26 finales à venir pour viser le maintien

26 finales à venir pour viser le maintien

Le match amical entre Dardania Lausanne et le FC Bex samedi passé aux terrains de Chavannes devait permettre de tirer plusieurs enseignements sur la qualité de jeu présenté par les Béllerins. Que nenni ! 16 joueurs étaient absents. De surcroît, ils ont perdu 5-1 après avoir tenus 60 minutes. Le physique a flanché du côté de Bex. Il faut dire que les juniors A étaient en nombre sur le synthétique chavannois.

Première expérience en tant qu’entraîneur des actifs

Pour mieux connaître l’effectif 2017-2018, il a fallu s’asseoir sur le banc de touche aux côtés du nouvel entraîneur Vali Valdes. Sûr dans ces gestes et son débit de paroles, il explique comment il est arrivé sur le banc de Bex, après, pourtant, une promotion. « J’avais un accord avec le comité. Je faisais deux ans en tant qu’assistant de la une et ensuite je devenais coach principal. Il s’avère que cela tombe la saison où nous atteignons la ligue supérieure. »

N’ayant jamais entraîné d’équipe active, le challenge va être coriace. « Je vais me servir de l’expérience que j’ai acquise avec les juniors, mais également avec celle de mon assistanat en 2e ligue. Je connais parfaitement l’équipe. Je les connais depuis deux ans. Le groupe est solide et me respecte », déclare sûr de lui le Béllerin.

Quatre départs pour huit arrivées

Cependant, la formation bellerine a changé de visage à l’intersaison. Quatre joueurs ont été attirés par de meilleurs clubs en 1ère ligue (Vevey) ou encore dans la même ligue (Bulle). Et ce n’est évidemment pas les plus mauvais. Qualitativement, il a été difficile de les remplacer. Cependant, Bex a puisé dans les jeunes de la région pour former une équipe compétitive.

Les frères Valadez, venus de St-Maurice sont les recrues les plus notables. Il y a également des joueurs de Monthey, Conthey et Ollon qui ont également débarqués du côté de Bex. « Nous avons travaillé pour faire un beau collectif. Avec mes nouvelles recrues, les gars pourront jouer comme j’aime, au ballon ! Si nous avons un point faible ? Le manque d’expérience pourrait être un désavantage lors des matchs serrés. » D’ailleurs pour combler ce point, les Béllerins sont encore à la recherche d’un défenseur central qui a de la bouteille.

L’objectif de chaque promu est assez simple à deviner. « Le maintien, rigole Vali Valdez. Plus sérieusement, nous avons une équipe de jeunes. Je vais les faire travailler durs. » Pas difficile à croire au vu du chemin qu’il reste à parcourir pour être au-dessus de la barre. « Si j’ai un souhait ? Oui. J’aimerais qu’à Noël, nous ayons une marge sur le premier relégable. Comme ça, nous pourrons passer de bonnes vacances d’hiver », s’esclaffe le coach sur son banc.

Ce soir, c’est la Coupe de Suisse ou pas !

Avant, la reprise du championnat il y a une étape importante : la qualification pour la Coupe de Suisse. Ce soir, le FC Bex affrontera Chippis qui évolue également en 2e ligue interrégionale. De surcroît, les Valaisans viennent de monter d’une ligue, la rencontre risque d’être disputée. Surtout le FC Bex est quasiment au complet, contrairement à samedi passé !

Article rédigé par Jeremy Damon

Categories: 2e ligue inter

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*