Assens fonce vers son maintien

Assens fonce vers son maintien

Le soleil radieux de ces derniers jours a visiblement déteint sur Jean-Paul Lamon. Entraîneur comblé du FC Assens depuis le début de la saison, « JPL » revient avec satisfaction sur le début de saison de son équipe et livre ses impressions ainsi que ses ambitions.

L’effectif s’est réduit durant la trêve

«Ce n’est jamais facile d’arriver dans un club où l’on ne connait personne en tant qu’entraineur, admet le technicien. On découvre les joueurs, on apprend à se connaître. L’important c’est de faire passer le message et, de ce côté-là, je dois dire que je suis pleinement satisfait.»
Le premier tour du FCA? «Je suis globalement content, répond-il. On avait un grand contingent, que l’on a réduit durant la pause hivernale.»

«On a pu faire la danse des canards»

Lorsque qu’il faut évoquer l’intersaison et la préparation, Jean-Paul Lamon est beaucoup plus mitigé: «Notre préparation, je n’ai pas peur de le dire, a été une catastrophe. A Assens, il suffit qu’il pleuve trois gouttes pour que le terrain se remplisse d’eau. Il nous a suffi de mettre les palmes et on a pu faire la danse des canards, rigole-t-il. Je n’exagère pas si je vous dis que l’on s’est entrainé trois fois sur notre terrain pendant la pause. Dès lors, on a été contraints de se préparer au fitness et en salle, avec beaucoup de sérieux, en suivant des programmes spécifiques. Physiquement, on était prêts pour la reprise. Par contre, c’était parfois difficile moralement.»

Avec Gentjan Shkoza, Assens a trouvé son buteur

Malgré cela, les résultats pendant les matchs amicaux sur synthétique ont été bons. L’effectif a été réduit et l’arrivée de joueurs qui font la différence, à l’image de Gentjan Shkoza, a donné un nouvel élan au FCA. L’ancien joueur de Dardania et de Chêne Aubonne a apporté une lucidité qui manquait cruellement lors du premier tour. «Il nous manquait un attaquant capable de faire la différence. Cela n’empêche pas que j’entraîne un groupe de gars incroyables. A chaque entrainement, quel que soit le temps, l’effectif est toujours au complet.»

Sept points en trois matches avant mardi

La troupe de Jean-Paul Lamon a démarré le second tour comme un boulet de canon. Sept points sur neuf au total, dont un match nul au goût amer face au FC Chêne Aubonne à l’extérieur. «On perdait 2-0, et mes joueurs sont parvenus à renverser la vapeur en deuxième mi-temps, au point de mener 3-2 à quelques minutes de la fin du match. Puis Aubonne a égalisé sur un pénalty très limite. Ce n’est pas facile à avaler », réagit le boss du FCA.

Mardi soir, pour son quatrième match du deuxième tour, le FC Assens s’est incliné sur la plus petite des marges face à Forward Morges, qui a également profité de l’intersaison pour revenir plus fort que jamais. Un résultat dont l’ancien entraîneur du BRP n’a absolument pas honte: «On a mieux joué qu’eux, on les a poussés dans leurs derniers retranchements. Malheureusement, on commet une erreur, et les erreurs, face à une telle équipe, ça se paie cash.»

«Une chose est sûre: mes joueurs sont capables de tout»

L’ambition du club reste le maintien, dans un groupe très serré où tout peut arriver. «On veut finir sur la barre. Ensuite, attention à nous! Car, si une chose est sûre, c’est que mes joueurs sont capables de tout.» Rendez-vous donc dimanche à 15h00 au Stade des Planches à Apples, où le FC Assens tentera de continuer sur sa belle lancée face au FC Pied du Jura, qui vient tout juste d’obtenir deux victoires d’une importance capitale dans la lutte pour le maintien.

Un article rédigé par Yves Feijoo

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*