Le champion Yverdon-Sport est prêt pour le grand saut!

Le champion Yverdon-Sport est prêt pour le grand saut!

Suite à la victoire par forfait face à Fribourg, l’entraîneur Anthony Braizat réalise un sans-faute depuis qu’il est à la tête de l’équipe. Mieux, son équipe est assurée de finir à la première place du championnat et attend patiemment de connaître le nom de son adversaire pour remplir l’objectif principal de Mario Di Pietrantonio: la promotion!

Anthony Braizat, le genevois se plaît à Yverdon

L’ancien entraîneur de Servette se plaît au bout du lac de Neuchâtel. Lorsqu’il est félicité pour la première place de championnat, le coach de YS reste humble. « Ce sont mes joueurs qu’il faut féliciter! Ils ont travaillé dur pour atteindre les objectifs posés en début de saison.», nous explique Anthony Braizat, « Vous savez, rien n’est encore fait. C’est une très bonne chose de finir premier de groupe, mais ce n’est pas tout. C’est sur les finales que nous serons jugés, c’est ces matchs-là qu’il faut gagner. » 

Cela fait quelques semaines que l’entraîneur et son staff ont commencé à préparer la fin de saison: « Nous avons mis en place des entraînements pour travailler l’intensité physique et tactique. En milieu de semaine, nous tentons de créer des schémas d’entraînements qui ont pour but de sortir les joueurs de leur zone de confort, de les faire souffrir physiquement. Nous avons également mis l’accent sur la récupération, qui sera un facteur clé dans le sprint final. Dès maintenant, nous allons effectuer des sessions plus courtes, pour travailler la vitesse. » 

Une préparation minutieuse, dans laquelle tous les détails sont contrôlés: « Je suis un compétiteur et je tente de transmettre ça à mes joueurs. » 

Pour obtenir la promotion, il faudra voyager…

Il reste deux matchs au YS pour engranger un maximum de points. Pour l’instant, le club Nord-Vaudois est le meilleur premier des trois groupes de 1ère ligue, avec un point d’avance sur Lucerne II et dix points d’avance sur Grasshopper II. Si Yverdon se qualifie en tant que meilleur premier, ils joueront contre le plus mauvais troisième qualifié. Si rien ne bouge, l’adversaire actuel serait Soleure. Or, tout peut changer très vite, car Bellinzone n’est pas loin, à égalité de points avec Wettswil. Il faudra donc rester attentifs aux derniers matchs de championnat

« Je n’ai aucune préférence quant à notre adversaire. Je pense à nous avant de penser aux autres. » , nous explique Anthony Braizat. « Nous avons regardé des vidéos de nos adversaires potentiels, peu importe qui ce sera, nous serons prêts. » 

Malgré les critiques à l’intersaison, le président Mario Di Pietrantonio a réussi son pari

Du côté du dirigeant, le moral est au beau fixe.« A titre personnel, je suis très satisfait de ce que cette équipe a réalisé» , nous explique le président d’Yverdon. «Ca n’a pas été facile. Quand on regarde l’équipe aujourd’hui on se rend compte que ça joue beaucoup mieux. Depuis la signature du nouveau coach, c’est une équipe métamorphosée qui se présente sur le terrain. » Les chiffres parlent en faveur du l’homme fort de Yverdon. Hormis la victoire obtenue par forfait contre Fribourg (que YS a perdu 2-3), l’équipe affiche un bilan parfait de six victoires en six matchs. Pari réussi donc, pour un président qui avait fait le choix de se séparer de Philippe Perret au mois de mars alors que l’équipe était bien placée au classement. « Je suis content d’avoir pris cette décision, et de voir que le changement opéré à porter ses fruits. Maintenant il faut préparer au mieux ces finales, comme ils sont en train de le faire, afin de remplir notre objectif de promotion fixé en début de saison. Si on réussit, ce sera une saison parfaite, et sinon, on recommencera l’année prochaine. Le football c’est un peu comme la vie. » conclut le président.

Le club le mérite

Une montée en Promotion League serait une belle récompense pour le club. Après des années difficiles et la relégation du club du Mont-sur-Lausanne, voir une équipe vaudoise remonter petit-à-petit dans les meilleurs championnats nationaux est une nouvelle qui ravit tous les amateurs de ballon rond.

Un article rédigé par Yves Feijoo

 

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*