose qu’on ne connaît pas, mais ce que je sais, c’est qu’on a mérité tout ce qui nous arrive. On est convaincus qu’on va être compétitifs dans cette nouvelle ligue. Avec ce qu’on a fait ces dernières années, on est prêts, on a des certitudes. On bâtit sur du solide. Et le calendrier est assez amusant, puisqu’on commence par trois matches face à des écussons que l’on connaît bien: Azzurri, Dardania et Thierrens. Toutes ces équipes-là, on a joué contre elles en 2e ligue il n’y a pas si longtemps, donc on espère qu’ils vont nous aider à bien nous intégrer à notre nouveau niveau (sourire).

 

Le maintien, oui, mais pas formulé de cette manière

Je n’aime pas parler d’objectif « maintien ». Cela sous-entend qu’0n fera le bilan à la fin de la saison et que si on n’est pas dans les trois derniers, la saison est réussie, c’est cela? Bon, je n’ai pas envie de fonctionner comme cela. Bien évidemment qu’on veut rester en 2e ligue inter, mais le bilan, on le tirera semaine après semaine. Déjà le lundi 22 août, après notre première semaine à ce niveau, on se réunira et on fera le point. Est-ce qu’on est encore engagés en Coupe de Suisse? Est-ce qu’on a bien joué lors de nos deux premiers matches de championnat? Selon les réponses, on s’adaptera, parce que cela va changer beaucoup de choses en ce qui concerne le rythme, le fait de jouer tous les trois jours ou non. Donc, non, on ne va pas attendre juin 2017 pour tirer un bilan.

 

Fc Genolier-Begnins vs Fc Prilly Sports 3-1

Le peuple jaune et vert espère un exploit ce dimanche.

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*