Thierrens doit mettre le feu au Marais

Thierrens doit mettre le feu au Marais

Notre sélection des points forts du week-end vaudois, de la 1ère à la 3ème ligue.

L’endroit où il faut être

On l’attendait, il est enfin là, le premier match officiel au Marais de Guillaume Pasche sur le banc du FC Thierrens. La partie initialement prévue il y a quinze jours face à La Tour/Le Pâquier ayant été repoussée à mercredi prochain (20h), c’est avec la venue de Genolier-Begnins que le tout jeune entraîneur fera ses débuts dans l’antre du FCT. Sa première? Elle s’est conclue par une courte défaite, 3-2, contre Ticino. Mais cela n’avait absolument rien à voir avec ce qui attend les Thierranais en début de soirée, l’ambiance du Locle ne ressemblant en aucun point à la folie qui va gagner le Marais. Si l’enfer du Jorat existe encore, ce qu’on ne remet pas en cause une demi-seconde, alors Jérome Ruch et ses coéquipiers font face à la meilleure situation possible pour l’illustrer. Une rencontre où les émotions devraient rapidement prendre le dessus sur tout le reste, face à « GB », sa horde de supporters et son cœur gros comme ça. Les deux formations n’auront d’autres choix que de prendre les trois points. L’une pour perpétuer le rêve qu’elle vit depuis le début de la saison en s’accrochant aux tous premiers rangs, l’autre pour décoller et enfin quitter ces affreuses places de relégables. De la tension, de l’enjeu, du monde et une ferveur populaire qu’aucune autre affiche dans le canton ne pourrait égaler. En d’autres termes: le match du week-end à ne pas rater.

FC Thierrens – FC Genolier-Begnins, samedi 19h au Marais

 2e ligue inter, groupe 2, 15e journée

Le joueur qu’on attend

Baptiste Bersier. Depuis son arrivée à Echallens, le buteur prend tout ce qu’on lui donne. Chaque minute qu’il passe sur le terrain, c’est avec la rage au ventre et la ferme intention d’aller faire trembler les filets adverses dès le premier ballon qu’il touche. Face à Naters, en Coupe, il est entré à vingt minutes du terme, avant d’assurer la qualification de son équipe à la 89e. Les exemples de ce genre, le jeune Fribourgeois les cumulent, histoire de prouver que l’offensive challensoise, ce n’est pas uniquement Yassine El Allaoui. Touché le week-end dernier à Naters, ce dernier ne sera, d’ailleurs, pas encore remis pour affronter Yverdon Sport, son ancien club, cet après-midi. Un coup dur pour le FCER, qui devra en plus se passer d’Aurélien Ziegler, de Steve Samandjeu, de Jonathan Roder (suspendus) et de David Jimenez (blessé au genou) au Stade Municipal, mais une vraie chance de briller pour Baptiste Bersier, qui a profité de sa première titularisation de l’année, mercredi face à Azzurri Lausanne (défaite 1-2), pour inscrire son quatrième but de la saison en championnat. Yverdon part clairement favori de ce derby, mais les hommes de Stéphan Cornu n’ont plus rien à perdre, là où ceux de Philippe Demarque doivent clairement retrouver la confiance après une reprise manquée. C’est, d’ailleurs, le match aller, aux Trois-Sapins, qui avait créé le déclic au premier tour et lancé la machine yverdonnoise. En sera-t-il de même aujourd’hui?

Yverdon Sport FC – FC Echallens Région, samedi 17h30 au Stade Municipal.

1re ligue, groupe 1, 18e journée

La citation

« Je le dis sans prétention, on devrait être premiers au vu de la qualité de notre équipe. » Nick Amougou n’y est pas allé par quatre chemin en répondant aux questions de Sarah Rempe dans les colonnes du Journal de Morges. Le puissant buteur a déjà inscrit cinq buts depuis son arrivée à Chêne Aubonne, cet hiver, et il est l’un des grands responsables du très bon début de second tour de son équipe. Le seul bémol? Les points ne sont pas forcément au rendez-vous de la qualité du jeu fournie par la troupe de Roland Schaer. Celle-ci s’est inclinée dans le temps additionnelle à Bosna le week-end dernier, et a été contrainte au match nul face à Venoge et Assens. Deux (voire trois) parties que Christophe Schär et ses coéquipiers avaient largement moyen de remporter. Si cela s’était passé idéalement, alors les Aubonnois seraient loin devant au classement, ce qui n’est pas le cas et rend l’affrontement de ce dimanche particulièrement attrayant. Champvent, puisque c’est lui qui se déplacera au Chêne dimanche, a remporté un de ses nombreux match en retard cette semaine (victoire 2-1 face à Venoge) et revient plus que jamais dans la course à la deuxième place. Albino Bencivenga a marqué deux nouveaux buts mercredi et sera, comme à son habitude, très en forme. Le gagnant aura une réelle chance de croire encore aux finales, là où tout pourrait devenir plus compliqué pour le perdant. Un vrai match couperet!

FC Chêne Aubonne – FC Champvent, dimanche 15h au Chêne.

2e ligue, groupe 1, 18e journée

La question de week-end

La confiance a-t-elle regagné les rangs de Concordia? La troupe de Marcos Carballo a, en tout cas, remporté son premier match depuis le 15 octobre dernier, mercredi à Mézières (victoire 2-4), et ce trois jours après avoir subi une défaite frustrante contre Crissier (but de la victoire inscrit par Christophe Meoli à la 87e – Concordia menait 2-0 après 17 minutes). Le début d’un renouveau au Bois-Gentil? Les Lausannois ne semblent, pour l’instant, pas trop affectés par l’absence de leur buteur, Benoît Tabin, vu qu’ils ont déjà fait trembler les filets six fois en deux rencontres depuis la reprise. S’il y a bien une formation à qui six buts ne font pas peur en ce moment, c’est Montreux, qui en a enfilé 14 dans le même laps de temps. Si la troupe de l’entraîneur-joueur Pierre Cheminade n’est pas encore au sommet de son art, elle est en train de largement faire le nécessaire pour assurer sa deuxième place et éviter la mésaventure de la saison dernière, qui l’avait vu laisser filer le bon wagon à la même époque. Ce qui est certain, c’est qu’il y aura du spectacle à Chailly tout à l’heure.

FC Montreux-Sports – FC Concordia, samedi 18h à Chailly

2e ligue, groupe 2, 16e journée

Le match à ne pas perdre

Deux victoires à cinq jours d’intervalle et revoilà le FC Bottens! Les joueurs du Gros-de-Vaud, qui ont passé l’hiver dans le ventre mou du classement, viennent de prendre six points, face à la II d’Echallens (2-0) et au Talent (1-0) et réintègrent la lutte pour les finales. Dans cette optique, les hommes de Sylvain Equey, désormais quatrième, disputent une confrontation capitale ce week-end, face à Porto Lausanne (3e). Les Lausannois se sont passablement renforcés durant la trêve, en s’attachant les services, notamment, de l’excellent Serginho du FC Venoge, mais ont également perdu pas mal de monde dans l’aventure, à commencer par leur brillant entraîneur, la légende Robert Kok. Ce que vaut cette équipe actuellement? On l’ignore, sa seule référence jusqu’ici étant un 0-0 concédé à domicile, dimanche dernier, face à l’AS Haute-Broye. Il faudra passer au terrain Communal pour le découvrir!

Dans le même temps, Granges Marnand se rend à Payerne pour y affronter Iliria. L’équipe dirigée par le grand Csaba Vigh a réalisé un fantastique premier tour, mais s’est ratée pour son retour à la compétition (défaite 1-2 face à Romanel), si bien que le souffle de Porto Lausanne et de Bottens, dans son dos, s’est clairement rapproché. Kevin Rapin et ses coéquipiers possèdent encore un joker, étant donné qu’ils ont disputé une rencontre de moins que tous leurs rivaux, mais n’auront pas vraiment le droit à l’erreur ce dimanche, sous peine de laisser filer tout le travail réalisé en amont cette saison.

FC Bottens – FC Porto Lausanne, dimanche 14h30 au terrain Communal

FC Iliria Payerne – FC Granges Marnand, dimanche 16h au Stade Municipal

3e ligue, groupe 4, 13e journée

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*