Aigle II brille en championnat, mais rêve de Coupe vaudoise

Aigle II brille en championnat, mais rêve de Coupe vaudoise

De part et d’autre, on a voulu marquer son territoire, on a haussé le ton et laissé traîner le pied sur le terrain, avant de tomber dans les bras de l’adversaire une fois le coup de sifflet final donné. Il faut dire qu’avec les dix kilomètres qui séparent Aigle de Bex, il y a juste assez pour faire naître une certaine rivalité entre les deux clubs, mais pas suffisamment pour que tout le monde ne se retrouve pas autour de quelques bières à la fin de la rencontre.

Le derby entre Aigle II et le FCB n’a pas atteint des sommets en terme de qualité de jeu? Peut-être, mais personne ne s’est cherché d’excuses à la fin. Ce soir, le Chablais appartient à Aigle, qui s’est imposé très logiquement 3-1 à la Mêlée. Un exploit pour le néo-promu? Pas vraiment, tant les hommes de Sébastien Limoli ont su rapidement s’adapter à la 2e ligue et ont montré pouvoir rivaliser avec les toutes meilleures formations du groupe (4-4 face à Montreux, notamment). La qualité est au rendez-vous avec des joueurs comme Valjon Bajrami (buteur samedi), Dario Drago, Houari Abaidia, Richmond Rak, Ardian Tafaj, Blerton Nuredini, Gaëtan Schopfer, tous titulaires ce samedi.

Pour comprendre ce qui fonctionne si bien à la II du FCA, qui n’a connu la défaite qu’à une seule reprise en six matches, on a décidé d’écouter son coach. Les changements de l’intersaison, le début du championnat, les ambitions… Sébastien Limoli raconte. Interview.

 

Les équipes du coin semblent plutôt bien vous convenir, coach, non?

Je pourrais difficilement vous dire l’inverse, ce soir en tout cas. On prend trois points dans un match pas évident qu’on a su plutôt bien gérer. C’est excellent!

Vous avez vu un très bon Aigle II sur le terrain, ce soir?

Ah non, on ne peut pas dire ça pour autant. On a fait le match qu’il fallait, on n’a pas été inquiétés plus que de raison, mais on n’a pas, non plus, livré une énorme prestation. Le match en lui-même, d’ailleurs, n’a pas atteint des sommets. C’était un derby, assez haché parfois, et pas forcément très plaisant à regarder.

Alors on ne doit retenir que les trois points?

Disons qu’il y a eu du positif, mais ces trois points nous font beaucoup de bien et nous permettent d’enfin avancer un bon coup. On n’a peut-être perdu qu’une fois mais, avec trois matches nuls, on stagnait un peu. Grâce à cette victoire, on fait un bon pas en avant.

Du positif? À quel niveau?

On a pu faire jouer pas mal de jeunes qui ont fait du bon boulot. C’est la nouvelle direction de notre équipe et on essaie de s’y tenir au maximum. Aujourd’hui, ils ont tous pu prendre pas mal de temps de jeu.

Cela veut dire que l’actuel 7e de 2e ligue n’a plus grand chose à voir avec l’équipe qui a été promue la saison dernière?

Tout à fait! C’est vrai que l’équipe a bien changé. On a fait venir plusieurs jeunes de nos B inter. Le club souhaitait vraiment que nous, la deuxième équipe, ayons un rôle plus proche de nos juniors. C’était un pari, mais ils sont bien entourés par les joueurs d’expérience sur lesquels on peut encore compter, et cela semble plutôt bien fonctionner jusqu’ici.

Au niveau des ambitions, où situez-vous cette «nouvelle» équipe?

On ne regarde pas aussi loin, vraiment. On est reparti avec la victoire ce soir, on essayera de faire pareil le week-end prochain. On grappille des points semaine après semaine et l’idée et de regarder le plus haut possible.

Ça ressemble à une ambition ça, non?

Non, franchement, on veut simplement éviter la chute. Notre philosophie est très différente de la saison dernière, où l’on voulait absolument monter. Cette année, on a moins de pression, on va essayer de se mettre assez vite à l’abri pour pouvoir poursuivre la saison sereinement et viser aussi haut qu’on le pourra.

C’est tout, malgré le joli effectif dont vous disposez?

Bon, c’est vrai que quelque chose nous est resté en travers de la gorge la saison dernière…

Nous voilà rassuré! On vous écoute.

Cette élimination en demi-finale de la Coupe Vaudoise face à LUC-Dorigny… on ne l’a pas vraiment digérée.

Vous êtes donc partis pour succéder à Genolier-Beginins?

On va tout faire pour! Honnêtement, c’est notre gros objectif cette saison, on veut aller au bout. D’ailleurs, on affronte la II de Genolier-Begnins au prochain tour, cette semaine.

Categories: 2e ligue, FC Aigle

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*