Bavois II survit à son voyage dans l’Enfer vert

Bavois II survit à son voyage dans l’Enfer vert

Ils l’ont fait! Les Bavoisans, pensionnaires de 2e ligue, sont les premiers à avoir réussi l’exploit de venir gagner cette saison à Chavannes-le-Chêne (4e ligue), dans le chaudron d’En Grassy. Invaincus en championnat, Nicolas Thuillard et ses coéquipiers pensaient pourtant pouvoir créer l’exploit de ce 16e de finales de Coupe vaudoise et, pour être sincère, on y croyait aussi. Déjà parce que l’écart de deux ligues était atténué par la capacité des Tsavannais à se sublimer à domicile, eux qui ne sont jamais aussi efficaces que dans leur chaudron, y faisant vivre l’enfer vert à leurs adversaires. A la maison, Chavannes compense son déficit technique par une volonté de tous les instants, capable de renverser des montagnes. Le deuxième motif d’espoir pour les Verts résidait dans l’absence à Bavois de plusieurs éléments-clés, vu que Hugo Pereira, Ahmed Habib et Onur Yildiz, trois de ses bons joueurs, étaient inéligibles, ayant joué au minimum une minute avec la première équipe cette saison. Johann Späni avait d’ailleurs d’autres joueurs absents et a même du convoquer quelques joueurs de la III, en 4e ligue, pour ce déplacement compliqué.

Chavannes a eu les occasions en première période

Alors, quand Chavannes est arrivé à la pause avec un score déficitaire (0-1, joli but de Patrice Parlante, très bien servi par Yann Martin) mais avec un homme de plus (expulsion de Yann Martin juste avant la pause), on s’attendait à voir Bavois II passer 45 minutes très douloureuses. Chavannes avait en effet prouvé sa valeur en première période déjà, avec un tir sur le poteau de Claude-Pascal Thuillard à 0-0 (3e minute) et une immense occasion pour ce même « CPT », qui a préféré passer la balle à son frère Gilles, alors que celui-ci était hors-jeu, plutôt que de tirer (17e).

Les Verts ont mis le pied d’entrée

Les locaux ont donc eu les occasions de marquer en première période, après avoir mis une grosse pression d’entrée. Johann Späni, qui s’attendait à une entrée en matière musclée, avait prévenu ses joueurs, mais ceux-ci ont tout de même été surpris par l’engagement des Tsavannais, qui ont mis le pied, comme l’on dit. L’entraîneur du FC Bavois aurait aimé un peu plus de sévérité de la part de M. Hasanovic, histoire de protéger ses joueurs, mais l’arbitre de cette rencontre était sur une ligne assez clémente en ce mercredi. Bref, 0-1 à la pause et l’assurance pour Bavois de souffrir en deuxième période.

Une ambiance décevante

Chavannes attaquait en effet « côté talus » après la pause, donc face à son kop, mais il faut bien dire que le public n’a de loin pas joué son rôle de douzième homme pour cette occasion. La Jeunesse du village étant en voyage à Cuba et le froid (relatif) ayant gardé quelques grognards à la maison, l’ambiance était très terne mercredi En Grassy, et le chaudron était bien froid, pour ne pas dire glacial. Pas de public en furie, donc, pour pousser Chavannes à l’exploit. Et l’atmosphère  a encore perdu quelques degrés à la 50e lorsqu’Hükmü Demir a frappé pour le 0-2 d’une jolie demi-volée. L’attaquant turco-moudonnois avait marqué six fois au tour précédent contre Les Diablerets, mais s’est contenté d’une réussite, superbe, ce mercredi. 0-2, Chavannes sonné.

Raphaël Cottens, énorme en défense centrale

Mais  Chavannes pas encore coulé! Maxime Touré a en effet pu inscrire le 1-2, de près, à l’heure de jeu, et Chavannes a poussé en fin de match, avec un homme de plus, pour aller chercher les tirs aux buts, sans succès. Bavois tenait sa qualification et ne l’a pas lâchée, grâce notamment à un Raphaël Cottens impressionnant en défense centrale. A quelques kilomètres du green de Vuissens, un endroit où il exerce avec brio un autre de ses nombreux talents, le défenseur central du FCB a été impérial, repoussant toutes les offensives tsavannaises y compris lorsque Nicolas Thuillard est passé en attaque. Chavannes avait en effet joué la prudence en début de match, plaçant son meilleur joueur en défense. Aurélien Gerber et John Vulliemin, deux défenseurs, étant absents, il fallait déjà se montrer solides derrière. A 0-2, le bombardier est passé en attaque, mais il était trop tard pour renverser la situation: Bavois II était qualifié et s’en allait défier Concordia (2e ligue) au tour prochain.

Fc Chavanne-le-Chêne vs Fc Bavois II 1-2

Toutes les photos du match en cliquant ici

FC Chavannes-le-Chêne  – FC Bavois II 1-2 (0-1)

Buts: 8e Parlante 0-1; 50e Demir 0-2; 61e Touré 1-2.

Arbitre: M. Mujo Hasanovic.

Chavannes: Hoeltschi; M. Noël, N. Thuillard, Streit, Curchod; Touré (66e Pochon), Michoud (75e Meystre), S. Noël, G. Thuillard, Dorsaz; C.-P. Thuillard.

Bavois: Edje; Alicajic (25e Kabongo), Kiese, Cottens; Turrian; Parlante, O. Habib (90e Bencivenga), Abdulkadir, Y. Martin; Basha (68e Salzmann), Demir.

En Grassy. 44e, expulsion de Yann Martin.

Fc Chavanne-le-Chêne vs Fc Bavois II 1-2

Toutes les photos du match en cliquant ici

Categories: Coupe vaudoise, FC Bavois

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*